Suivre La Chronique

Evénement

Exposition Designed Landscapes: Bruxelles, cité-jardin

Exposition Designed Landscapes: Bruxelles, cité-jardin

Edouard Keilig, bois de la Cambre à Bruxelles, 1862-1867. (© Coll. CIVA)

Bruxelles est fréquemment considérée comme une «ville verte» en raison de ses nombreux espaces verts. De fait, le «jardin» est associé de longue date à l’histoire de la capitale belge qui, déjà aux XVIIe et XVIIIe siècles, possède à l’intérieur de ses remparts de très nombreux espaces végétalisés à vocation décorative ou pratique: parc du palais du Coudenberg, jardins des demeures aristocratiques et des établissements ecclésiastiques, vergers, etc.

La notion de jardin public ne s’impose pourtant que tardivement, soit à la fin du XVIIIe siècle. Ce nouveau concept va désormais accompagner tout le développement de la ville et, plus tard, de la Région à travers des déclinaisons d’une grande richesse typologique et esthétique: parcs, squares, jardins, boulevards plantés d’arbres, promenades, cimetières, cités-jardins,…

C’est cette histoire du patrimoine paysager bruxellois, de 1775 à nos jours, que l’exposition Designed Landscapes, organisée par le Civa (Centre international pour la Ville, l'Architecture et le Paysage), propose de redécouvrir.

Un éclairage original sur l’architecture paysagère et les architectes paysagistes

L’originalité du développement des espaces paysagers bruxellois est indéniable, or, elle a rarement été mise en contexte avec les créations des autres grandes capitales. Que se passait-il à Paris, Londres ou Berlin quand Léopold II imaginait de grands parcs pour Bruxelles? Quels ont été les grands modèles, les influences? Quelles sont les tendances dans la pratique contemporaine?
Tout cela, le visiteur peut le découvrir à Designed Landscapes.

Parc Porte de Ninove, en cours de réalisation.
(© Bruxelles Environnement/Bruxelles Mobilité/Beliris/Arcadis/Suède 36)

Une section est tout particulièrement dédiée à la figure – largement méconnue – de l’architecte paysagiste et de ses outils, et met en lumière le travail sur la topographie, l’utilisation de l’eau, de la végétation,…

Ainsi, cette exposition permet d’appréhender les multiples facettes de l’art paysager bruxellois, de le resituer dans un contexte large, mais aussi de saisir la façon dont ces espaces, imaginés et dessinés au fil des siècles, ont profondément façonné le visage de la ville telle que nous la connaissons aujourd’hui.

À la fin du parcours, une section contemporaine présente des projets réalisés depuis la création de la Région bruxelloise en 1989, y compris le parc de la Porte de Ninove qui est en cours de réalisation.

L’exposition Designed Landscapes – qui sera émaillée de nombreux événements annexes (conférences de paysagistes et d’historiens des jardins, visites thématiques ciblées, débats, tables rondes) – se tiendra au Civa jusqu’au 31 mars 2019.
 

Nous vous recommandons

Selon l’Upsi, les charges d'urbanisme locales risquent de tuer dans l’œuf de nombreux projets immobiliers

Selon l’Upsi, les charges d'urbanisme locales risquent de tuer dans l’œuf de nombreux projets immobiliers

Sans concertation avec le secteur privé, les charges d’urbanisme constituent un frein à la création de logements abordables en Wallonie. L’Union Professionnelle du Secteur Immobilier (Upsi-Bvs) s’en[…]

12/12/2018 | JuridiqueUrbanisme
Belfius + la BEI = plus d’un milliard d’euros pour le développement des villes «intelligentes» en Belgique

Belfius + la BEI = plus d’un milliard d’euros pour le développement des villes «intelligentes» en Belgique

Le plus grand hôpital du pays va pousser sur un terril de Charleroi

Le plus grand hôpital du pays va pousser sur un terril de Charleroi

Paris: le centre historique entièrement piéton?

Paris: le centre historique entièrement piéton?

Plus d'articles