Suivre La Chronique

Des avantages des surélévations

Sujets relatifs :

Des avantages des surélévations

null

Les bâtiments modulaires sont couramment utilisés dans le secteur scolaire, hospitalier, les immeubles de bureaux,' L'avantage est qu'ils peuvent être mis en 'uvre sans pour autant perturber les activités quotidiennes qui y ont lieu ou construits pendant les vacances scolaires, dans le cas d'écoles par exemple, et dans les délais impartis. Mais la construction modulaire permet en plus de surélever des bâtiments existants et donc, d'adapter de manière flexible l'utilisation aux conditions changeantes ou à un besoin accru d'espace. Le pôle scolaire de Bivange, au Luxembourg, en est un bel exemple. La société Alho y a ajouté un second étage et donc une plus grande diversité au niveau des salles.

Lors de la préfabrication des éléments modulaires dans les usines d'Alho, les modules sont soumis à des contrôles qualité permanents. Chaque module est composé d'une construction en ossature en acier fabriquée en usine avec une statique homologuée disponible dans plusieurs tailles. Il est ainsi possible de superposer jusqu'à sept étages. Un agrandissement ultérieur ou la surélévation d'un bâtiment modulaire d'un ou de plusieurs étages est donc envisageable.

'Pas moins de 19 modules conçus pour cette surélévation ont été adaptés aux conditions existantes et fabriqués dans l'usine d'Alho, puis montés et aménagés en seulement 7 semaines.'

Dans le cas du pôle scolaire de Bivange/Berchem au Luxembourg, le groupe Paul Wurth, une entreprise spécialisée en génie mécanique et en construction d'équipements dans le secteur de la production de fonte brute et également bureau d'études au Luxembourg, a confié la surélévation du centre scolaire à Ahlo en tant qu'entreprise générale. Le maître d'ouvrage était la commune luxembourgeoise de Berchem.

Pas moins de 19 modules conçus pour cette surélévation ont été adaptés aux conditions existantes et fabriqués dans l'usine d'Alho, puis montés et aménagés en seulement 7 semaines. Il a d'abord fallu démonter en partie la façade du bâtiment existant, entreposer temporairement les éléments en fibrociment pour les monter à nouveau et protéger les pièces du bâtiment existant contre les intempéries. La surface du toit a également été démontée et tous les déchets résultant de la démolition éliminés dans les règles.

Quant à l'entrée du bâtiment, elle a été renforcée pour la viabilisation du second étage avec un ascenseur et un escalier préfabriqué en béton. Il divise le plan de base de 780 m2 à l'étage supérieur en une partie plus petite avec un atelier, une médiathèque, une salle de séjour et des sanitaires et en une partie plus grande comptant cinq classes supplémentaires ainsi qu'une salle multifonctionnelle avec une réserve adjacente. Trois salles peuvent être reliées grâce à des cloisons mobiles. Ensemble, elles offrent jusqu'à 190 m2 de surface sans colonnes.

Flexibilité et durabilité

Les éléments en fibrociment rouge ont ensuite été montés sur les modules sous la forme de façade rideau devant l'isolation thermique en fibres minérales et complétés à l'étage par des éléments du même ton. Le toit plat a été reconstruit tandis qu'un nouvel escalier de secours extérieur et un nouvel auvent en acier complètent l'entrée.

Toutes les parois, plafonds et sols ont été réalisés en construction légère et à sec, ce qui permet d'éviter des vices liés à l'humidité lors de la construction ou des fissures de retrait ou de tassement. Le mur creux et le plafond creux assurent, quant à eux, une excellente isolation acoustique, comme en témoignent des mesures tests de bruits aériens et d'impact dans les bâtiments modulaires terminés. De plus, le déplacement des murs et l'adaptation des installations restent toujours possibles au profit d'une utilisation et d'un aménagement flexibles des salles.

Les profilés en acier Alho sont dotés d'une grande force portante pour un poids propre réduit. A la fin de leur période d'utilisation, les modules peuvent être facilement démontés, déplacés ou recyclés à 100% sans perte de qualité.

Après achèvemenrt du chantier, la surélévation ne se remarque pas et on a ainsi l'impression que le bâtiment a toujours compté 2 étages.

Nous vous recommandons

Travailler à l’extérieur en hiver

Publireportage

Travailler à l’extérieur en hiver

Les métiers dont la pénibilité augmente en hiver sont légion. Jugez plutôt : qu’ils soient actifs dans la construction, le génie civil, les travaux de voirie ou dans le transport, nombreux sont les[…]

Deschacht offre rien de moins qu’une bibliothèque BIM gratuite indépendante des marques

Interview

Deschacht offre rien de moins qu’une bibliothèque BIM gratuite indépendante des marques

Mobilité alternative pour vos salariés et assurances

Publireportage

Mobilité alternative pour vos salariés et assurances

La construction durable commence avec ECOPact

Publireportage

La construction durable commence avec ECOPact

Plus d'articles