Suivre La Chronique

Energie verte et économies pour les bâtiments de la FWB

Sujets relatifs :

Energie verte et économies pour les bâtiments de la FWB

Le Gouvernement de la Fédération Wallonie Bruxelles a lancé plusieurs initiatives pour réduire la facture énergétique des établissements scolaires. D'ici 2030, les écoles de la FWB devraient consommer au minimum 30% d’énergie en moins. (©Trace Plus)

Sur proposition de la ministre de l’Education, Marie-Martine Schyns, le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a approuvé le lancement d’un marché public pour la fourniture d’électricité 100% renouvelable et de gaz naturel pour l’ensemble des bâtiments de la FWB dès 2019.

Pour la première fois, les fournitures d’énergie pour les bâtiments scolaires du réseau d’enseignement, organisé par la FWB mais aussi tous les autres bâtiments dépendant de la Fédération (Organisme d’Intérêt Public, culturel, etc.), seront regroupés dans un seul marché.

A noter que ce n’est pas la première fois que la FWB prend une initiative de ce genre. En 2018, un marché de fourniture d’énergie dédié aux établissements du réseau Wallonie-Bruxelles Enseignement avait déjà été mis en œuvre. Cette décision a permis de dégager près de 400.000 euros d'économies, dont une bonne partie (80%) sont sur le point d’être réinvesties dans des mesures d'économie d'énergie au sein des établissements.

D'autres initiatives, comme la mise en place d’un système de suivi automatisé des consommations seront appliquées et mises à disposition des chefs d'établissements pour veiller à identifier les gaspillages et à sensibiliser le personnel et les élèves.

Une participation élargie

Les économies engendrées, bien plus importantes qu’à l’occasion du premier marché, serviront à nouveau à financer des projets visant une utilisation plus rationnelle de l'énergie. Autre conséquence positive du marché groupé d’énergie: les chefs d’établissement ne sont plus obligés d’appliquer eux-mêmes la loi sur les marchés publics pour choisir leur fournisseur d’énergie.

Ce nouveau marché d’énergie prévoit également une centrale d’achat à destination, notamment, des établissements scolaires d’autres réseaux.

Par ailleurs, dans cette même optique d’ouverture aux autres réseaux, le Ministère de l’Education organise actuellement un marché visant l'installation par tiers investisseurs de panneaux solaires photovoltaïques sur les toits des bâtiments scolaires, notamment à Bruxelles. L'opération – à coût zéro – engendrera directement des économies pour les chefs d'établissements, et ce, dès la première année.

Là encore, une partie des économies sera réinjectée pour rénover certaines toitures en mauvais état, avant l'installation des panneaux. Et dans le même ordre d'idées, les systèmes d'éclairage des écoles pourront également être remplacés, sans frais supplémentaires, ce qui devrait également générer de substantielles économies.

A terme, d'ici 2030 les écoles de la FWB consommeront au minimum 30% d’énergie en moins, selon les projections.

Nous vous recommandons

Nemo Link, un chantier complexe et inédit

Nemo Link, un chantier complexe et inédit

Elia et National Grid ont inauguré la Nemo Link, la première interconnexion électrique sous-marine entre la Belgique et le Royaume-Uni. Sa mise en service marque une nouvelle étape dans l’intégration du système électrique européen,[…]

14/12/2018 | Elia
Les pouvoirs locaux encouragés à rouler plus «vert»

Les pouvoirs locaux encouragés à rouler plus «vert»

Belfius + la BEI = plus d’un milliard d’euros pour le développement des villes «intelligentes» en Belgique

Belfius + la BEI = plus d’un milliard d’euros pour le développement des villes «intelligentes» en Belgique

Le potentiel de la bioénergie suscite énormément d’intérêt au salon EnergyDecentral

Evénement

Le potentiel de la bioénergie suscite énormément d’intérêt au salon EnergyDecentral

Plus d'articles