Suivre La Chronique

Immobilier à la côte au 1er semestre 2018: les acheteurs en position d’attente

Sujets relatifs :

Immobilier à la côte au 1er semestre 2018: les acheteurs en position d’attente

Après une forte augmentation du nombre de transactions immobilières au premier semestre 2017, Knokke a marqué le pas en 2018: -10,5%. (© Immo Knokke Homes)

Au cours du premier semestre 2018, les notaires ont observé une diminution significatives (-3,5%) des ventes de maisons et d’appartements dans les communes côtières par rapport à la même période l’année précédente. Cela signifie que la côte suit la tendance au niveau national, et particulièrement en Flandre où les acheteurs potentiels sont restés dans l’expectative, en attendant l'entrée en vigueur des nouveaux droits d'enregistrement au 1er juin 2018.

Néanmoins, le volume n’a pas diminué dans les mêmes proportions au sein de toutes les communes côtières.

A Ostende et à Knokke, qui représentent 40% de toutes les transactions sur la côte, le volume a diminué respectivement de 2,2 et 10,5%.
A Knokke, le déclin doit cependant être relativisé. «Au premier semestre de l'année dernière, Knokke a connu une forte augmentation du nombre de transactions immobilières, ce qui rend la chute de cette année compréhensible», déclare le notaire Bart Van Opstal.
Coxyde complète le top 3 des communes possédant la part de marché la plus élevée à la côte, avec une part stable de 12,2%.

A Zeebruges, Middelkerke et Blankenberge, on note également une diminution importante du volume immobilier si l’on compare aux 6 premiers mois de 2017. Middelkerke est d’ailleurs la seule commune côtière où le nombre de transactions a diminué pour la deuxième année consécutive.

Après une forte augmentation du nombre de transactions immobilières au premier semestre 2017, Knokke a marqué le pas en 2018: -10,5%. (© Immo Knokke Homes)

La commune côtière qui possède le nombre de transactions immobilières le plus faible est Wenduine (0,6% au 1er semestre 2018). Cette commune a vu le volume immobilier diminuer de -25,4 % par rapport au 1er semestre de 2017 qui, il est vrai, avait été une période très active pour Wenduine en termes de transactions immobilières.

En revanche, à Heist-aan-Zee, le volume de l'immobilier a augmenté de 15%. Cette communauté côtière avait déjà gagné en popularité au cours des six premiers mois de 2017 (+ 18%).

Une première depuis 2014: le prix moyen d'un appartement à la côte en légère baisse

Pour la première fois depuis 2014, le prix moyen d'un appartement à la côte a légèrement diminué (- 1,4%) par rapport à 2017 pour se fixer à 261.295 euros.

Comme de juste, les appartements les plus chers sont situés à Knokke (473.207 euros), Heist-aan-Zee (366.155 euros) et Nieuwpoort (278.982 euros). Les biens les plus abordables se trouvent à Westende, La Panne et Middelkerke, où les acheteurs ont déboursé en moyenne 200.000 euros pour un appartement.

Le prix moyen d'un appartement sur la digue culmine à 327.583 euros, soit une croissance de 0,7% par rapport à 2017. Qui souhaite un appartement sur la digue paie en moyenne 25% de plus (66 000 euros) que le prix moyen d’un bien équivalent dans les stations balnéaires. La surtaxe la plus élevée est imposée à Knokke et à Ostende avec respectivement + 45,8% et + 43,9%.
 

Nous vous recommandons

Le complexe de bureaux Buzzcity trouve preneur

Le complexe de bureaux Buzzcity trouve preneur

Le promoteur Atenor vient d’annoncer qu’un accord est intervenu en vue de la vente du projet luxembourgeois Buzzcity à une société à constituer par Fidentia Belux Investments. Pour rappel, en novembre[…]

13/12/2018 | Secteur immobilier
Selon l’Upsi, les charges d'urbanisme locales risquent de tuer dans l’œuf de nombreux projets immobiliers

Selon l’Upsi, les charges d'urbanisme locales risquent de tuer dans l’œuf de nombreux projets immobiliers

Le Radisson Blu Hotel Bruges, la fée bleue du mégaprojet immobilier «New Bruges»

Le Radisson Blu Hotel Bruges, la fée bleue du mégaprojet immobilier «New Bruges»

L’état des lieux en un clic?

L’état des lieux en un clic?

Plus d'articles