Suivre La Chronique

Coup de jeune pour les voiries à Charleroi

Sujets relatifs :

,
Coup de jeune pour les voiries à Charleroi

La Ville de Charleroi a décidé l'attribution d'un marché stock d’un montant de 10,4 millions d’euros pour d’importants travaux de rénovation des trottoirs et des voiries. (© Cherleroi.be)

Le 28 août dernier, le Collège communal de Charleroi a décidé l'attribution d'un marché stock d’un montant de 10,4 millions d’euros pour la rénovation des trottoirs et des voiries ainsi que l'octroi d'un permis à l’entreprise Gesimpro pour la réalisation d'un nouveau quartier à Monceau-sur-Sambre.

L’attribution de ce marché, bien que décidé en fin de mandature, s’inscrit dans la poursuite des plans routes 2016 et 2017. «Un important travail a été mené par les services de la voirie pour établir une liste de rues prioritaires sur base de critères objectifs: dégradation de la voirie, sécurité routière et présence d'école, passage de bus ou de véhicules de secours, nombre de plaintes au service Assurances de la Ville et intensité du trafic, entre autres choses. Cette méthode a guidé nos choix dans l’identité des chantiers durant 6 ans. Au-delà de ces critères, nous sommes par ailleurs également attentifs, comme lors des plans d'investissement précédents, à réaliser une juste répartition des rues par district», a souligné Eric Goffart, l’échevin des Travaux.

D’autres chantiers devraient encore démarrer cet automne, mais ce dossier permettra surtout au prochain Collège d’être en capacité de déterminer rapidement le planning des travaux prioritaires et de les poursuivre dès l’entame de la nouvelle mandature.

Nouveau développement immobilier à Monceau-sur-Sambre

Outre cet important chantier de rénovation de voirie, le Collège communal, à l’initiative d’Ornella Cencig, échevine de l’Urbanisme et du Logement, a également octroyé sous conditions un permis d’urbanisation à la société Gesimpro (une société de construction binchoise) pour la création d’un nouveau quartier résidentiel à Monceau-sur-Sambre. Cet ambitieux projet immobilier comprendra entre 75 et 100 logements à l’architecture contemporaine, répartis en maisons unifamiliales et en petits immeubles à appartements de type rez+2 ou rez+3. Comme de bien entendu, il se veut également intégré et respectueux du contexte environnemental dans lequel il s’inscrit: le relief naturel sera préservé, de larges zones vertes seront aménagées et le nombre de stationnements publics sera limité.

Nous vous recommandons

Avec la reconversion des Ateliers centraux, Seraing va pouvoir se réinventer

Avec la reconversion des Ateliers centraux, Seraing va pouvoir se réinventer

Les Ateliers centraux, ce sont 4 hectares de halles industrielles désaffectées depuis 2007, situées au cœur du quartier d’Ougrée à Liège. Conformément aux décisions prises par[…]

14/01/2019 | UrbanismeReconversion
Opération revitalisation des centres-villes en Wallonie

Opération revitalisation des centres-villes en Wallonie

Selon l’Upsi, les charges d'urbanisme locales risquent de tuer dans l’œuf de nombreux projets immobiliers

Selon l’Upsi, les charges d'urbanisme locales risquent de tuer dans l’œuf de nombreux projets immobiliers

Belfius + la BEI = plus d’un milliard d’euros pour le développement des villes «intelligentes» en Belgique

Belfius + la BEI = plus d’un milliard d’euros pour le développement des villes «intelligentes» en Belgique

Plus d'articles