Suivre La Chronique

Icopal et le rêve américain

Icopal et le rêve américain

Désormais réunis, GAF et Icopal comptent près de 7.000 employés actifs dans plus de 80 pays et réalisent près de 4 milliards de dollars de chiffre d'affaires. Bref, un géant est né. (© GAF)

Le 4 avril dernier, GAF (General Aniline & Film), le principal producteur de matériaux pour la couverture de bâtiments en Amérique du Nord, officialisait l'acquisition d'Icopal, un fabricant de produits de couverture et d'étanchéité paneuropéen de premier plan; on évoque une transaction de l'ordre du milliard d'euros'

Fondé en 1886, GAF employait, avant la reprise d'Icopal, environ 3.000 collaborateurs répartis sur 29 sites de production. Les produits de l'entreprise forment un vaste portefeuille de systèmes de toiture à forte inclinaison et de couvertures commerciales, soutenu par un réseau national étendu de sous-traitants certifiés par l'usine.

Ce rachat change fondamentalement la donne pour GAF, en lui prodiguant une plateforme de croissance prééminente dans le domaine de la couverture de part et d'autre de l'Atlantique puisque, désormais, Icopal constitue la division opérationnelle européenne de l'entreprise américaine.

Quant à Icopal, il bénéficie d'une réputation bien établie en matière de protection et de colmatage des constructions, et en particulier en toitures et membranes étanches. Fondé en 1876 et ayant son siège social à Herlev, au Danemark, Icopal est largement reconnu en Europe comme le leader des membranes à base de bitume modifié et peut se prévaloir d'une présence sans cesse croissante dans les produits de couverture monocouches et liquides. La société fournit également des produits et solutions pour les marchés des toitures résidentielles, des membranes pour le bâtiment, des solutions d'étanchéité pour les ouvrages de génie civil, etc. Icopal exploite 36 sites de production et 95 bureaux en Europe, en Amérique du Nord et en Asie, emploie environ 3.800 personnes dans le monde et réalise un chiffre d'affaire annuel d'environ 1 milliard d'euros. En outre, les diverses marques de la société ' dont Icopal, Siplast, Vedag, Wolfin et Villas ' jouissent toutes du statut de marques fortes dans leurs marchés respectifs. Aux Etats-Unis par exemple, la filiale Siplast a acquis en peu de temps une position de premier plan dans le segment des membranes à base de bitume haut de gamme sur le marché des toitures commerciales.

Par ailleurs, alors que les réglementations environnementales se font chaque année un peu plus contraignantes, en Europe, Icopal jouit d'une image largement positive, ayant, de longue date, pris le pli de la réduction drastique de son empreinte écologique (matières premières utilisées avec parcimonie, économies d'énergie, recyclage, etc.).

Un mariage de titans

Désormais réunis, GAF et Icopal comptent près de 7.000 employés actifs dans plus de 80 pays et réalisent près de 4 milliards de dollars de chiffre d'affaires. Bref, un géant est né. A la plus grande satisfaction du repreneur. Ce qui a fait dire à Bob Tafaro, Pdg de GAF, que «c'est un leader européen ayant des activités formidablement diversifiées ainsi qu'une réputation bien établie pour la qualité de ses produits que nous accueillons parmi nous. Nous sommes en outre encouragés par la croissance de l'activité européenne dans les produits monocouches et liquides et par la vision stratégique de l'équipe d'Icopal pour ces activités.

'Le groupe Icopal est bien implanté en Belgique, notamment à Herstal, où on produit les tuiles de la gamme Decra, entre autres.'

Du fait de sa présence dans de nombreux pays et de ses contacts avec un vaste réseau de distributeurs, sous-traitants et propriétaires d'immeubles, Icopal occupe une position unique lui permettant de capitaliser sur les opportunités créées par les évolutions technologiques ' et GAF sera présent pour partager son expertise et ses ressources.» En clair, des bans en bonne et due forme.

