Suivre La Chronique

e-Crafter zéro émission

e-Crafter zéro émission

Volkswagen Véhicules Utilitaires embraye sur la mobilité électrique. Première grande étape de cette stratégie, le lancement du nouveau e-Crafter, conçu pour des charges utiles allant jusqu’à 1,72 t. Avec une puissance de 136 ch (100 kW), il s’agit du premier utilitaire zéro émission de la marque.

Le e-Crafter a été conçu pour les entreprises actives en milieu urbain: logistique et messagerie «dernier kilomètre», artisans, taxis, navettes, représentants du secteur de l’énergie,… Avec une autonomie maximale de 173 km et une vitesse de pointe volontairement limitée à 90 km/h, l’e-Crafter résulte aussi d’une analyse de plus de 210.000 profils de conduite auprès de plus de 1.500 clients. Il ressort de cette enquête qu’en ville, la plupart des conducteurs parcourent entre 70 et 100 km par jour au volant de leur utilitaire. C’est pour ces trajets – souvent ponctués d’arrêts et de redémarrages – que Volkswagen Véhicules Utilitaires a conçu le nouveau e-Crafter. Autrement dit, les ingénieurs ont abordé le développement de l’e-Crafter non pas avec une autonomie maximale en tête, mais avec une autonomie réaliste. Cette approche a permis de proposer une tarification concurrentielle grâce à un format de batterie plus compact. Comme tous les Crafter, le châssis du nouveau modèle sera produit dans l’usine de Września en Pologne tandis que l’assemblage des composantes électriques aura lieu dans l’usine-mère Volkswagen Véhicules Utilitaires à Hanovre.

Deuxième génération

Etant donné que l’e-Crafter n’est pas un véhicule électrique transformé après coup, mais un modèle du Crafter de deuxième génération conçu comme un fourgon zéro émission, VW a pu utiliser au mieux l’architecture du grand fourgon pour intégrer les composants électriques. Ainsi, la batterie lithium-ion est placée dans le soubassement du véhicule pour un minimum d’encombrement. Ce qui permet d’exploiter la totalité du volume de chargement du fourgon tôlé à pavillon surélevé (2.590 mm de hauteur), soit 10,7 m3. Il en va de même pour la largeur de chargement (1.380 mm) ou la hauteur de chargement (1.861 mm). Selon les versions, la charge utile autorisée varie entre 0,975 et 1,72 t.
Quant au moteur électrique, il délivre son couple maximum dès le démarrage, d’où d’excellentes accélérations. Le fourgon zéro émission n’en reste pas moins très économe, puisque la consommation électrique s’établit à 21,54 kW à 100 km en cycle combiné avec une charge utile de 0,975 t.
Raccordée à une borne de recharge Ccs de 40 kW (courant continu), la batterie se recharge à 80% en 45 minutes. Branchée sur une station de recharge domestique AC de 7,2 kW, la batterie se recharge à 100% en 5 heures et 20 minutes.

Aide à la conduite et infodivertissement

Parmi les équipements de série figurent le système d’aide au stationnement avec protection latérale grâce à 16 capteurs à ultrasons répartis autour du véhicule, une caméra multifonction à l’avant et une caméra de recul. Par ailleurs, le Crafter se veut le premier utilitaire de sa catégorie à embarquer de série un freinage anti-multicollisions. On peut encore citer des projecteurs à leds, la clim automatique, un siège et pare-brise chauffants ainsi que le système de navigation «Discover Media» avec «App-Connect» (intégration des applications de smartphone), commande vocale et interface de téléphonie mobile. Il est aussi possible d’utiliser en option des services mobiles en ligne grâce à «Car-Net Guide & Inform».

Enfin, Volkswagen Véhicules Utilitaires a fait tester l’e-Crafter par de grands clients européens pour un usage quotidien. Vingt-cinq entreprises d’Allemagne, des Pays-Bas, de Grande-Bretagne et de Suède ont ainsi participé aux derniers essais pratiques du e-Crafter en intégrant une flotte de 38 véhicules de pré-série dans leur parc. Avec succès. Même dans des conditions parfois très exigeantes, l’autonomie moyenne constatée en conditions réelles était de 100 km.

Nous vous recommandons

Des changements pour la mobilité bruxelloise en 2019

Des changements pour la mobilité bruxelloise en 2019

Le Gouvernement bruxellois continue à travailler à un rétrécissement de l’E40 entre l'entrée de Bruxelles et le boulevard Reyers. Le but est de mettre cette mesure en pratique avant mai 2019. Pour[…]

15/11/2018 |
Sweco lance une politique de mobilité avant-gardiste

Sweco lance une politique de mobilité avant-gardiste

38 communes wallonnes labellisés «communes pédestres»

38 communes wallonnes labellisés «communes pédestres»

Smart Mobility Call: 4 millions d'euros pour 15 projets

Smart Mobility Call: 4 millions d'euros pour 15 projets

Plus d'articles