Suivre La Chronique

Déjà plus de 1.000 biens immobiliers proposés sur Biddit

Sujets relatifs :

,
Déjà plus de 1.000 biens immobiliers proposés sur Biddit

Plus besoin de se déplacer pour participer à une vente publique. Avec Biddit, on peut acquérir un bien en ligne.

Biddit, la plateforme de ventes en ligne des notaires belges, connaît un succès inattendu. Depuis son lancement, le 1er septembre 2018, 1.080 maisons, appartements et terrains ont déjà été proposés à la vente via la plateforme en ligne. Et trois biens sur quatre trouvent preneur.

Depuis le 1er septembre 2018, les candidats acquéreurs n'ont plus besoin de s'installer dans une salle des ventes pour participer à une vente publique. Les acheteurs potentiels peuvent en effet enchérir sur la maison de leurs rêves via un ordinateur portable, une tablette ou un smartphone.
En six mois, 1080 biens immobiliers ont déjà été proposées à la vente sur Biddit. «En moyenne, 75% des biens qui apparaissent sur la plateforme sont vendus», souligne Jan Sap, directeur général de la Fédération des notaires (Fednot). Et les expériences de ces derniers mois montrent que les biens sont régulièrement vendus au prix du marché.

Tout le monde y gagne… sans se déplacer

Cette plateforme offre des avantages tant au vendeur qu’à l’acquéreur.
Avantages pour le vendeur: «les offres des candidats sont contraignantes, de telle sorte que le vendeur est assuré que les enchères sont sérieuses», souligne Bénédicte Vanhalewyn qui dirige le projet pour Fednot. «La mise à prix est fixée en concertation avec le notaire. Si le prix proposé n'est pas atteint, le vendeur peut toujours décider de retirer son bien de la vente sur la plateforme Biddit.»
Quant à l’acquéreur, il ne doit pas attendre trois à quatre mois avant de pouvoir emménager dans la maison achetée. Une fois le bien définitivement adjugé, l’acheteur dispose de six semaines pour payer le prix. Plus vite il paye, plus vite il peut emménager dans l'immeuble.
 

Nous vous recommandons

Immobilier à la côte: transactions en hausse, prix à la baisse

Immobilier à la côte: transactions en hausse, prix à la baisse

L'immobilier sur la côte belge reste très populaire. C’est ce qui ressort du baromètre côtier de la Fédération des notaires (Fednot). En termes de nombre de transactions immobilières, 2018[…]

19/04/2019 | Côte belge
L'aéroport d'Istanbul ressuscite le secteur immobilier turc

L'aéroport d'Istanbul ressuscite le secteur immobilier turc

L’immobilier chauffe dans le Hainaut… où les prix restent inférieurs à la moyenne régionale

L’immobilier chauffe dans le Hainaut… où les prix restent inférieurs à la moyenne régionale

Immobilier: la province du Luxembourg reste la 2e  province la plus chère de Wallonie

Immobilier: la province du Luxembourg reste la 2e province la plus chère de Wallonie

Plus d'articles