Suivre La Chronique

Immobilier à la côte: transactions en hausse, prix à la baisse

Sujets relatifs :

,
Immobilier à la côte: transactions en hausse, prix à la baisse

En 2018, le coût moyen d’un appartement en bord de mer coûtait en moyenne 23,6% de plus qu'un bien situé en seconde couronne. (© Booking.com)

L'immobilier sur la côte belge reste très populaire. C’est ce qui ressort du baromètre côtier de la Fédération des notaires (Fednot).

En termes de nombre de transactions immobilières, 2018 a été une année record absolue sur la côte: 15.395 transactions ont été enregistrées, soit 0,6% de plus qu'en 2017, l'année record précédente.

C'est à Ostende et à Knokke qu'on enregistre le plus grand nombre de transactions. Ces deux communes représentent près de 40% de toutes les transactions sur la côte. Ostende reste leader avec une part de marché de 20,4% en 2018 (+0,7% par rapport à 2017) contre 17,3% à Knokke (-1,1%). Koksijde complète le top 3 avec 11,8%.

A l’opposé du spectre, Zeebrugge et Westende présentent le plus faible volume de transactions avec respectivement 2,3% et 3,4% de part de marché.

Les prix refluent

Le prix moyen d'un appartement à la côte a diminué pour la première fois depuis 2014 (2,4% par rapport à 2017) pour atteindre 259.456 euros. Cela représente environ 40.000 euros de plus que la moyenne d’un appartement sur le territoire belge.

Sans surprise, les appartements les plus onéreux se trouvent à Heist-aan-Zee et Knokke avec un prix moyen de respectivement 342.025 euros et 473.112 euros. Pour trouver les appartements les plus abordables du marché immobilier côtier entre 161.000 et 200.000 euros, il faut aller fouiller du côté de La Panne, Westende, Middelkerke et Blankenberge.

Fednot a également examiné pour la première fois la différence de prix entre les appartements neufs et les biens existants. Il apparaît qu’un appartement neuf sur la côte coûtait en moyenne 45.000 euros de plus qu'un appartement existant, soit environ 18%.
 

Nous vous recommandons

Crédits hypothécaires: année record en 2019… avant un net recul en 2020

Crédits hypothécaires: année record en 2019… avant un net recul en 2020

Le bilan annuel de BNP Paribas Fortis sur l’état de la brique vient confirmer les belles performances du secteur en 2019. Cependant, les prévisions pour 2020 sont moins réjouissantes. Selon le Baromètre des[…]

17/02/2020 | Crédit-hypothécaireBilan
Ion lève 123 millions d’euros pour son nouveau fonds de développement

Ion lève 123 millions d’euros pour son nouveau fonds de développement

Le mois d’octobre 2019 en baisse pour les permis de bâtir

Le mois d’octobre 2019 en baisse pour les permis de bâtir

Matexi place son premier emprunt obligataire en Pologne

Matexi place son premier emprunt obligataire en Pologne

Plus d'articles