Suivre La Chronique

Gyproc Belgique ouvre une nouvelle usine de gypse naturel à Kallo

Sujets relatifs :

Gyproc Belgique ouvre une nouvelle usine de gypse naturel à Kallo

Gyproc Belgique vient d’installer une nouvelle tour de concassage à Kallo, le siège de l’entreprise en Flandre-Orientale, ce qui lui permet de transformer du gypse naturel en produits finis. (© Gyproc)

Gyproc Belgique, leader du marché des plaques de carton-plâtre, vient d’ouvrir  son tout nouveau site de production de gypse naturel. Gyproc Belgique a installé une nouvelle tour de concassage à Kallo, le siège de l’entreprise en Flandre-Orientale, ce qui lui permet désormais de transformer du gypse naturel en produits finis, en plus du gypse de désulfuration des fumées. «Il s’agit d’un investissement pour l’avenir», explique Rini Quirijns, administrateur délégué de Gyproc Belgique.

Les centrales à charbon ferment progressivement leurs portes, ce qui signifie qu’il y aura moins de gypse de désulfuration à disposition. En passant graduellement au gypse naturel, Gyproc veut garantir à ses clients un approvisionnement continu et qualitatif

Le plâtre a de l’avenir dans la construction

Gyproc est intimement convaincu du potentiel du plâtre pour la construction. «C’est un matériau très polyvalent, il est léger mais robuste et permet une grande créativité. En outre, le plâtre est un matériau de construction particulièrement propre: la transformation et le transport du plâtre nécessitent bien moins d’énergie que d’autres matériaux tels que la brique et le béton. Il est également recyclable à l’infini et, dans ce domaine, nos plaques standard contiennent aujourd’hui déjà plus de 20% de plâtre recyclé», souligne Rini Quirijns.
Parallèlement, Gyproc multiplie ses efforts d’innovation en termes de produits, notamment avec des plaques hautes performances pour une robustesse et une acoustique optimales, une meilleure sécurité incendie, etc.

L’entreprise mise également sur la construction industrielle, avec des packages préparés à l’avance, qui permettent de réduire considérablement les délais de construction. «La construction va ainsi évoluer, à terme, vers une sorte d’assemblage sur site. Nous utilisons le BIM (Building Information Modeling) pour fabriquer rapidement et efficacement les packages sur mesure», conclut Rini Quirijns.

Nous vous recommandons

Extraction de matériaux: comment scier la branche sur laquelle on est assis

Extraction de matériaux: comment scier la branche sur laquelle on est assis

D’ici 2060, l’utilisation de matériaux dans le monde doublera pour atteindre 190 milliards de tonnes (contre 92 milliards actuellement), tandis que les émissions de gaz à effet de serre augmenteront de 43%.[…]

20/03/2019 | Matériaux
De plus en plus de forêts gérées durablement en Belgique

De plus en plus de forêts gérées durablement en Belgique

Six matériaux durables pour l’avenir?

Six matériaux durables pour l’avenir?

Projet PUReSmart: vers une économie circulaire du polyuréthane

Projet PUReSmart: vers une économie circulaire du polyuréthane

Plus d'articles