Suivre La Chronique

Industrie 4.0: les entreprises naviguent à vue

Sujets relatifs :

, ,
Industrie 4.0: les entreprises naviguent à vue

L'avancée rapide des technologies à la base de l'Industrie 4.0 est à l'origine d'un bouleversement social et économique dans un contexte de connectivité mondiale et d'évolution démographique jamais observé.

Les dirigeants d'entreprise semblent douter de leur aptitude à influencer et à canaliser les opportunités créées par la Quatrième révolution industrielle (mieux connue sous la dénomination: Industrie 4.0).

C’est ce qu’il ressort d’un rapport de recherche de Deloitte Global, un fournisseur mondial de services d'audit et de conseil, intitulé «The Fourth Industrial Revolution is Here--Are You Ready?» (La Quatrième révolution industrielle est là: êtes-vous prêt?).

Eh bien à cette question, il semble que la réponse soit: euh, pas vraiment…»

«L'avancée des technologies à la base de l'Industrie 4.0 est à l'origine d'un changement social et économique rapide dans un contexte de connectivité mondiale et d'évolution démographique jamais observé», explique Punit Renjen, président-directeur général de Deloitte Global. «C'est une époque où les opportunités foisonnent, mais également les risques.» Deloitte Global a donc interrogé 1.600 cadres supérieurs dans 19 pays afin de mieux comprendre comment ils font face à cette évolution multiforme et d'explorer leur aptitude à exploiter l’Industrie 4.0 pour le bien de leurs clients, de leurs employés, de leur communauté et d'autres acteurs-clés.

Les questions portaient sur quatre thèmes principaux: l'impact social, la stratégie, les effectifs et la technologie. Pour chacun de ces quatre domaines, l'enquête a révélé un certain nombre de contradiction:

• Impact social

Si une proportion écrasante de cadres (87%) pense que la Quatrième révolution industrielle renforcera l'égalité et la stabilité sociale et économique, et si deux sur trois pensent que l'entreprise aura beaucoup plus d'influence sur cet avenir que les gouvernements et d'autres entités, ils ignorent par contre totalement le rôle qu'eux-mêmes ou leur entreprise peuvent jouer pour influencer la société dans l'ère de l'Industrie 4.0…

 • Stratégie

Seulement un tiers des cadres interrogé est tout à fait certain de la manière dont ils mènent leur organisation dans cette époque d'évolution et  à peine 14% sont convaincus que leur organisation est prête à tirer pleinement parti de l'évolution liée à l'Industrie 4.0. Mais aussi paradoxal que ça puisse paraître, le rapport laisse entendre que ces réserves ne les ont pas contraints à modifier leurs stratégies… D’ailleurs, la plupart d’entre eux avouent rester attachés aux domaines traditionnels au lieu de porter leur attention sur le perfectionnement des effectifs et sur la rupture concurrentielle susceptible de stimuler l'innovation et de créer de la valeur.

• Recrutement

Les cadres ne sont pas certains de disposer des effectifs adéquats pour réussir dans l'Industrie 4.0. Seul un quart se dit tout à fait certain de disposer des compétences nécessaires pour l'avenir. Chose intéressante: si 86% des dirigeants sondés laissent entendre qu'ils font tout ce qui est en leur pouvoir pour se doter d’effectifs bien formés dans l’optique de l'Industrie 4.0, leurs réponses indiquent au contraire que les questions de ressources humaines demeurent une priorité secondaire …

 • Technologie

Les cadres reconnaissent que leurs investissements actuels dans la technologie sont largement influencés par la volonté de créer de nouveaux modèles d'entreprise qui auront un impact retentissants sur leur organisation. Cependant, très rares sont les cadres qui se disent capables de justifier pleinement un investissement dans les technologies parmi celles qui définissent la Quatrième révolution industrielle…

En conclusion, il apparaît clairement que les cadres à travers le monde commencent à peine à préparer leur entreprise à exploiter tout le potentiel de l'Industrie 4.0. Et rares sont ceux qui ont une vue d’ensemble sur le sujet…

Nous vous recommandons

«Impulsion Logement»: premières esquisses d’une politique wallonne du logement

«Impulsion Logement»: premières esquisses d’une politique wallonne du logement

La ministre wallonne du Logement, Valérie De Bue, a visité le Logis Tournaisien. Elle qui entend donner une réelle impulsion au logement wallon, se réjouit d’avoir pu, au cours de cette visite, confronter ses[…]

25/05/2018 | Logements
Le plus grand hippodrome de France fait peau neuve

Le plus grand hippodrome de France fait peau neuve

Polyvalence accrue avec la FlexiClick de Bosch

Polyvalence accrue avec la FlexiClick de Bosch

Let the sunshine in avec Schüco

Let the sunshine in avec Schüco

Plus d'articles