Suivre La Chronique

Elia présente ses chiffres concernant le mix énergétique belge en 2018

Sujets relatifs :

,
Elia présente ses chiffres concernant le mix énergétique belge en 2018

L’indisponibilité conséquente du parc de production nucléaire a eu des répercussions sur les autres entités du mix énergétique belge. (© Engie Electrabel)

Elia, le gestionnaire de réseau de transport d’électricité, collecte chaque année les informations disponibles concernant le mix énergétique belge sur base des unités connectées à son réseau. Ces chiffres permettent de mettre en évidence les grandes tendances de l’année 2018. Cette dernière a évidemment été marquée par une indisponibilité conséquente du parc de production nucléaire avec des répercussions sur les autres entités du mix énergétique. De son côté, le renouvelable continue sa progression avec de nombreux records battus cette année. Faits marquants en 2018.

Une indisponibilité importante du parc nucléaire au dernier trimestre

Au chapitre nucléaire, l’année 2018 a donc été marquée par une indisponibilité importante de différentes centrales, surtout durant les derniers mois de l’année, de fin septembre à fin décembre. Elle explique que le nucléaire représente seulement 34% du mix énergétique belge en 2018 contre, par exemple, 50% en 2017. Entre la mi-octobre et la mi-novembre 2018, seul Doel 3 fonctionnait sur les 7 réacteurs nucléaires existants en Belgique. C’est une situation inédite en hiver dans notre pays. Elle a débouché sur un record avec seulement 15% de production nucléaire en octobre dans le mix énergétique pour ce mois.

Record de production des centrales à gaz en novembre

Sur l’ensemble de l’année, les centrales à gaz affichent pratiquement une production identique à celle de l’année 2017 (27%). Cependant, elles ont connu des pics de production inédits, comme par exemple un record au mois de novembre durant lequel 43% de l’électricité produite provenait de centrales à gaz. On remarque ainsi une forte corrélation entre les centrales à gaz et le nucléaire, les premières servant souvent de tampon pour absorber les écarts de la production nucléaire.

En 2018, la production d’énergie renouvelable a progressé de 18% en comparaison avec 2017.

Le renouvelable progresse et cartonne

La production d’énergie renouvelable (éolien offshore/onshore et solaire uniquement) a progressé de 18% en valeur absolue en comparaison avec l’année 2017. Il est intéressant de remarquer que la bonne combinaison entre la production solaire importante les mois d’été et la production éolienne plus marquée les mois hivernaux rend la production mensuelle de ces deux sources relativement stable sur l’ensemble de l’année. Rappelons également que le 28 juillet à 15h, 46% de la charge totale belge était couverte par la production éolienne et solaire, ce qui n’avait jamais été atteint dans notre pays. Les mois de mai (517 GWh), juin (464 GWh) et juillet 2018 (555 GWh) constituent les plus hautes valeurs de production solaire mensuelles jamais enregistrées. Remarquons enfin des records de productions du renouvelable éolien onshore en janvier (403 GWh) et offshore (452 GWh) en décembre.

Des importations à la hausse

Enfin, 2018 a été marquée par des importations importantes d’électricité venant des pays voisins. Elles concernent 22% du mix énergétique 2018 contre seulement 8% en 2017. C’est cependant l’année 2015 qui reste l’année record à ce sujet (20,8 TWh). Le haut niveau d’importations s’explique notamment par l’indisponibilité du parc nucléaire, mais également par la logique de marché qui favorise les importations lorsque l’électricité des pays voisins est moins chère que celle qui est produite en Belgique. Les records horaires d’importations d’électricité apparus en septembre (4.850 MW) et décembre (5.234 MW) en sont une belle illustration.



 

Nous vous recommandons

Une future station d’épuration des eaux usées verra le jour en Wallonie à l’horizon 2020

Une future station d’épuration des eaux usées verra le jour en Wallonie à l’horizon 2020

La Région wallonne et le Grand-Duché de Luxembourg ont signé une convention transfrontalière relative, entre autre, à l’assainissement des eaux usées. Dans ce cadre, une nouvelle station[…]

19/04/2019 |
Nouveaux bureaux de Thomas & Piron Bâtiment: un new way of working collégial

Nouveaux bureaux de Thomas & Piron Bâtiment: un new way of working collégial

Focus sur la micro-cogénération avec pile à combustible

Focus sur la micro-cogénération avec pile à combustible

 Des drones pour inspecter les éoliennes  offshore

Des drones pour inspecter les éoliennes offshore

Plus d'articles