Suivre La Chronique

Ion lève 123 millions d’euros pour son nouveau fonds de développement

Sujets relatifs :

, ,
Ion lève 123 millions d’euros pour son nouveau fonds de développement

De gauche à droite: Paul Thiers, Rik Missault, Kristof Vanfleteren et Davy Demuynck.

© Ion

Le développeur de projets Ion a levé 123 millions d’euros auprès d’investisseurs dont, pour la première fois, des investisseurs institutionnels.

Fondé en 2011 par Davy Demuynck, Kristof Vanfleteren et Paul Thiers, Ion connaît depuis quelques années une belle croissance. Depuis sa création, la société a ouvert des bureaux à Bruxelles, Anvers et Waregem et compte désormais 87 collaborateurs.

Parmi les investisseurs, 90% d’entre eux avaient déjà précédemment investi dans le premier fonds de développement lancé en 2015 par le développeur de projets. Le montant de ce nouveau fonds est cependant 4 fois supérieur au premier. Les profils des investisseurs sont variés: investisseurs familiaux, entrepreneurs et investisseurs institutionnels.

Ces nouveaux capitaux serviront en premier lieu à renforcer la position de Ion en Région bruxelloise, dans les Brabants flamand et wallon, à Anvers et dans le Limbourg, mais aussi pour investir dans des projets résidentiels et commerciaux à grande échelle dans l'ensemble de la Belgique.
 

Nous vous recommandons

La Fédération du Notariat reste à la disposition des entreprises

La Fédération du Notariat reste à la disposition des entreprises

Les études notariales prennent des mesures pour lutter contre la propagation du coronavirus tout en restant à la disposition des entreprises. Contacts physiques évités autant que possible, signature des actes non[…]

28/03/2020 | Socio-EconomieFednot
Le secteur Transport & Logistique grand oublié des mesures de soutien régionales

Le secteur Transport & Logistique grand oublié des mesures de soutien régionales

Coronavirus & Construction à l’étranger

Coronavirus & Construction à l’étranger

6 entreprises de construction sur 10 souffriront de problèmes de liquidités si la crise du coronavirus frappe encore fin avril

6 entreprises de construction sur 10 souffriront de problèmes de liquidités si la crise du coronavirus frappe encore fin avril

Plus d'articles