Belgique, terre d’asile

Et une union qui aura des répercussions chez nous où Icopal est bien implanté. Icopal «Région Ouest» dispose en effet de plusieurs unités de fabrication aux Pays-Bas, au Royaume-Uni et en Belgique (à Herstal et Ternat), ainsi que de plusieurs centres de stockage/distribution et bureaux de vente en Belgique, aux Pays-Bas, en Allemagne, en France, au Royaume-Uni et en Irlande.

Si à Ternat, on perpétue essentiellement le savoir-faire d'Icopal dans le domaine des produits bitumineux pour toiture, à Herstal ce sont plutôt les tuiles qui ont les honneurs de la production. Et notamment la gamme de tuiles Decra, un produit bien connu en Belgique où c'est peu dire qu'on s'y connaît en matière de tuiles.

L'histoire des tuiles Decra remonte aux années 1950 en Nouvelle-Zélande d'où elles furent importées à partir de 1975. Trois ans plus tard, la production était lancée chez nous, à Herstal, par l'entreprise qui portait alors le nom de Polytuil (c'est d'ailleurs toujours sous cette dénomination que travaille la filiale française d'Icopal). Au début des années 1980, une autre usine de production est construite à Kolding, au Danemark. En 1998, les sites de Herstal et Kolding deviennent tous deux membres du groupe Icopal. Polytuil prend le nom de la maison mère et, en 2010, la production est centralisée à Herstal.

Depuis, les systèmes de toiture Decra et le groupe Icopal ont, tous deux, mondialement fait leurs preuves. Qui plus est, le processus de production belge se déroule au regard des normes environnementales les plus strictes et répond complètement à son label Iso 9001.

Autre produit récemment développé par l'entreprise liégeoise: le système de toiture Quadro by Icopal. Il s'agit d'un système multi-couches dans lequel on a un cœur d'acier incassable, recouvert d'un noyau galvanisé, d'une double couche d'époxy et d'un revêtement final par poudrage électrostatique extrêmement durable. Autrement dit, c'est un système ultra résistant et dont les coûts d'entretien sont quasi nuls.

L'ensemble pèse seulement 1/7e du poids d'une tuile en terre cuite (7,4 kg/m²). Dès lors, avec un poids moindre, on dispose non seulement d'une toiture parfaitement étanche, mais qui offre en outre une extrême résistance aux intempéries. Le tout est compatible avec tous les types de toit, pour des pentes à partir de 12° d'inclinaison jusqu'à la verticale. Et cerise sur le gâteau, dans le cas de la rénovation d'une toiture abîmée par les intempéries ou usée par le temps, le faible poids de la tuile métallique autorise une pose en sur-toiture, sans déposer la couverture existante, ce qui constitue une réelle plus-value en termes de délais d'exécution et donc de maîtrise des coûts du chantier. Et dans le cadre d'une rénovation sur shingle, la toiture existante peut être conservée. Elle assure alors la fonction d'écran de sous-toiture à condition de maintenir la ventilation existante sous les panneaux supports.

En Belgique, les clients d'icopal sont principalement des entrepreneurs, des distributeurs ou des architectes qui apprécient de faire appel à une entreprise qui conjugue un enracinement local avec la force de frappe d'une organisation internationale.

Adie Frydman

www.icopal-tuiles.be

Nous vous recommandons

Eternit devient Etex

Eternit devient Etex

Le fabricant belge de matériaux de construction Eternit change de nom et devient «Etex» afin de se positionner comme une seule et même entreprise à travers le monde. Le nom d'Eternit continuera toutefois[…]

18/06/2020 | EtexEternit
Cemminerals élargit sa gamme de produit

Cemminerals élargit sa gamme de produit

Pierres & Marbres de Wallonie: des mille et une façons de valoriser et pérenniser l’usage de la pierre naturelle

Pierres & Marbres de Wallonie: des mille et une façons de valoriser et pérenniser l’usage de la pierre naturelle

E. Victor-Meyer, des activités diversifiées mais un seul mot d’ordre: l’excellence

E. Victor-Meyer, des activités diversifiées mais un seul mot d’ordre: l’excellence

Plus d'articles