Suivre La Chronique

Emprunts hypothécaires : le CERS réclame de la prudence aux banques belges

Sujets relatifs :

, ,
Emprunts hypothécaires : le CERS réclame de la prudence aux banques belges

Le Comité Européen du Risque Systémique (CERS) estime que les banques de notre pays accorderaient trop facilement des crédits au logement. L’organisme de surveillance préconise donc la mise en place de limites strictes concernant les montants qu’il est possible d’emprunter. 

Le CERS, qui fait partie de la BCE, souhaite que le montant emprunté ne puisse pas dépasser un pourcentage de la valeur du logement. De plus, il préconise le plafonnement du montant des remboursements mensuels à un certain pourcentage des revenus. 

De son côté, la Confédération Construction abonde dans le sens du CERS. Cependant, la fédération sectorielle considère que le critère déterminant de l’octroi d’un crédit hypothécaire doit être le profil de l’emprunteur. 
Pour son administrateur délégué, Robert de Mûelenaere, « l’accès au crédit hypothécaire ne peut en effet pas être limité de telle sorte qu’il en résulte une crise immobilière. Il doit rester possible d’emprunter un montant élevé. Il importe de considérer séparément les situations financières des emprunteurs.»
 
En outre, la Banque Nationale indique que la capacité de remboursement des Belges est bonne. En effet, seuls 0,9% des crédits logement ont fait l’objet de problèmes en 2018. Il s’agit là du meilleur résultat en 15 ans. 
 

Nous vous recommandons

Un nouveau droit des biens ? Une nouvelle dimension pour la structuration des projets immobiliers (publics) partie 2

Un nouveau droit des biens ? Une nouvelle dimension pour la structuration des projets immobiliers (publics) partie 2

Une étude de cas : la superposition d’un immeuble de bureaux existant avec un bâtiment supplémentaire de quatre étages composé d’un parking public. Dans notre contribution précédente,[…]

28/01/2022 |
Un nouveau droit des biens? Une nouvelle dimension pour la structuration des projets immobiliers (publics) partie 1

Un nouveau droit des biens? Une nouvelle dimension pour la structuration des projets immobiliers (publics) partie 1

Le nouveau droit des biens et son impact sur les projets immobiliers à composante publique: un progrès mais pas une révolution copernicienne ?

Le nouveau droit des biens et son impact sur les projets immobiliers à composante publique: un progrès mais pas une révolution copernicienne ?

Le coronavirus fait grimper le nombre de litiges dans la construction

Le coronavirus fait grimper le nombre de litiges dans la construction

Plus d'articles