Suivre La Chronique

Immobilier de la côte belge a la cote

Sujets relatifs :

Immobilier de la côte belge a la cote

Quand on aime, on ne compte pas. 652.000 euros, c’est en moyenne le prix qu’il faudra débourser pour un appartement sur la digue à Knokke… (© Christophe Colpaert)

Voici venu le temps des grandes transhumances estivales. Peut-être, désirerez-vous, plutôt que de rallier des destinations exotiques, profiter d’un pied-à-terre sur la côté belge? Alors, dépêchez-vous car vous êtes loin d’être les seuls à en avoir eu l’idée.

En 2017, il y a eu légèrement plus de transactions immobilières (+ 0,5%) sur la côte qu’en 2016, ce qui est remarquable car 2016 fût déjà une année record en termes de transactions. Ce nouveau nombre record en termes de transactions est principalement dû à Ostende et Knokke, qui représentent ensemble près de 40% de toutes les transactions réalisées sur la côte.

Ostende a pris 20% du marché l'année dernière, une stabilisation par rapport à 2016, alors que, dans le même temps, Knokke poursuit sa croissance, année après année. En 2017, cette commune huppée représentait 18,6% de toutes les transactions sur la côte. Par rapport à 2016, l'activité a progressé de 7,8%.

Enfin, avec 12,2 de part de marché, Coxyde complète le top 3 des communes du littoral.

Pour trouver des appartements en-dessous de 200.000 euros, il faut aller traîner ses tongs du côté de La Panne, par exemple. Mais à ce prix-là, n’espérez rien sur la digue. (© Accor Hotels)

Toujours plus de transactions

En 2017, les activités immobilières au littoral représentaient 4,9% de toutes les transactions immobilières en Belgique. Et un peu plus d'un tiers (36,4%) de l'activité immobilière en Flandre occidentale est liée à l'immobilier dans les communes côtières. "L'importance de l'immobilier sur la côte augmente d’année en année. En 2014, le rapport entre le volume à la côte et le volume national n’était que de 4,5%. A cette époque, 34,7% des transactions immobilières en Flandre occidentale ont eu lieu en région côtière", résume Bart van Opstal, porte-parole de Notaire.be.

Au cours de la période 2014-2017, le nombre de transactions dans chaque région côtière (Côte Ouest, Côte Moyenne et Côte Est) a augmenté de plus de 30%. Comparée à 2014, l'activité sur la Côte Ouest a augmenté de 35,7%, de 35% sur la Côte Est, et sur la Côte Moyenne, de 31,4%.

Des prix qui varient du simple au triple selon la commune

Des transactions en pagaille pour lesquelles il faut avoir les moyens de ses ambitions. En effet, en moyenne, un appartement sur la côte se monnayait 262.441 euros en 2017. Sur la période 2013-2017, le prix moyen a augmenté de 5.6%. Il faut donc débourser aujourd’hui 14 000 euros de plus qu’en 2013 pour un même bien.

Le prix d'un appartement sur la côte en 2017 était en moyenne 4,7% plus élevé que la moyenne des appartements en Flandre occidentale, 19,2% supérieur par rapport à la Flandre et 21,8% comparé à la moyenne nationale.

Bien sûr, une commune n’est pas l’autre. Ainsi, le prix moyen d'un appartement fluctue entre 174.500 et 466.000 euros dans les communes côtières, soit près du simple au triple….

Les appartements les moins chers, c’est-à-dire situés sous le seuil des 200 000 euros, sont rares mais on en trouve. Pour ce faire, il faut aller traîner ses tongs du côté de Westende, de La Panne ou encore de Zeebrugge.

Les biens les plus chers sont situés sans surprise dans les stations cossues de Nieuport, Heist-aan-Zee et Knokke, avec des prix respectivement supérieurs à 280 000 euros, 335 000 euros et 465 000 euros.

A noter que à La Panne, Coxyde et Nieuport, le prix moyen a baissé par rapport à 2016: de 2,3% à 6,9%. En revanche, dans toutes les autres communes côtières, le prix moyen a augmenté l'année dernière: de + 0,3% à Zeebrugge à + 17,1% au Coq.

La digue: the place to be si votre tailleur est riche

Ah, la digue! L’Eldorado des acquéreurs côtiers. Mais pour s’offrir pied-à-terre abondamment iodé par la mer toute proche, il faudra débourser en moyenne 320.429 euros, soit 6.6% de plus par rapport à 2016. En cinq ans, le prix moyen d'un appartement sur la digue a augmenté de 2,3%. En 2017, il était en moyenne 22,1% supérieur à la moyenne des appartements dans les communes côtières, 27,9% par rapport à la Flandre occidentale, 45,6% par rapport à la Flandre et 48, 7% par rapport au niveau national…

Et, là encore, tout dépend où on pose ses palmes et son tuba. Selon la commune d’élection, le débours pourra varier du simple au triple.

Le prix moyen d'un appartement sur la digue fluctue entre 209.000 et 650.000 euros.

Les appartements sur la digue les moins chers sont situés à Westende, La Panne et Middelkerke; en cherchant bien, on peut en trouver sous le seuil de 240.000 euros. Quant aux plus onéreux, ils sont situés sans surprise à Heist-aan-Zee, Le Coq et Knokke avec des prix moyens de respectivement 361.000, 393.000 et 652.000 euros.

Nous vous recommandons

Avec We Are Real Estate, les salons belges de l’immobilier professionnel partent au combat

Avec We Are Real Estate, les salons belges de l’immobilier professionnel partent au combat

Jusqu’à présent quasiment seul sur le segment des salons immobiliers professionnels, Realty va devoir composer avec une nouvelle concurrence. Son nom: We Are Real Estate. Rien que ça! Désireux de se diversifier sur des segments porteurs de[…]

19/09/2018 |
Realty 2019: l’immobilier belge prend ses quartiers à la plage

Realty 2019: l’immobilier belge prend ses quartiers à la plage

Le projet Neo II verra-t-il le jour?

Le projet Neo II verra-t-il le jour?

800.000 m2 de projets immobiliers en cours de développement dans le portefeuille d’Atenor

800.000 m2 de projets immobiliers en cours de développement dans le portefeuille d’Atenor

Plus d'articles