Suivre La Chronique

Economie circulaire et marchés publics «verts» valent à la Belgique les félicitations de l’Europe

Sujets relatifs :

,
Economie circulaire et marchés publics «verts» valent à la Belgique les félicitations de l’Europe

Les principes de l’économie circulaire sont de plus en plus appliqués dans le secteur de la construction. La gestion des déchets de construction est un élément clé pour les entreprises souhaitant s’engager dans cette voie. (© Be Circular)

La Commission européenne a publié son deuxième rapport sur la manière dont les politiques européennes en matière d’environnement sont mises en œuvre par les Etats membres. Et les bonnes pratiques belges ont été citées en exemple!

Tous les deux ans, la Commission publie un bilan identifiant des problématiques et des défis communs à tous les Etats membres et des rapports par pays qui évaluent les forces et faiblesses de chacun. Elle propose également des actions prioritaires et émet des recommandations pour répondre aux lacunes identifiées.

L’EIR (Environmental Implementation Review) est d’autant plus important que, selon le dernier Eurobaromètre, 95% des Belges considèrent que la protection de l’environnement est plutôt ou très importante. Et ils sont presque aussi nombreux (89%) à affirmer que la législation européenne est nécessaire pour protéger l’environnement en Belgique.

La Belgique et ses régions citées en exemple

Le soutien au développement de l’économie circulaire est une priorité clairement identifiée en Belgique où les pouvoirs publics ont initié de nombreux programmes d’actions (21 mesures du gouvernement fédéral pour une économie circulaire reprises dans «Ensemble faisons tourner l’économie», le programme Next en Wallonie, Circular Flanders ou encore beCircular pour la Région de Bruxelles Capitale). Cela se traduit notamment par l’encouragement de l’éco-innovation, un taux très élevé de recyclage des déchets ménagers (53,5% en 2016), le bannissement du plastique à usage unique, etc.

La Commission met aussi en exergue les mesures prises par les autorités en ce qui concerne les marchés publics «verts» comme, par exemple, l’utilisation de critères environnementaux et sociaux par les administrations fédérale et régionales. D’un point de vue fiscal et financier, l’émission d’obligations vertes en 2018 est également saluée, tout comme un usage adapté et efficace des fonds et outils d’investissement européens, l’introduction de la taxe kilométrique pour les poids lourds ainsi que la taxation du diesel afin d’atteindre la parité avec l’essence.

L’UE pointe toutefois plusieurs défis à relever par les administrations en charge de l’environnement, parmi lesquels la réforme de la fiscalité environnementale et les investissements en matière de mobilité et d’infrastructures.
 

Nous vous recommandons

Santana ajoute d’autres matériaux écologiques à sa gamme de revêtements en liège

Santana ajoute d’autres matériaux écologiques à sa gamme de revêtements en liège

Qui dit Santana pense spontanément «liège» dont l’entreprise s’est fait une spécialité. Mais Santana a décidé d’étoffer et de diversifier son offre de[…]

08/07/2019 |
MasterTop 1327 certifié pour ses faibles émissions de COV

MasterTop 1327 certifié pour ses faibles émissions de COV

Gyproc amorce le virage vert avec des camions au GNL

Gyproc amorce le virage vert avec des camions au GNL

Bosch atteindra la neutralité carbone dès 2020

Bosch atteindra la neutralité carbone dès 2020

Plus d'articles