Suivre La Chronique

Immobilier : baisse des prix et accès plus difficile aux prêts immobiliers ?

Sujets relatifs :

, ,
Immobilier : baisse des prix et accès plus difficile aux prêts immobiliers ?

Selon une étude menée par Immoweb, les Belges s'attendent à une baisse du prix de l'immobilier ainsi qu’à un accès plus difficile aux prêts hypothécaires.

Cette enquête, menée du 3 au 5 avril auprès de 1850 personnes, révèle que les acheteurs ne sont pas dissuadés par la crise: 43 % d'entre eux indiquent qu'ils recommenceront à chercher une habitation immédiatement après le confinement. En ce qui concerne les vendeurs, cela peut aller encore plus vite: 50 % d'entre eux affirment qu’ils mettront leur habitation sur le marché immédiatement après la fin du confinement. 
Pour les investisseurs, c'est un peu différent. Seuls 33% d’entre eux envisagent de chercher à investir à nouveau directement après la crise et près de 40 % déclarent qu'ils n'investiront dans l'immobilier que dans un délai de six mois à un an. Ils semblent vouloir attendre la reprise du marché avant d'investir à nouveau.

Chute des prix et accès plus difficile aux crédits

Tant acheteurs que vendeurs s'attendent à une réduction de la valeur de l’immobilier et, surtout, à des difficultés supplémentaires pour l’obtention d’un prêt. Environ 36 % pensent que la valeur de leur propre bien diminuera. Plus fort encore : 52 % des personnes interrogées s'attendent à une baisse des prix lorsqu’ils s’agit de l’ensemble du marché immobilier.
L'incertitude économique pourrait cependant peser d’une autre manière sur la reprise rapide du marché. En effet, ceux qui désirent acheter doivent souvent emprunter, et c'est ce qui inquiète beaucoup de Belges. Plus de 50 % d'entre eux estiment qu'il sera plus difficile, voire très difficile, de demander un prêt hypothécaire.
« L’ampleur de la crise est inévitablement liée à l’ampleur de la crise immobilière. Cette enquête a été lancée deux semaines après le confinement, lors d'un week-end ensoleillé. Si nous répétons cette enquête dans deux semaines, il est probable que les résultats soient plus pessimistes encore », s’inquiète Valentin Cogels, CEO d’Immoweb.

Le gouvernement peut aider le secteur de l'immobilier

Immoweb propose différentes recommandations pour que l’immobilier ne s’enlise pas dans la crise :
  • autoriser de nouveau les visites, si nécessaire après une formation sur les règles de protection via l’IPI :
  • encourager les banques à faciliter l'accès aux prêts hypothécaires et à réduire de moitié les frais d'enregistrement pendant une certaine période pour maintenir les prix du marché au bon niveau après le confinement ;
  • abaisser temporairement les droits d’enregistrement pour accélérer la rotation des biens.
Valentin Cogels : « l'ensemble de ces mesures stimulerait l'injection et la circulation de capitaux frais, qui restent la clé de la reprise après une crise économique. Cela réduit les obstacles pour les acheteurs et les investisseurs et permet de stimuler la relance du secteur immobilier. »
 

Nous vous recommandons

92% des architectes wallons sont impactés par la crise

92% des architectes wallons sont impactés par la crise

Ce chiffre est le résultat d’une enquête menée par l’Union Wallonne des Architectes (UWA) auprès de 365 de ses membres, tous indépendants. Et ceux-ci s’inquiètent également pour[…]

Entreprises belges : des revenus détériorés mais une reprise rapide

Enquête

Entreprises belges : des revenus détériorés mais une reprise rapide

4 employés sur 10 font du télétravail pour la première fois

4 employés sur 10 font du télétravail pour la première fois

Les ventes de nouvelles habitations ont diminué de moitié

Les ventes de nouvelles habitations ont diminué de moitié

Plus d'articles