Suivre La Chronique

Feu vert pour l’extension du Parlement wallon

Sujets relatifs :

, ,
Feu vert pour l’extension du Parlement wallon

L’extension du Parlement wallon à Namur telle qu’elle se présentera une fois achevée en juin 2022. (© Ville de Namur)

Le Collège communal de la Ville de Namur a donné son feu vert pour l’extension du Parlement de Wallonie. Les travaux devraient commencer en janvier 2020 et se clôturer en juin 2022.

Ce projet d’extension du Parlement de Wallonie, à l’étude depuis 2010,  répond à de multiples besoins: améliorer les conditions d’accueil des citoyens, accroître l’utilisation des surfaces disponibles, offrir plus d’espaces de travail et, in fine,  fournir un bâtiment à consommation d’énergie quasi nulle afin de répondre aux exigences relatives fixées par l’Union européenne pour les bâtiments publics depuis le 1er janvier 2019.

Par ailleurs, dans le cadre de l’élaboration de ce projet, plusieurs enjeux urbanistiques importants ont été pris en compte, parmi lesquels:

  • le respect du centre ancien protégé;
  • la restructuration de l'îlot en deux ailes parallèles aux voiries, constituées de bâtiments neufs et rénovés, autour d'un jardin-patio ouvert et orienté sud-ouest;
  • la sobriété de traitement des façades par l'emploi d'un matériau commun aux bâtiments anciens et aux interventions contemporaines (en l’occurrence, la terre cuite);
  • la verticalité typiquement urbaine dans la composition des façades, par leur habillage de claustras contemporains en terre cuite et l’alternance des fenêtres ouvrantes.

Des enjeux paysagers ont également dû être respectés comme la visibilité des toitures depuis la Citadelle, ce qui explique qu’elles sont traitées comme une cinquième façade.

La première phase d’un projet plus vaste

Ce projet d’envergure a nécessité le rachat de certains bâtiments adjacents pour ensuite permettre leur rénovation. D’autres bâtiments seront démolis et reconstruits pour y aménager notamment de nouvelles salles de commissions, des espaces de bureaux supplémentaires et le siège de la présidence.

Par la suite, des chantiers complémentaires viendront compléter le projet comme celui de la rénovation de la cour intérieure du «Saint-Gilles» ou encore la construction d’une jonction piétonne souterraine entre l’actuel parlement et le futur parking enterré sous le Grognon.

Le coût total de la Maison des parlementaires est estimé à 10 millions d’euros qui sont dès à présent autofinancés.
 

Nous vous recommandons

Le projet Hôtel des Monnaies à Saint-Gilles obtient son permis d’urbanisme

Le projet Hôtel des Monnaies à Saint-Gilles obtient son permis d’urbanisme

L’ancien site du garage Renault à Saint-Gilles sera bientôt reconverti en un ensemble de 9 logements, une crèche et un parc public en intérieur d’îlot. Fruit d’une collaboration entre[…]

Nouveau quartier général de DPG Media: une belle carte de visite pour Schüco

Nouveau quartier général de DPG Media: une belle carte de visite pour Schüco

La construction du nouveau Palais de Justice de Namur pourra bientôt commencer

La construction du nouveau Palais de Justice de Namur pourra bientôt commencer

Recherche curateur pour une Masterclass sur la densité urbaine

Recherche curateur pour une Masterclass sur la densité urbaine

Plus d'articles