Suivre La Chronique

Etiquetage énergétique obligatoire à partir du 1er janvier pour les poêles à bois et à pellets

Sujets relatifs :

, ,
Etiquetage énergétique obligatoire à partir du 1er janvier pour les poêles à bois et à pellets

A partir du 1er janvier 2018, une directive européenne oblige à apposer une étiquette énergétique sur les poêles à bois et à pellets. (© Stroomop)

A partir du 1er janvier 2018, une directive européenne oblige à apposer une étiquette énergétique sur les dispositifs de chauffage décentralisés tels que poêles à bois et à pellets. L’étiquette, déjà connue du grand public pour sa présence notamment sur les frigos et machines à laver, renseigne, entre autres, sur la classe d’efficacité énergétique de l’appareil.

La directive oblige donc les revendeurs à apposer, sur tous les poêles en showroom ou en ligne, une étiquette énergie. Plus aucun poêle ne peut être vendu sans cette étiquette. L’étiquette renseigne entre autres sur la classe d’efficacité énergétique de l’appareil – de la classe G à A++. Plusieurs paramètres sont pris en compte lors du calcul de cet index (IEE): le rendement énergétique, le type de combustible (poêles à pellets: classe A à A++, poêles à bois: classe B à A+, poêles au gaz ou à charbon: classe D à A, feux ouverts: classe G à E), les fonctions d’économie d’énergie (thermostat ou télécommande, par exemple), l’éventuelle consommation d’énergie (éclairage ou ventilateur de convection) et la présence permanente d’une flamme de veille.

Cette étiquette renseigne également sur l’émission directe ou indirecte de chaleur en kW.

Les vieux poêles à la casse!

Cette extension de l’étiquetage énergétique aux poêles à bois et aux pellet a le mérite d’être un instrument clair pour les consommateurs qui désirent acquérir un nouvel appareil.

Et pour cause: près de la moitié des poêles à bois utilisés par les familles en Belgique ont plus de 10 ans. Or les poêles de dernière génération émettent 95% de particules en moins et leur efficacité est jusqu'à 8 fois supérieure. En outre, un nouveau modèle avec un indice d’efficacité énergétique A permet d'économiser jusqu'à 50% de combustible.  

Et pour cause: à en croire Stroomop, un spécialiste du chauffage au bois, près de la moitié des poêles à bois utilisés par les familles en Belgique ont plus de 10 ans. Or les poêles de dernière génération émettent 95% de particules en moins et leur efficacité est jusqu'à 8 fois supérieure. En outre, un nouveau modèle avec un indice d’efficacité énergétique A permet d'économiser jusqu'à 50% de combustible.  

Nous vous recommandons

Recycler les batteries des voitures pour stabiliser le réseau électrique

Recycler les batteries des voitures pour stabiliser le réseau électrique

Ipalle, l'intercommunale de gestion de l'environnement de la Wallonie picarde et du Sud-Hainaut, s’associe à une jeune start-up belge afin de stabiliser le réseau électrique en recyclant les batteries des[…]

21/01/2021 | RecyclageBatteries
Des solutions digitales pour transformer des actifs immobiliers énergivores et coûteux en bâtiments durables et résilients

Des solutions digitales pour transformer des actifs immobiliers énergivores et coûteux en bâtiments durables et résilients

ImmoPass: le premier contrôle technique indépendant de l'immobilier débarque en Flandre

ImmoPass: le premier contrôle technique indépendant de l'immobilier débarque en Flandre

Des façades vertes peuvent réduire la gêne acoustique dans les bâtiments et à l’extérieur

Des façades vertes peuvent réduire la gêne acoustique dans les bâtiments et à l’extérieur

Plus d'articles