Suivre La Chronique

Infrabel développe un train à eau chaude pour désherber les voies ferroviaires

Infrabel développe un train à eau chaude pour désherber les voies ferroviaires

© Infrabel

Afin de réduire son utilisation d’herbicides, Infrabel a développé un train à eau chaude pouvant suffisamment ralentir la croissance de la végétation. Encore en phase de test, ce train est actuellement sur les rails de l’Est de la Belgique.

La Suisse a été la première à tester un train conçu pour éliminer la végétation à l’aide d’eau chaude. Infrabel s’est inspiré de ce prototype et a développé sa propre technologie. Le train eau chaude made in Belgium, qui termine sa deuxième saison de tests après quelques essais limités à l’automne dernier, est long de 180m. Il se compose de 2 locomotives encadrant 5 wagons. Trois d’entre eux sont des citernes qui contiennent 3 x 50.000 litres d’eau portée à  90°C. Sur les 2 autres wagons, on trouve le dispositif de chauffe, un groupe électrogène et des ordinateurs qui pilotent le système de déversement.
 
Dans sa configuration actuelle, le « train H2O » circule à une vitesse de 20km/h, suffisante pour ne pas gêner le trafic des trains. A raison de 3 à 6m³/km d’eau chaude déversés, il est à même de parcourir plusieurs dizaines de kilomètres par jour. Dans certaines zones, notamment celles ou la biodiversité est particulièrement riche aux abords des voies, il n’asperge que le ballast - le tapis de cailloux que l’on trouve sous les rails et qui fait office d’amortisseur. A raison de 3 à 4 passages par an, (contre 2 lorsque l’on emploie des herbicides) l’usage d’eau chaude pourrait suffisamment ralentir la croissance de la végétation.
 
Ces premiers tests seront prolongés dans les 2 à 3 prochaines années, principalement sur une partie de l’axe Anvers-frontière allemande. Dans le futur, l’eau sera chauffée à l’aide de pellets ou d’une pompe à chaleur, avant le départ du train. Un dispositif informatique de détection de la végétation, recourant à l’intelligence artificielle, actionnera les pompes de façon autonome afin de réduire les quantités d’eau utilisées.

© Infrabel

© Infrabel

© Infrabel

Nous vous recommandons

La sécheresse entraîne des problèmes économiques

La sécheresse entraîne des problèmes économiques

Les entreprises sont préoccupées par la sécheresse persistante, dont la fin ne semble pas encore en vue. Les entreprises rencontrent des problèmes, notamment pour l'exportation de leurs produits. Le faible niveau[…]

DEME obtient un contrat de dragage pour le nouveau terminal à conteneurs du port de Gdańsk

DEME obtient un contrat de dragage pour le nouveau terminal à conteneurs du port de Gdańsk

Le prélèvement kilométrique a rapporté 822 millions en 2022

Le prélèvement kilométrique a rapporté 822 millions en 2022

CLS iMation lance un outil de simulation logistique

CLS iMation lance un outil de simulation logistique

Plus d'articles