Suivre La Chronique

Enquête

Huit Belges sur dix pensent que les prix de l’immobilier vont continuer à monter

Sujets relatifs :

, ,
Huit Belges sur dix pensent que les prix de l’immobilier vont continuer à monter

Une étude immobilière menée par Ipsos pour le compte d’ING Belgique à laquelle 1.000 Belges ont participé révèle que 81% d’entre eux pensent que les prix de l’immobilier vont continuer à grimper. Ils n’étaient que 65% à le penser en 2020.

Même si huit Belges sur dix partent du principe que les prix vont continuer à grimper, une majorité d’entre eux (62%) affirment également que les prix actuels de l’immobilier sont surévalués. L’enquête ING – menée également aux Pays-Bas, en Allemagne, en Espagne et au Royaume-Uni – révèle que ce même sentiment est partagé dans ces quatre pays.
 
De plus, le pourcentage de la population qui pense que les prix de l’immobilier ne peuvent jamais baisser est également à la hausse. Selon le sondage d’ING, ce pourcentage équivaut aujourd’hui à 59% de la population belge, soit une augmentation de 11 points de pourcentage par rapport à 2020.

Des prix à la hausse 

Pour réaliser son étude, ING s’est également basée sur les chiffres officiels de Statbel et a ainsi calculé que la croissance des prix au premier trimestre de 2021 s’est ralentie pour atteindre 0,3% alors qu’elle atteignait 3,5 % au quatrième trimestre de 2020. Comparé au premier trimestre 2020, les prix ont toutefois fortement augmenté (+9,1%). Les chiffres par région montrent des différences. Ainsi, en Flandre, le prix médian a augmenté de 1,1% par rapport au dernier trimestre de 2020, tandis que les prix ont baissé de 1,2% en Wallonie et de 1,4% dans la région de Bruxelles-Capitale.
 
Steven Trypsteen, économiste chez ING, prévoit une augmentation des prix de 7 % en 2021. Cette augmentation trouve sa source dans la nette augmentation des prix de l'immobilier au cours du deuxième trimestre de cette année. 

Un accès plus difficile à la propriété pour les jeunes?

Les conséquences économiques de la crise sanitaire, couplées à la flambée des prix immobiliers rendent l’accès à la propriété pour les jeunes de plus en plus difficile. L’enquête d’ING semble le confirmer: près de trois Belges sur quatre (72%) estiment que les jeunes auront plus de mal à devenir propriétaires dans les trois prochaines années. Toutefois, les chiffres de la Banque Nationale de Belgique montrent que la proportion de jeunes (21 à 35 ans) qui ont contracté un prêt hypothécaire en 2020 et ont donc pu devenir propriétaires est restée stable, à seulement un sur trois (35%). Cette tendance semble indiquer que les parents ou les grands-parents ont apporté une aide financière à leurs enfants ou petits-enfants. En effet, un nombre croissant de primo-accédants empruntent moins de 90 % de la valeur de leur logement. En 2019, cette proportion ne s'élevait qu'à 50 %. En 2020, ce chiffre a atteint une majorité de 70 %.
 

Nous vous recommandons

Quatuor, nouvel immeuble d’affaires bruxellois signé Befimmo et Besix

Quatuor, nouvel immeuble d’affaires bruxellois signé Befimmo et Besix

Situé dans le Quartier Nord, l’ensemble comprend quatre bâtiments reliés les uns aux autres par un jardin intérieur et offre 60.000 m² d’environnements de travail. Le projet a été[…]

06/09/2021 | ImmoBesix
Les simulations en ligne de prêt hypothécaire ont le vent en poupe

Les simulations en ligne de prêt hypothécaire ont le vent en poupe

Le projet immobilier de la Rue des Carmes à Namur passe à la vitesse supérieure

Le projet immobilier de la Rue des Carmes à Namur passe à la vitesse supérieure

L’immobilier côtier explose

L’immobilier côtier explose

Plus d'articles