Suivre La Chronique

Immobilier: des transactions en forte baisse mais une reprise est espérée

Sujets relatifs :

, ,
Immobilier: des transactions en forte baisse mais une reprise est espérée

© Rawpixel Ltd.

Selon la Fédération du Notariat (Fednot), les mesures pour lutter contre la propagation du coronavirus ont fait baisser de 32,8% le nombre de transactions immobilières en Belgique par rapport à la même période en 2019.

Alors que l’année 2019 est une année record pour l’immobilier belge, l’année 2020 va quant à elle le freiner très sérieusement. Si au niveau national, la baisse du nombre de transactions immobilières a baissé de 32,8%, on constate une affaissement quasi similaire au niveau régional : -32,9% en Flandre, -34,8% à Bruxelles et -32,1% en Wallonie. 

«Derrière cette diminution se cache un double constat : d’une part la mise en oeuvre de nouveaux dossiers qui se trouve être quasi à l’arrêt et d’autre part, la gestion des opérations précédemment entamées et qui se sont finalisées juste avant ou juste après le confinement et qui constituent actuellement l’essentiel du travail des études notariales. Autrement dit, la plupart des nouvelles mises en vente sont actuellement gelées dans l’attente d’un déconfinement (partiel ou total) », explique le notaire Renaud Grégoire.

Une reprise du marché espérée 

Certaines mesures sont mises en place afin d’assurer la reprise du marché. Depuis le 20 avril, tous les actes peuvent être passés dans les études notariale, à condition que toutes les mesures de sécurité imposées par le gouvernement puissent être respectées. Pour rappel, entre le début du confinement et le 20 avril, seuls les actes urgents pouvaient être passés.

De plus , la procuration authentique digitale devrait faire son apparition début mai. Grâce à celle-ci, les clients ne devront plus se rendre physiquement dans une étude notariale si ce n’est pas nécessaire. Ils pourront donner leur procuration à un collaborateur du notaire ou à une personne de confiance pour signer l'acte à leur place. Le notaire expliquera le contenu de l'acte par vidéoconférence et donnera tous les conseils nécessaires aux clients.

Quel impact sur les prix ?

Pour l'instant, la crise liée au coronavirus ne semble pas encore avoir d'impact sur le prix moyen de l'immobilier. Les prix des maisons et des appartements restent stables dans notre pays selon la Fednot. « Il est évidemment difficile de prédire si cette activité et surtout les prix, seront à nouveau en phase avec la situation que nous connaissions il y a à peine quelques semaines. Ce sont essentiellement les éléments extrinsèques au marché qui risquent d’influencer la demande et donc les prix de l’immobilier : la confiance, la reprise économique, l’évolution des autres formes de placement,…», analyse Renaud Grégoire.
 

Nous vous recommandons

Entreprises belges : des revenus détériorés mais une reprise rapide

Enquête

Entreprises belges : des revenus détériorés mais une reprise rapide

Selon une enquête de Stepstone, 54% des managers belges déclarent que leur entreprise a connu une forte détérioration des résultats due à la crise du COVID-19. Seuls 8% des répondants mentionnent[…]

4 employés sur 10 font du télétravail pour la première fois

4 employés sur 10 font du télétravail pour la première fois

Les ventes de nouvelles habitations ont diminué de moitié

Les ventes de nouvelles habitations ont diminué de moitié

La construction continue de donner des garanties d'emploi malgré le coronavirus

La construction continue de donner des garanties d'emploi malgré le coronavirus

Plus d'articles