Suivre La Chronique

Feu vert pour la création du parc artisanal du Quesval

Feu vert pour la création du parc artisanal du Quesval

© Matélé

Maxime Prévot, ministre wallon des Zones d’Activités économiques, et Carlo Di Antonio, ministre wallon de l’Aménagement du Territoire, viennent de donner leur feu vert pour la création du parc d’activités économiques de Spontin.

S’étendant sur 7 hectares, le projet vise à répondre aux besoins des Pme et Tpe locales par la création d’un parc artisanal au lieu-dit «Le Quesval», sur le territoire de la commune d’Yvoir. Il s’agit de la concrétisation d’un projet retenu par le Gouvernement dans le cadre du Plan prioritaire Zae bis, tel qu’adopté en 2011.

Le nombre de Pme est en augmentation à Yvoir. Or, aucune possibilité d’implantation n’est offerte en zone d’activités économiques mixtes sur le territoire communal. Seuls 8 hectares sont encore disponibles sur l’ensemble des parcs d’activités économiques situés à proximité, à savoir ceux de Ciney, Hamois, Dinant et Assesse.

Plusieurs dizaines d’emplois directs non délocalisables

Pour assurer sa compatibilité avec le caractère villageois, les activités générant des nuisances sonores, olfactives, visuelles… y seront interdites. En outre, afin de préserver la qualité de vie des riverains, une attention particulière sera réservée à l’intégration des bâtiments dans leur environnement, notamment par le biais de zones tampons verdurisées.

En parallèle, la commune d’Yvoir souhaite engager une procédure d’élaboration d’un périmètre de «site à réaménager» sur celui des sources de Spontin qui présente un potentiel de reconversion de 16,5 hectares et ce, afin de définir les activités qui pourront y être admises.

A terme, le nouveau parc devrait permettre l’installation d’une quinzaine de Tpe et Pme, essentiellement locales, et la création ou la consolidation de 68 à 86 emplois directs et ce, sans consommer de nouvelles zones agricoles du plan de secteur.

Nous vous recommandons

L’école d’Administration publique proposera l’e-learning dès septembre 2018

L’école d’Administration publique proposera l’e-learning dès septembre 2018

Sur proposition de la ministre de la Fonction publique, Alda Greoli, le Gouvernement wallon met en place des modules de formation en e-learning. N’ayant pas pour vocation de remplacer les formations en présentiel, l’e-learning[…]

Soutien aux écoles qui économisent l'énergie

Soutien aux écoles qui économisent l'énergie

Les communes rurales peuvent aussi être «smart & sustainable»

Les communes rurales peuvent aussi être «smart & sustainable»

La Ville de Bruxelles et le Patrimoine Mondial de l’Unesco

La Ville de Bruxelles et le Patrimoine Mondial de l’Unesco

Plus d'articles