Suivre La Chronique

Investir dans l’immobilier pour obtenir une nouvelle nationalité: le nouveau credo des Britanniques fortunés

Sujets relatifs :

, ,
Investir dans l’immobilier pour obtenir une nouvelle nationalité: le nouveau credo des Britanniques fortunés

L'acquisition d'une citoyenneté en lien avec un bien immobilier est un investissement sûr et judicieux pour les Britanniques qui craignent de voir leur liberté de circulation entravée par le Brexit.

A un mois de l'échéance du Brexit fixée au 31 octobre, les Britanniques sont de plus en plus inquiets quant au potentiel déclin de la puissance de leur passeport. Nombre d’entre eux sont tentés pas l’acquisition d’une autre nationalité. Et des investissements immobiliers pourraient leur faciliter la tâche.

Au cours des 14 dernières années, le Royaume-Uni s'est maintenu dans les 5 premières places du Henley Passport Index. Cependant, avec sa sortie imminente de l'UE, et la confusion persistante autour des conditions de sa sortie, la posture autrefois dominante du Royaume-Uni semble de plus en plus incertaine, et le passeport britannique est sorti des cinq premières places du classement mondial pour la première fois en juillet de cette année. 
Conséquence: «nous avons constaté une augmentation de 200% des demandes de résidence et de programme de citoyenneté par investissement de la part de ressortissants britanniques au cours des deux dernières années», explique Juerg Steffen, Pdg de la société de conseil en citoyenneté Henley & Partners.

Investissement immobilier minimum: entre 250.000 et 350.000 euros

Pour un investissement allant de 1 à 2 millions d’euros, Malte et Chypre offrent actuellement les programmes de citoyenneté par investissement les plus populaires de l'UE. Ceci dit, comme la majorité des autres Etats membres de l'UE, ils proposent tous deux également une installation par investissement dans une gamme de prix moins onéreuse. Le Portugal Golden Residence Permit Program et le Greece Golden Visa Program, par exemple, pour lesquels l'investissement immobilier minimum commence respectivement à 350.000 et 250.000 euros, sont de plus en plus populaires et offrent l'opportunité de faire une demande de naturalisation après cinq ans. 

Nous vous recommandons

La suppression du woonbonus entraîne un rush sur l’immobilier en Région flamande

La suppression du woonbonus entraîne un rush sur l’immobilier en Région flamande

Le woonbonus sera supprimé le 1er janvier 2020 en Région flamande. Cela pousse donc les ménages à se ruer sur les biens immobiliers du nord du pays. Cet avantage fiscal a été supprimé le 1er[…]

11/10/2019 | FlandreImmo
Walterre suit les terres à la trace

Walterre suit les terres à la trace

Marchés publics, Pme et pouvoirs adjudicateurs: de la friture sur la ligne

Marchés publics, Pme et pouvoirs adjudicateurs: de la friture sur la ligne

Emprunts hypothécaires : le CERS réclame de la prudence aux banques belges

Emprunts hypothécaires : le CERS réclame de la prudence aux banques belges

Plus d'articles