Suivre La Chronique

Hackathon à la Stib

Sujets relatifs :

, ,
Hackathon à la Stib

Les hackathons ont la cote. La Stib elle même sacrifie à la tendance en organisant son premier hackathon 100% dédié aux transports publics ces 28, 29 et 30 avril. Trois jours placés sous le slogan «Hack my ride» au cours desquels des développeurs plancheront sur des applications numériques sur la base des données publiées sur la plateforme Open Data de la Stib.

L'équipe qui développera la meilleure application représentera Bruxelles au Global Transport Hackathon (contraction de «hack» pour optimalisation de la programmation et «marathon») organisé lors du congrès mondial de l'Uitp, à Montréal au mois de mai.

Les hackathons ont la particularité de rassembler aussi bien des informaticiens avertis que des jeunes geeks, porteurs de projets, designers, ergonomes,… Leur durée moyenne varie d'un jour à une semaine.

«Hack my ride»

Le thème central de «Hack my ride» est évident: faciliter l'utilisation des transports publics à Bruxelles. L’événement sera axés sur quatre sujets: l'intégration des transports publics dans la vie numérique quotidienne (par exemple avec des objets connectés), un accès plus facile pour les Pmr, un chatbot pour une meilleure information aux voyageurs en temps réel et des applications qui combinent la santé et les transports en commun.
 

Ambiance  

Pour libérer la créativité des développeurs et leur permettre de travailler dans les meilleures conditions possibles, la Stib prévoit un encadrement sur mesure: réseau internet ultraperformant, smoothie bar, gamezone, table de billard, catering spécial geeks, DJ, massages, mais aussi la présence de mentors et «évangélistes» digitaux. Une infrastructure nécessaire puisque l'événement s’étalera du vendredi soir 17h30 au dimanche 19h30.


Pépinière d’idées 

Fin 2016, la Stib a participé au hackathon de Molengeek qui avait comme thème «un meilleur accès aux transports en commun pour les personnes à mobilité réduite». C'est lors de cet événement qu'avait été ouvert en exclusivité aux développeurs le portail d'Open Data de la Stib.

Sur les huit idées qui avaient été présentées à Molengeek, deux ont reçu le soutien du Gouvernement bruxellois afin d'être développées. L'une d'entre elles permet aux Pmr de planifier leur trajet en fonction des métros, trams et bus accessibles, mais aussi des lieux publics accessibles ou encore des travaux de voirie qui impacteraient leur trajet.

Plus globalement, la digitalisation des transports publics est un énorme défi auquel les hackathons peuvent proposer des solutions.

Nous vous recommandons

SPIE Belgium remporte un nouveau marché pour les écoles en Wallonie

SPIE Belgium remporte un nouveau marché pour les écoles en Wallonie

La division ICS de SPIE Belgium, filiale belge du groupe SPIE, acteur majeur des services multi-techniques dans le domaine de l’énergie et des communications, a récemment remporté un nouveau marché[…]

21/11/2022 | Wallonie
PlanRadar se lance en Belgique

PlanRadar se lance en Belgique

Traxxeo: Un meilleur contrôle des projets : le rôle de la technologie digitale

Publireportage

Traxxeo: Un meilleur contrôle des projets : le rôle de la technologie digitale

Besix et Elia s’allient pour rendre les bâtiments moins énergivores et plus intelligents

Besix et Elia s’allient pour rendre les bâtiments moins énergivores et plus intelligents

Plus d'articles