Suivre La Chronique

Du neuf dans les Epis

Sujets relatifs :

Du neuf dans les Epis

L’entreprise française Hexaflex a conçu une solution brevetée de protection contre les chocs constituée d’élastomères thermoplastiques de Kraiburg Tpe. Ils assurent la flexibilité, la légèreté et la mobilité des équipements conçus pour absorber les chocs et les vibrations. Leur utilisation sera dès lors particulièrement pertinente dans certains vêtements de travail et les équipements de protection individuelle (Epis).

Le matériau d’un poids réduit se comporte comme une deuxième peau. Avec ses formes qui s’imbriquent en Thermolast® K, le rembourrage Hexaflex s’adapte aux mouvements du corps tout en assurant une absorption maximale des chocs. Il peut être produit
dans différentes tailles, épaisseurs et couleurs. Quant au compound Thermolast® K, il bénéficie d’une grande flexibilité qui lui permet de garantir la mobilité du rembourrage de la protection pendant toute sa durée de vie. Mais ce rembourrage affiche aussi de bonnes propriétés mécaniques et une excellente résistance à la chaleur. Il n’est pas seulement lavable et hydrofuge, il est aussi respirant grâce à sa ventilation intégrée.

La technique Hexaflex est brevetée en Europe, en Chine et aux Etats-Unis, elle est certifiée selon EN 1621-2 Level 1 pour les protections dorsales et EN 1621-1 Level 2 pour tous les autres équipements de protection corporelle.

 

Nous vous recommandons

La meilleure utilisation de bois certifié récompensée au World Architecture Festival

La meilleure utilisation de bois certifié récompensée au World Architecture Festival

Pour la deuxième fois, le PEFC parraine le «Best Use of Certified Timber» (Prix de la meilleure utilisation de bois certifié), organisé dans le cadre du World Architecture Festival, qui récompense les[…]

21/04/2019 | Matériaux
L’industrie du bois et de l’ameublement se porte bien

L’industrie du bois et de l’ameublement se porte bien

Nanoperforations et acoustique

Nanoperforations et acoustique

La place Rouge était blanche

La place Rouge était blanche

Plus d'articles