Suivre La Chronique

Eloy: les générations passent, les valeurs restent

Eloy: les générations passent, les valeurs restent

Après 40 ans passés à la tête de l’entreprise, Pierre et Louis passent le flambeau à la nouvelle génération.(© Eloy)

Après 40 ans passés aux commandes de l’entreprise, Louis et Pierre Eloy ont cédé le témoin à leurs fils. Un changement dans la continuité, tant les valeurs portées par l’ancienne génération ont imprégné la nouvelle.

L’histoire du groupe Eloy commence en 1965 quand Robert Eloy crée son entreprise de construction. Il investit ses maigres économies dans une pelle hydraulique, ce qui lui permet de mener à bien ses premiers chantiers de terrassement. L’entreprise se spécialise ensuite dans le domaine du traitement des eaux usées domestiques dont elle devient rapidement une référence. Elle élargit alors son offre de services en se lançant dans les travaux de voirie.
Et en 1978, le fondateur est rejoint par ses deux fils: Louis et Pierre. L’entreprise emploie alors… moins de 10 ouvriers.

La qualité avant tout

Tout comme leur père avant eux, ses fils misent tout sur la qualité du service et des matériaux, ainsi que sur leur capacité d’innovation.
Au début des années 2000, l’entreprise emploie 70 collaborateurs. ET une 3ème génération d’Eloy rejoint l’entreprise : Pierre-Etienne, Olivier et David Eloy, les petits-fils du fondateur. Ce sont eux qui, le 13 septembre 2019, ont repris les rênes de la société.

2 pôles, une multitude de métiers

Aujourd'hui, le groupe est toujours actif dans ses deux activités originelles que sont les infrastructures et le traitement de l’eau. Le Pôle Construction gère aujourd’hui plus de 200 chantiers par an et maîtrise en interne la plupart des métiers de la chaîne.


Eloy Water produit 15.000 cuves en béton par an et ses solutions permettent de traiter 56 millions de litres d'eau par jour. (© Eloy)

Quant au pôle Traitement des eaux, il produit 15.000 cuves en béton par an et ses solutions permettent de traiter 56 millions de litres d'eau par jour.
Le groupe emploie désormais près de 400 collaborateurs et réalise un chiffre d’affaires de 90 millions d’euros.
 

Lisez l’interview de David Eloy dans son intégralité dans La Chronique n°40.
 

Nous vous recommandons

Dubaï: l’aéroport al-Maktoum, le grain de sable qui fera redémarrer le secteur de la construction?

Dubaï: l’aéroport al-Maktoum, le grain de sable qui fera redémarrer le secteur de la construction?

L’offre immobilière excédentaire à Dubaï a entraîné des mesures strictes pour rééquilibrer l’offre et la demande. Le secteur de la construction craint donc un ralentissement de[…]

Un joint périphérique de haut niveau signé Dow et Swisspacer

Un joint périphérique de haut niveau signé Dow et Swisspacer

Gand attribue le marché d’un bureau communal

Gand attribue le marché d’un bureau communal

Prison de Namur: la Régie des Bâtiments opère une rénovation en profondeur

Prison de Namur: la Régie des Bâtiments opère une rénovation en profondeur

Plus d'articles