Suivre La Chronique

Investissements chez Concreton

Sujets relatifs :

,
Investissements chez Concreton

© EMMANUEL VANDEWEGHE

Le groupe Willy Naessens a investi dans une de ses 11 unités de production de béton préfabriqué Concreton à Grammont. La zone de stockage a été complètement modernisée avec des ponts roulants électriques permettant de manipuler des pièces de plus en plus longues en toute ergonomie et sécurité.

L’entreprise a aussi mis fin à l’utilisation de chariots élévateurs diesel polluants et dispose désormais de nouveaux bunkers de matières premières pour stocker 800 tonnes de matériel, d’un nouveau laboratoire et d’un nouvel espace de maintenance. La cabine haute tension a été renouvelée, un nouveau transformateur installé et le nouvel entrepôt de 350 emplacements pour palettes a été entièrement réaménagé.

Le programme d'investissement total s’élève à 4 millions d'euros et est réalisé à 12 mois. Il porte également sur la détermination automatique du stock à l'aide de scanners, ce qui permet un chargement semi-automatique. Un nouvel entonnoir basculant avec bande d'alimentation verticale évite aux chauffeurs de devoir attendre après le déchargement de leur matériau et un véhicule de pesage permet de doser les différents mélanges de béton avec plus de précision.
Enfin, l'environnement n'est pas oublié. Ainsi, le parc de véhicules existant est réduit, les émissions sonores sont beaucoup plus faibles et des plantations sont prévues cet automne aux abords du site.

Nous vous recommandons

Journée Chantiers ouverts: l’attrait de la diversité

Journée Chantiers ouverts: l’attrait de la diversité

La 13e édition de la Journée Chantiers ouverts, une initiative de la Confédération Construction, a lieu ce dimanche 19 mai. Cette journée est avant tout l’occasion de mettre en valeur la[…]

Budget voiture vs budget logement

Budget voiture vs budget logement

Coût de construction à Bruxelles: 5e place européenne

Coût de construction à Bruxelles: 5e place européenne

L’Adeb en demi-teinte: chantiers à la pelle mais recrutements à la peine

L’Adeb en demi-teinte: chantiers à la pelle mais recrutements à la peine

Plus d'articles