Suivre La Chronique

Fusion de Ecopack et Rénopack

Sujets relatifs :

,
Fusion de Ecopack et Rénopack

Ecopack et Rénopack ne font désormais plus qu’un. Avantage de la mesure: tant le montant que la durée du prêt seront augmenté.

Le 8 novembre 2018, le Gouvernement wallon a décidé de fusionner les mécanismes Ecopack et Rénopack. Objectif: simplifier l’aide au financement des travaux de rénovation pour un public plus précarisé.

Dans le cadre de la Déclaration de politique régionale, le Gouvernement a établi deux priorités en matière de logement: améliorer la performance énergétique moyenne et la qualité globale du parc de logements existants; favoriser la rénovation de logements anciens pour atteindre le standard énergétique minimum.

Le but est d’atteindre les objectifs les plus élevés d’efficience énergétique de l’ensemble du parc de logements wallons à l’horizon 2050. Pour ce faire, les autorités ont donc décidé de simplifier drastiquement les différentes aides en matière de rénovation des logements. Parallèlement,  deux nouveaux prêts à taux zéro verront le jour en 2019: le premier destiné au financement des travaux d’adaptation d’un logement en cas de handicap et l’autre pour le financement des frais d’achat d’un premier logement.

Rénopack et Ecopack ne font plus qu’un

Rénopack va absorber Ecopack, il ne restera donc plus qu’un seul mécanisme. Le critère d’éligibilité reste le même, un revenu brut par ménage inférieur à 93.000 euros.

Le nouveau dispositif est censé apporter deux améliorations:

➢ l’augmentation du plafond du prêt: le montant maximum pour un prêt passe de 30.000 à 60.000 euros. L’objectif est de permettre aux ménages d’entreprendre plus de travaux de rénovation et ainsi favoriser la rénovation de logements anciens pour atteindre le standard minimum.

➢ l’augmentation de la durée du prêt: la durée maximum passe de 15 à 30 ans. En rallongeant la durée du prêt, l’objectif est de rendre plus ou moins égal l’économie d’énergie aux mensualités du prêt, et de ce fait rendre l’investissement neutre budgétairement. L’idée est de ne pas mettre en difficulté les ménages qui décideraient d’entreprendre des travaux de rénovation.

Deux nouveaux prêts à taux zéro

Adapter son logement est une opération qui peut s’avérer coûteuse. Mais il s’agit bien souvent d’un passage obligé pour ceux qui souhaitent rester à domicile le plus longtemps possible. Désireux d’encourager le maintien à domicile, le Gouvernement wallon a donc décidé de mettre en œuvre des prêts à taux zéro pour financer les travaux d’adaptation d’un logement au handicap.

Par ailleurs, dans le but de faciliter l’accès à la propriété, une nouvelle catégorie de prêt à taux zéro s’ajoutera à celles déjà existantes en Wallonie. Elle servira à financer le montant des frais d’achat d’un premier logement, qui constitue un frein pour bon nombre de Wallons désireux de devenir propriétaires.

Nous vous recommandons

Le chômage économique repart à la hausse fin 2018

Le chômage économique repart à la hausse fin 2018

En 2018, le chômage économique pour les ouvriers en Belgique a atteint un taux historiquement bas: à peine 0,60% des heures ouvrables n'a pas été presté en raison du chômage économique.[…]

14/02/2019 | Emploi
Première zone de test et d’entrainement dédiée aux drones est située à…

Première zone de test et d’entrainement dédiée aux drones est située à…

Déménager, un souhait non exaucé pour les seniors

Déménager, un souhait non exaucé pour les seniors

Brexit: le Gouvernement français adopte des procédures simplifiées pour construire en urgence les nouvelles infrastructures douanières

Brexit: le Gouvernement français adopte des procédures simplifiées pour construire en urgence les nouvelles infrastructures douanières

Plus d'articles