Suivre La Chronique

Du bois pour le Chirec

Sujets relatifs :

, ,
Du bois pour le Chirec

Le grand hall central.

Le nouvel hôpital du Chirec fonctionne depuis le début de l’année sur le site Delta à Bruxelles. Il remplace les bâtiments désuets des hôpitaux Edith Cavell et du Parc Léopold ainsi qu’une partie de l'hôpital Basilique. Le bâtiment peu énergivore de 204.000 m², répartis sur 7 étages, dont 2 souterrains, a été dessiné par le bureau d'architecture bruxellois Assar. Le complexe hospitalier n’est pas passif, mais est néanmoins très performant grâce à une installation de cogénération, 180 puits pour géothermie, 140 m² de panneaux solaires et plusieurs pompes à chaleur.

Le bâtiment en forme d'étoile à huit branches autour d'un atrium central, d'où on accède à tous les services sans devoir traverser l'immeuble entier, a été pensé pour faciliter les flux internes.

Plafonds massifs en bois

La structure grillagée du plafond en bois massif de Hunter Douglas est un des éléments notoires du grand hall central. Elle a le double avantage de créer une ambiance chaude, naturelle et conviviale dans l'hôpital, mais aussi de répondre aux diverses exigences techniques et de sécurité. Grâce à la structure portante unique, le plafond garantit une grande résistance au feu et respecte les normes sévères de lutte anti-incendie dans les hôpitaux.

Destiné à un hôpital, il devait en effet être démontable et accessible, selon le principe du faux plafond. On peut ainsi accéder aisément à tous les équipements techniques qu'il dissimule. De plus, l'hôpital est équipé d'un système d'extraction des fumées par ventilation, qui aspire l'air en cas d'incendie afin d'étouffer le feu. Cela transite par le plafond, dont la moitié devait donc rester ouverte.

Le plafond est raccordé à l'éclairage led non linéaire.

Mais le critère décisif en faveur de Hunter Douglas concerne le certificat UE de stabilité. «La haute capacité ignifuge, avec une stabilité anti-feu de plus de 30 minutes, est une qualité que peu de producteurs sont capables de garantir. Pour obtenir ce certificat, le bois a dû être traité. Cela s'est déroulé en Europe septentrionale. Le transport du produit fini n'a pas été commode, tout le monde n'est pas capable de le prendre en charge», explique Christine Renoirte, architecte d'intérieur chez Assar Architects.

La structure grillagée du plafond en bois massif de Hunter Douglas.

Mais il s’agissait aussi de soigner l'aspect esthétique. La forme générale du hall compte de nombreux arrondis. Le système de plafond grillagé de Hunter Douglas peut aisément reproduire une forme similaire, parce qu'il est indépendant des murs en raison de la structure suspendue stable et de la méthode d'ancrage. Mais le plafond devait également être raccordé à l'éclairage led non linéaire.
Au-delà de l’atmosphère chaleureuse, le bois a également des qualités acoustiques. Un élément que l'on retrouve entre autres dans l'habillage des murs du bâtiment.

Nous vous recommandons

 Succès de foule pour le salon Bois & Habitat

Succès de foule pour le salon Bois & Habitat

Le Salon Bois & Habitat a fermé ses portes le 25 mars dernier et  a fait le plein de visiteurs, preuve que l’engouement pour la construction bois ne se dément pas. 15.312 visiteurs ont poussé les portes du[…]

Une enveloppe de 4 millions d’euros pour soutenir la filière bois wallonne

Une enveloppe de 4 millions d’euros pour soutenir la filière bois wallonne

Inauguration du premier Parc à Grumes de Wallonie

Inauguration du premier Parc à Grumes de Wallonie

«I Wood Innovate» pour soutenir l'innovation au sein de la construction bois

«I Wood Innovate» pour soutenir l'innovation au sein de la construction bois

Plus d'articles