Suivre La Chronique

Enquête de la Confédération Construction : de plus en plus d'entreprises de construction en difficulté

Enquête de la Confédération Construction : de plus en plus d'entreprises de construction en difficulté

Deux entreprises de construction sur trois rencontrent de sévères difficultés, d'après une enquête réalisée les 18 et 19 mars 2020 auprès de 820 entreprises du pays. C'est bien plus qu'au début de la semaine (le 16 mars), lorsque « seulement » 45% des entreprises étaient menacées.

Pour pouvoir travailler dans le secteur de la construction, il faut organiser le travail dans les bureaux et sur les chantiers afin de respecter les règles de distanciation sociale. Seules 15% des entreprises de construction peuvent poursuivre leurs activités à la suite de ces règles, selon une enquête menée par la Confédération Construction et par ses organisations flamandes, bruxelloises et wallonnes. Ainsi, 41% des entreprises de construction ont suspendu leurs activités. Ces entreprises s'occupent la plupart du temps du transport de leurs travailleurs depuis et vers les chantiers. Là aussi, la distanciation sociale joue en la défaveur du secteur. Près d'un quart des entrepreneurs (24%) indiquent pouvoir continuer ce type de transport, 40% sont dans l'obligation d'arrêter le transport sur les chantiers car ils ne peuvent s'adapter, tandis que 36 % des entreprises ont complètement suspendu leurs activités.

Pénurie de matériaux = chantiers à l’arrêt

La situation concernant l'approvisionnement en matériaux est encore plus grave. À peine 8% des entreprises de construction disposent encore des matériaux suffisants pour continuer à travailler. Par conséquent, 33% des entreprises interrompent leurs activités pour cette raison, et 59% les ralentissent fortement. Les entreprises rapportent surtout des problèmes pour l'approvisionnement en béton. La Confédération veut limiter cette pénurie en matériaux en concluant des accords avec les fédérations professionnelles de grossistes en matériaux, notamment PMC (Producteurs belges de matériaux de construction) et la Fema (la fédération professionnelle belge pour les négociants professionnels en matériaux de construction).
« Pour notre secteur, c'est de plus en plus difficile de poursuivre les activités. Les entrepreneurs doivent pouvoir décider eux-mêmes s'ils restent ouverts ou s'ils ferment. Ils savent ce qu'ils peuvent faire et ce qui est interdit. », assure Robert de Mûelenaere, Administrateur délégué de la Confédération Construction.
 

Nous vous recommandons

Une prime de compensation pour les PME flamandes de la construction

Une prime de compensation pour les PME flamandes de la construction

Sur proposition de la ministre flamande de l'Économie Hilde Crevits, le gouvernement flamand a décidé le 2 avril que les entreprises connaissant une perte de chiffre d'affaires importante en raison du coronavirus[…]

03/04/2020 | FlandreSocio-Economie
Les entreprises de construction connaissent bien les mesures de soutien

Les entreprises de construction connaissent bien les mesures de soutien

Impact du Covid-19 sur le déroulement des chantiers (auto)routiers

Impact du Covid-19 sur le déroulement des chantiers (auto)routiers

Marchés publics : le secteur a besoin d’uniformité

Marchés publics : le secteur a besoin d’uniformité

Plus d'articles