Suivre La Chronique

COP21, nouveau cap

Sujets relatifs :

L'accord se veut historique. Les délégués de 195 pays présents à la Conférence de Paris sur le Climat ' COP21 ont en effet signé le 'premier accord universel jamais adopté en la matière. On aurait envie de dire, c'est bien la moindre des choses tant un tel texte était impératif. Pour l'environnement planétaire d'abord, mais aussi parce que aucune des 21 conférences organisées sur le sujet depuis Rio en 1992 n'avait abouti à un accord. De plus, les effets du changement climatique étant par essence mondiaux, l'accord devait l'être également pour les contrer.

Nous ne reviendrons pas ici sur les modalités concrètes de l'accord qui ont été décrites en long et en large dans la presse au lendemain de la signature. Certains les jugent insuffisantes, d'autres déplorent un manque de détails sur les actions ou sur les coûts. Un accord de cette ampleur fait inévitablement des mécontents. Ceci dit, il suffit d'expérimenter les difficultés qu'éprouvent dix copropriétaires qui doivent décider de changer le système de chauffage de leur bien commun pour mesurer l'ampleur du défi de rallier 195 Etats, extrêmement différents, à faire cause commune.

Toutefois, après les accolades et embrassades, après l'euphorie et l'autosatisfaction, il s'agit de transformer les bonnes intentions en engagements réels et, plus globalement, d'aborder de front la question climatique. Un principe fondamental de l'accord de Paris est de laisser chaque Etat décider de l'effort dont il est capable. Or, le degré de bonne volonté est à géométrie variable selon les Etats.

Et pourtant, les efforts à consentir sont aussi énormes que le processus reste trop lent, l'accord n'entrant en vigueur qu'en 2020. Les prochaines COP devront sans doute élargir les ambitions et engagements tout en jouant la transparence sur leurs effets. Nul doute que l'innovation sera aux premières loges, qu'il s'agisse d'améliorer les techniques existantes ou d'en développer d'inédites. Le secteur de la construction a de belles cartes à jouer dans cette donne.

Dans l'intervalle, l'heure de mettre l'accord de la COP21 en musique a sonné. Sans fausses notes de préférence'

Françoise Genicot

Nous vous recommandons

LipuSmart, la nouvelle génération de séparateurs de graisses

LipuSmart, la nouvelle génération de séparateurs de graisses

Christian Dawance est ingénieur en construction, de formation et travaille depuis 28 ans en tant que Product manager chez ACO, une société spécialisée dans le drainage. L’entreprise vient justement de[…]

La police de Courtrai hérite d’un commissariat durable

La police de Courtrai hérite d’un commissariat durable

Santana ajoute d’autres matériaux écologiques à sa gamme de revêtements en liège

Santana ajoute d’autres matériaux écologiques à sa gamme de revêtements en liège

MasterTop 1327 certifié pour ses faibles émissions de COV

MasterTop 1327 certifié pour ses faibles émissions de COV

Plus d'articles