Suivre La Chronique

Ets Havelange Robert: rien ne se perd, tout se valorise

Ets Havelange Robert:  rien ne se perd, tout se valorise

null

Les Ets Havelange Robert sont spécialisés dans la vente de pneus (occasion et rechapés) aux professionnels de la distribution (centrales de pneus, garages, dealers de machines agricoles). L'entreprise est principalement active dans les secteurs du génie civil, des poids lourds et du matériel agricole. Elle réalise également la réparation à chaud des pneumatiques et est active en import-export de pneus usagés, principalement de type «génie civil».

«J'ai toujours vécu dans les pneus», résume, en souriant, Robert Havelange, fondateur et dirigeant de l'entreprise qui porte son nom. De fait, si les Ets Havelange Robert sont actifs depuis 45 ans dans le domaine des pneumatiques, l'expertise de Robert Havelange est bien plus ancienne. Son père, Joseph Havelange, après s'être fait la main en fabricant, dès 1945, des pneus neufs pour vélos, avait créé quelques années plus tard une entreprise spécialisée dans le rechapage des pneus pour voitures et camions. Le rechapage et la réparation des pneus pour engins de génie civil seront développés dans les années 1960. «Comme de nombreux enfants de petits entrepreneurs, j'ai travaillé très jeune dans l'entreprise familiale, d'abord pendant les vacances scolaires, ensuite comme employé.»

La société familiale est finalement reprise en 1970. Après avoir un temps envisagé une réorientation professionnelle, Robert Havelange décide plutôt de valoriser son expertise dans le domaine qu'il connaît le mieux et crée sa propre entreprise avec comme objectif la récupération de pneus poids lourds et génie civil. L'activité est double: il s'agit, d'une part, de récupérer les carcasses (le terme professionnel pour désigner le pneu usé qui, après sélection, est destiné aux usines de rechapage) et, d'autre part, de trouver des pneus bénéficiant encore de suffisamment de profil, lesquels, une fois réparés, vont alimenter le marché des pneus d'occasion. «C'était une première étape vers une politique de valorisation écologique qui, aujourd'hui, est devenue la norme.» De fait, il a fallu attendre le tout début des années 2000 pour que, à l'initiative des principaux manufacturiers de pneus neufs, un organisme soit créé, à savoir l'asbl Recytyre, qui a pour objet la reprise des pneus «déchets», de tous types et toutes dimensions. Adhérent de la première heure de Recytyre, les Ets Havelange sont ainsi agréés pour la récupération de pneus «déchets» génie civil dans les points de collecte.

Mais n'allons pas trop vite.

Trouver la marchandise: un travail de tous les instants

En 1970, Robert Havelange est au four et au moulin: il achète, il vend, il transporte,' «Heureusement, après deux ans, j'ai pu engager un chauffeur, ce qui m'a permis de libérer du temps pour trouver les marchandises nécessaires à mon négoce Parce que, dans notre métier, vendre est une chose, en revanche, trouver la marchandise est un travail de tous les instants. Jusqu'il y a quelques années, je roulais pas loin de 100.000 km par an pour dénicher de quoi approvisionner nos stocks des pneus.» D'ailleurs, aujourd'hui encore, la recherche des produits constitue une part importante du travail de l'entreprise. «C'est pourquoi, nous avons décidé d'étoffer notre communication auprès des fournisseurs potentiels (carrières, scieries, cimenteries, usines,') en vue de développer nos achats en direct avec eux. Il faut savoir que, dans les pneus démontés, un pourcentage non négligeable peut être récupéré et valorisé. C'es ici que nous intervenons: sur simple appel, nous nous rendons sur place, procédons à la sélection et proposons immédiatement une valeur de reprise pour les pneus qui peuvent être valorisés.»

Une politique de diversification ciblée

Depuis sa création en 1970, l'entreprise a vu ses activités croître et embellir. En 1975, Robert Havelange dispose déjà de plusieurs petits dépôts dispersés autour du siège de l'entreprise à Natoye, en Province de Namur. Il achète alors un terrain d'un hectare sur lequel il fait construire un entrepôt de 1.500 m2 de manière à regrouper toutes les activités A la même époque, d'autres marchés s'ouvrent. C'est notamment le cas de la Grande-Bretagne où la demande en pneus génie civil d'occasion est forte.

''Dans les pneus démontés, un pourcentage non négligeable peut être récupéré et valorisé. C'est ici que nous intervenons.'

Les Ets Havelange Robert commencent donc à exporter leurs pneus d'occasion vers le marché anglais où ils sont d'ailleurs toujours actifs aujourd'hui. Après que son fils Pierre est venu rejoindre l'entreprise paternelle, Robert Havelange décide de diversifier ses activités en ouvrant un atelier de réparation de pneus génie civil, poids lourds et agricoles. «Comme nous avons opté pour le système de réparation à chaud en autoclave, nous avons donc investi dans un autoclave qui nous permet de réparer des pneus d'un diamètre de près de 3 mètres.» La production démarre en 1991. Désireux de ne pas s'arrêter en si bon chemin, Robert Havelange poursuit sa politique de diversification ciblée en se lançant dans la vente de pneus génie civil rechapés. Dans cette optique, il noue un partenariat avec les sociétés Marangoni et Gomme Piave, toutes deux implantées dans le nord de l'Italie. «Marangoni est sans doute la plus importante entreprise de rechapage de pneus génie civil d'Europe et Gomme Piave est aussi une référence. La qualité de leurs produits a largement contribué au développement de cette nouvelle activité.»

L'arrivée de l'épouse de Pierre, Tania, anversoise d'origine et parfaite bilingue, a ensuite permis à la société namuroise de développer ses activités au Nord du pays. Par la suite, aux pneus génie civil et poids lourds, la société y adjoindra des pneus d'occasion à destination des bennes agricoles.

L'entreprise se profile clairement comme un grossiste. «Nous vendons nos pneus exclusivement par l'intermédiaire de négociants en pneus.» A cet égard, elle peut se reposer sur un stock particulièrement large, qu'il s'agisse de pneus génie civil, poids lourds ou agraires. «Rien qu'en génie civil, nous traitons environ 2.000 pièces par an. Si on y ajoute l'activité réparation, cela fait de nous l'un des plus importants professionnels du pays alors que la concurrence est féroce. Mais comme nous avons toujours privilégié la qualité des produits à la quantité, cela paye. D'ailleurs, à ce jour, nous distribuons nos produits dans toute la Belgique, mais également en France, aux Pays-Bas, en Allemagne et en Angleterre.»

Adie Frydman

www.havelange.com

Nous vous recommandons

Athènes, capitale européenne de l'innovation 2018

Athènes, capitale européenne de l'innovation 2018

La Commission européenne a décerné à Athènes le titre de «Capitale européenne de l'innovation 2018», doté d'un prix de 1 million d'euros, dans le cadre du programme de[…]

19/11/2018 | Smart Citiesdigital
4,2 trillions de dollars de projets de construction en cours dans le monde

4,2 trillions de dollars de projets de construction en cours dans le monde

Cambriolages: mieux vaut prévoir que guérir

Cambriolages: mieux vaut prévoir que guérir

Spie Belgium, partenaire du projet de quartier durable De Nieuwe Dokken à Gand

Spie Belgium, partenaire du projet de quartier durable De Nieuwe Dokken à Gand

Plus d'articles