Suivre La Chronique

Crop's choisit résolument les fibres d'acier de Bekaert

Crop's choisit résolument les  fibres d'acier de Bekaert

null

Bekaert a lancé les fibres d'acier Dramix 4D et 5D en septembre 2012. Ces nouvelles gammes de produits devraient valoir aux fibres d'acier une plus grosse part de marché dans le secteur des produits de renforcement pour le béton. Grâce à Dramix, Bekaert a déjà de nombreuses références à son actif, en Belgique comme à l'étranger. L'armature des fondations d'un entrepôt frigorifique pour Crop's à Ooigem en est un bel exemple.

En 1970, Bekaert innovait en lançant des fibres d'acier aux extrémités crochues pour le renforcement du béton. Les fibres d'acier encollées ont suivi 4 ans plus tard. En 1995, l’équipe de R&D de la multinationale a permis d'améliorer considérablement l'ancrage en aplatissant les extrémités crochues des fibres d'acier. Il en a résulté deux toutes nouvelles gammes de fibres d'acier à la mi-2012: Dramix 4D et 5D.

Meilleur ancrage

«Les nouvelles fibres d'acier améliorent sensiblement les performances de l'ancrage, la résistance à la traction et la ductilité. Plus solides, plus sûres et plus durables, elles conviennent également aux applications structurelles les plus pointues. Les domaines d'application sont infinis. Aujourd'hui, un sol industriel sur trois est déjà réalisé en béton renforcé aux fibres d'acier. Les fibres Dramix peuvent également s'utiliser pour les parois de tunnels et les applications en préfabriqué comme les cloisons, colonnes ou tuyaux d'égouttage, ou encore dans le béton prêt à couler pour les fondations de logements», explique Hendrik Thooft, global product market manager du département Produits de Construction chez Bekaert.

Eurocode

«En prévision du nouvel Eurocode qui sera probablement prêt d'ici 2018-2020, nous avons rehaussé le niveau de nos fibres d'acier», poursuit Marc Vansteenbrugge, sales manager Belux Dramix Flooring.

'Le sol supérieur présente une épaisseur de 80 cm sur les bords extéri'eurs et 50 cm dans la zone centrale du bâtiment. '

La famille 4D offre une solution pour les applications limitant la largeur des fissures. Grâce à leur double forme crochue particulière, leur très haute résistance à la traction (2.300 N/mm²) et la ductilité du fil, les Dramix 5D offrent une solution particulièrement performante pour les applications structurelles renforcées. Les dalles de fondation et les sols sur pieux bénéficient ainsi d'une armature idéale.

Première fissure

«Grâce à l'effet conjugué des caractéristiques de ces fibres et des dosages classiques de 20 à 40 kg/m³ de béton de haute qualité, ces fibres d'acier 5D particulières atteignent un niveau de performance qui n'était jusque-là jugé possible qu'avec des méthodes d'armature traditionnelles. Une fois le béton fissuré, ces fibres peuvent supporter une charge plus élevée», ajoute M. Vansteenbrugge. Les fibres d'acier 5D conviennent particulièrement pour l'armature des dalles de fondation structurelles des bâtiments d'utilité publique, des appartements et des silos (clad rack), construits sur terre-plein ou ' comme c'est généralement le cas en Belgique ' sur des pieux.

'Les panneaux de parement sont installés. L'entrepôt devrait être opérationnel au 1er janvier 2016. '

Pour les silos de ce type, les casiers, la paroi extérieure et le toit forment un seul et même ensemble, qui exige une dalle de fondation très lourde. Traditionnellement, de tels projets nécessitaient une armature lourde, jusqu'à ce que la 5D offre une meilleure solution.

Projet Crop's

S'il est un projet qui illustre bien les qualités des fibres d'acier 5D, c'est la construction du nouvel entrepôt frigorifique de Crop's, producteur de produits alimentaires surgelés à Ooigem, en Flandre occidentale. Ce haut entrepôt automatique, une construction en acier de 82 m de long, 38 m de large et 40,5 m de haut, accueillera 20.000 emplacements de palettes. Véritable surgélateur géant, il s'élèvera à côté de l'entrepôt frigorifique existant et de l'usine de production. Egemin Automation, spécialiste de l'automatisation à Zwijndrecht, en assure la construction. L'investissement devrait couvrir les perspectives de croissance de Crop's pour les prochaines années.

«C'est en étroite concertation avec le bureau d'études Norbert Provoost de Mont-Saint-Amand que nos fibres sont entrées dans la danse. Les avantages de nos Dramix 5D ont été intégrés dans son modèle de calcul. Nous avons ensuite présenté notre projet à toutes les parties concernées. Crop's, le maître d'ouvrage, nous a soutenus, de même qu'Egemin Automation. L'exécution de la dalle de fondation a été assurée par l'entrepreneur Alheembouw. Le béton en fibres d'acier a été coulé par la firme Betocor. Bekaert a également assuré le contrôle du dosage sur le chantier. Notre proposition était non seulement moins chère, mais aussi et surtout beaucoup plus simple qu'une fondation basée sur les calculs classiques. Nous avons pu laisser tomber jusqu'à 60% de l'armature classique. Le forage des milliers de trous nécessaires à l'ancrage chimique des casiers dans le béton s'est avéré plus simple, raccourcissant ainsi le délai d'exécution. L'utilisation de nos fibres d'acier Dramix 5D a en outre permis de simplifier, voire d'abandonner une bonne partie de l'armature de cisaillement classique et complexe. Une armature plus simple et plus légère, complétée par nos fibres 5D, offrait donc ici la meilleure solution globale», précise encore M. Vansteenbrugge.

Avenir

De son côté aussi, Crop's se félicite d'avoir choisi les fibres d'acier Dramix 5D de Bekaert: «elles accélèrent le travail, réduisent la quantité d'acier nécessaire et sont bien dosées, ce qui garantit la répartition homogène de l'armature dans la dalle de béton. Quant au professionnalisme de la firme Bekaert, il représente un autre atout indéniable. Ces fibres d'acier, c'est l'avenir», s'enthousiasme Frank Vanhauwaert, business unit manager operations chez Crop's.

L'entrepôt frigorifique devrait être opérationnel le 1er janvier 2016. Le projet a pris une petite semaine de retard en mai, suite aux vents violents qui ont empêché l'installation des panneaux de parement. Le sol supérieur du nouvel entrepôt présente une épaisseur de 80 cm au niveau des bords extérieurs et de 50 cm dans la zone centrale.

«Notre entrepôt frigorifique actuel dispose de 12.000 emplacements de palettes pour produits finis, mais nous avons encore 15.000 palettes réparties dans trois entrepôts réfrigérés localisés ailleurs. Notre objectif est, à terme, d'entreposer l'ensemble de nos produits finis sur notre site d'Ooigem», conclut Vanhauwaert.

LVDB

Nous vous recommandons

Mesures hivernales chez Infrabel

Mesures hivernales chez Infrabel

Pour lutter contre les pertes d’adhérence, surtout liées à la présence de résidus de feuilles mortes, Infrabel met en service chaque automne des trains de nettoyage des voies. Une technique consistant[…]

19/11/2018 | LogistiqueInfrabel
Athènes, capitale européenne de l'innovation 2018

Athènes, capitale européenne de l'innovation 2018

Partage d’expériences chez Hyundai

Partage d’expériences chez Hyundai

4,2 trillions de dollars de projets de construction en cours dans le monde

4,2 trillions de dollars de projets de construction en cours dans le monde