Suivre La Chronique

Impressionnant ce pont!

Sujets relatifs :

, ,
Impressionnant ce pont!

L'impression 3D se décline aujourd'hui dans une vingtaine de technologies différentes. Un cap crucial a été franchi ces deux dernières années du fait de la diversification des matériaux imprimables: céramique, métal,... 

Appliquée à l’architecture ou au génie civil, l'impression 3D permet de bâtir des structures auparavant inimaginables, à la fois plus solides, plus légères et moins coûteuses. On n’en est certes pas encore là, mais déjà les premiers ouvrages réalisés grâce à cette technologie commencent à sortir de terre. Comme ce pont à Alcobendas en Espagne.

Pas très joli mais technologiquement révolutionnaire

Tout le monde attendait avec impatience l’avènement du projet néerlandais MX3D Bridge qui vise à imprimer en 3D un pont d’acier réservé aux piétons dans le centre historique d’Amsterdam, mais c’est finalement l’Espagne qui, à la surprise générale, a remporté la course au premier pont imprimé en 3D.

Long de 12 mètres pour 1,75 mètre de large, ce pont piéton a été inauguré au début de cette année dans le parc Castilla La Mancha à Alcobendas, dans la région de Madrid.. Composée de 8 pièces, cette construction entièrement imprimée en béton est le résultat d’une collaboration entre l’Institut d’Architecture Avancée de Catalogne et Acciona, un groupe espagnol spécialisé dans le Btp et l’immobilier.

Une étape importante pour le secteur de la construction

Si peu d’informations ont pour le moment filtré quant au procédé employé, Acciona a révélé avoir utilisé la fameuse D-Shape, une imprimante 3D béton mise au point par l’Italien Enrico Dini. Initialement, le matériau d’impression était un béton renforcé avec des particules métalliques. En raison de leur rugosité, ces dernières ont finalement été remplacées par des fibres de polypropylène.

 «Jusqu’à présent, il n’y avait aucune application de cette technologie dans le domaine du génie civil; par conséquent, le pont piétonnier 3D d’Alcobendas représente une étape importante pour le secteur de la construction à l’échelle internationale», s’est réjoui le conseil municipal d’Alcobendas. Dans son communiqué, la ville a souligné également les nombreux avantages de l’impression 3D dans la construction, comme sa flexibilité et sa capacité à créer des formes à la fois très complexes et très résistantes, mais aussi sa capacité à réduire les déchets en recyclant les matières premières.

 

Nous vous recommandons

Une nouvelle génération d’enduits minces en finition d’appartements neufs

Une nouvelle génération d’enduits minces en finition d’appartements neufs

La résidence Rhino, livrée tout récemment à Rumst, est un complexe moderne comprenant douze appartements neufs et deux locaux commerciaux. Pour la finition, le plafonneur a utilisé la toute nouvelle[…]

16/06/2019 | MatériauxIsolation
Plafonds plus dynamiques

Plafonds plus dynamiques

Palmarès du Prix belge de l’Energie et de l’Environnement 2019 

Palmarès du Prix belge de l’Energie et de l’Environnement 2019 

Quand Derbigum rime avec «gastronome»

Quand Derbigum rime avec «gastronome»

Plus d'articles