Suivre La Chronique

Du bois, des poutres, des boulons et une maison

Sujets relatifs :

Du bois, des poutres,  des boulons et une maison

null

Cette année, le trophée «Houten Kop», remis lors du salon Hout & Habitat en novembre à Anvers, a été remporté par Systimber. Il s'agit d'un nouveau système de construction en bois à base de poutres perforées.

Ces poutres sont posées verticalement et reliées à l'aide de boulons en acier, fixant la distance entre 2 poutres et absorbant les dilatations et contractions de chaque poutre massive. De cette façon, les panneaux pour les cloisons, les murs et les planchers restent parfaitement stables. Grâce au double joint autocollant en mousse Epdm dans les poutres en bois massif, la construction est également étanche aux vents, à l'humidité et à l'air. Le délai de construction pour une maison unifamiliale moyenne s'élève à une semaine à peine.

La construction traditionnelle en bois massif, appelé aussi la technique des bois empilés, est basée sur le principe des chalets dans lesquels on empile horizontalement des poutres rectangulaires, tout comme pour une maçonnerie. Ce système de construction est plus écologique que les habitations construites traditionnellement et plus solide que la construction à ossature bois, mais il présente un grand inconvénient: à cause du degré d'humidité changeant, les poutres vont se rétrécir et se dilater, surtout les premières années. Ce qui nuit à l'étanchéité et à la stabilité de la construction.

Grâce à la nouvelle méthode de construction Systimber, les adeptes de la construction en bois massif peuvent maintenant faire construire quasiment tout de manière simple et qualitative: petites et grandes transformations, bâtiments résidentiels et commerciaux, habitations isolées et mitoyennes, extensions, voûtes et (entre)sols, travées et toits. Ce nouveau système de construction à petite échelle, flexible et extrêmement simple, n'en garantit pas moins le confort, la durabilité et une faible consommation d'énergie.

Stabilité de la longueur, étanche et hermétique

La méthode Systimber se compose de poutres en épicéa percées de trous d'un diamètre de 22 mm tous les 150 mm. Le percement des poutres se fait dans l'Asbl Zonnehoeve Production, un atelier protégé spécialisé dans le traitement du bois. Les poutres sont livrables de stock et fournies sous la forme de paquet tout-en-un avec tout l'équipement nécessaire. Les menuisiers peuvent donc immédiatement se mettre à l''uvre.

'Ce nouveau système de construction à petite échelle, flexible et extrêmement simple, n'en garantit pas moins le confort, la durabilité et une faible consommation d'énergie.'

Sur le chantier, les poutres sont sciées à mesure et reliées entre elles par 2 ou 3 boulons par poutre. De cette manière, on peut assembler aussi bien des sols, que des parois et des toits. Les boulons servent à maintenir la distance et en même temps, ils compensent le mouvement du bois. Grâce aux boulons, chaque poutre peut se rétrécir ou se dilater individuellement, tandis que les dimensions totales du panneau du toit, du sol ou de la paroi restent invariables.

Les deux joints flexibles en Epdm intégrés dans chaque poutre permettent que la construction demeure parfaitement étanche et hermétique. Selon les expériences du Ctib (Centre technique belge de la transformation du bois et de l'ameublement), le système constructif Systimber se classe parmi les meilleurs dans le domaine de l'étanchéité à l'eau et à l'air.

Pour la tuyauterie électrique, il existe des poutres spéciales munies d'un canal intégré qui peut être fermé au moyen d'une latte détachable. Fermée, «la poutre électrique» a le même aspect que les autres poutres. Les ancrages joints maintiennent les poutres à 15 mm au-dessus du sol en béton. A l'intérieur, les joints sont colmatés avec une bande de mousse et l'extérieur, avec un mortier irrétrécissable.

Meccano

La construction d'un bâtiment Systimber est aussi simple qu'un meccano et par conséquent, elle est particulièrement rapide. Toutes les parties et outils nécessaires arrivent sur le chantier sous la forme d'un «packa'ge» de construction: poutres en bois, boulons, ancrages pour la liaison des poutres et sol en béton ainsi qu'un profil Systimber attaché aux scies circulaires combinées qui garantit un trait de scie parfaitement au milieu de deux perforations. Equipés d'un outillage manuel standard, deux menuisiers peuvent scier et monter 100 m² par jour. Ils pourront ainsi monter les murs, les planchers et le toit d'une maison unifamiliale moyenne en une semaine. Une grue ne sera pas nécessaire tandis que la légèreté et la maniabilité rendent le système particulièrement adapté aux habitations existantes et aux chantiers exigus.

Comme les poutres en épicéa ont déjà été traitées des deux côtés avec une lasure de couleur blanc laiteux, la construction est immédiatement habitable. Plus besoin de finition intérieure avec un enduit ou une peinture. A l'extérieur, divers types d'isolations et de finitions de la façade sont possibles, sans devoir être réalisés immédiatement.

Pavillon témoin

Un pavillon témoin a été construit avec le système Systimber à De Pinte (www.systimber.com). Il s'agit évidemment d'une architecture minimaliste. Aucune poutre porteuse supplémentaire n'est visible, ni dans le faîte, ni au-dessus des ouvertures des fenêtres. Tant les sols que les cloisons et le toit sont construits par cette méthode. De plus, le pavillon témoin est agréablement frais en été et bien chaud en hiver et ce, sans isolation supplémentaire.

Nous vous recommandons

Maîtres d’ouvrage et architectes débattent sur les défis liés à la rénovation

Maîtres d’ouvrage et architectes débattent sur les défis liés à la rénovation

Le BMA, la KU Leuven et le CIVA mettent la rénovation des logements sociaux du siècle dernier à l'ordre du jour. Au cours de trois soirées-débats, des maîtres d’ouvrage, des architectes et[…]

24/11/2022 |
Christine Lhoste renforce la fédération de la construction Embuild

Christine Lhoste renforce la fédération de la construction Embuild

Jan De Nul lance aux Pays-Bas sa nouvelle drague à injection d'eau Cosette

Jan De Nul lance aux Pays-Bas sa nouvelle drague à injection d'eau Cosette

Sweco a conclu un accord avec Venac

Sweco a conclu un accord avec Venac

Plus d'articles