Suivre La Chronique

Jonction Nord-Midi en cours de modernisation

Sujets relatifs :

, ,
Jonction Nord-Midi en cours de modernisation

Le démontage des anciens ventilateurs.

Infrabel et Tuc Rail terminent le chantier de modernisation de la jonction Nord-Midi lancé en 2014 à Bruxelles. L’impressionnant dispositif de ventilation, composé notamment de 13 turbines géantes, aura été totalement renouvelé permettant un désenfumage rapide et «intelligent».

Chaque jour de semaine, ses 6 voies sont empruntées par près de 1.200 trains du service intérieur mais aussi du trafic international. Le tunnel, long d’environ 2 km, compte 3 entrées d’air naturelles: aux têtes «Nord» et «Sud» ainsi qu’à hauteur de la rue des Comédiens. En raison de l’utilisation, à l’époque, de trains à vapeur et diesel, ses concepteurs l’ont aussi doté de 3 unités de ventilation situées à chaque extrémité des quais de la gare de Bruxelles-Central et en gare de Bruxelles-Congrès. Chacune d’entre elles est composée de 3 à 5 ventilateurs d’un diamètre allant jusqu’à 3 mètres. Leur puissance, bien que limitée, a permis de garantir la circulation et la qualité de l’air respiré par les voyageurs tout au long de ces années, mais elles s’avèreraient peu performantes pour évacuer les fumées provenant d’un éventuel incendie.

Une puissance multipliée par 6

En octobre 2017, Infrabel et Tuc Rail ont donc entrepris le remplacement de ce dispositif historique en commençant par découper au chalumeau les 3 ventilateurs situés dans la tour de la gare de Bruxelles-Congrès. Une fois cette opération réalisée, les nouvelles turbines – d’un poids unitaire de 8,8 tonnes – ont été acheminées pièce par pièce vu l’exiguïté des accès, puis assemblées. Elles sont aujourd’hui fonctionnelles et leur puissance (315kW/turbine) est 6 fois supérieure à celle de leurs prédécesseurs, mais surtout, ces ventilateurs sont réversibles.

Les nouveaux ventilateurs en service à la gare Bruxelles-Congrès, six fois plus puissants que les anciens.

Autrement dit, tout aussi performants en soufflage qu’en aspiration, ce qui serait déterminant en cas d’incendie dans le tunnel.

Les 2 unités de ventilation de Bruxelles-Central seront à leur tour remplacées cet été selon le même principe. L’ensemble du nouveau système devra ensuite être testé et sa mise en service complète est prévue pour fin 2018.

Un désenfumage intelligent

Ce nouveau système de ventilation sera géré de façon informatisée au départ d’un poste de contrôle installé dans la gare du Midi et baptisé BCR pour Brussels Control Room.

Le dispositif de désenfumage est prévu pour fonctionner de manière globalement autonome grâce à 12 km de fibres optiques installées dans le tunnel et qui vont permettre de détecter précisément l’endroit où le feu s’est déclaré. Sur la base de cette information, le système, supervisé par l’homme, choisira parmi les 27 scénarios validés par les pompiers, celui qui permettra l’évacuation la plus rapide des fumées. Ainsi, certains ventilateurs souffleront tandis que d’autres aspireront. Aux extrémités du tunnel, 36 boosters pourront être activés.

Une partie en plein air de la jonction Nord-Midi au quartier Nord à Bruxelles.

Enfin, pas moins de 216 trappes d’extraction ou de soufflage pourront aussi être instantanément ouvertes ou fermées afin de guider l’évacuation des fumées. Au même moment, le dispositif allumera les chemins d’évacuation balisés en prenant soin d’orienter les voyageurs à l’opposé de la direction prise par les fumées.

Cette «canalisation» sera facilitée par des travaux de cloisonnement réalisés l’an dernier. Des murs résistant au feu (8.500 m² de surface totale) ont en effet été érigés afin de séparer les 3 pertuis qui constituent la jonction. De la sorte, un éventuel incendie ne pourra pas se propager aux pertuis adjacents et à leurs équipements.

Par ailleurs, 4 km de nouvelles conduites d’eau (avec 8 alimentations distinctes pour assurer un très haut débit) ont été installés ainsi que 15 armoires dotées de matériel d’intervention pour les pompiers. Enfin, 1.200 appareils d’éclairage (de secours et autres) remplaceront l’éclairage d’origine tandis que 67 caméras (dont 22 spécialement dédiées au repérage des intrusions) et 80 téléphones de secours seront installés. Afin de faciliter l’évacuation des voyageurs en cas d’incident, plus de 11 km de chemin de service ont été posés. Ils couvrent les caniveaux contenant l’ensemble des nouveaux câbles de signalisation et d’alimentation.

Les travaux de modernisation de la jonction Nord-Midi, qui ont aussi inclus un renouvellement complet de la caténaire, des voies et de la signalisation, s’achèveront fin 2018. Mené principalement de nuit ou le week-end, ce chantier représente un budget total de 110 millions d’euros et n’aura eu pratiquement aucune répercussion sur la régularité des trains.

Nous vous recommandons

Contrat de maintenance pour les contrôles d’accès: investissement modeste, impact majeur

Contrat de maintenance pour les contrôles d’accès: investissement modeste, impact majeur

«Je ne m'inquiète pas de savoir dans quel état sont les portes de nos magasins et entrepôts, ni si elles ont besoin d'un entretien ou comment les pannes sont résolues. Pour cela, nous faisons confiance[…]

Découvrez le «camion-labo» Optifuel Lab 3

Découvrez le «camion-labo» Optifuel Lab 3

Stralis NP 460: Sustainable Truck of the Year 2019

Stralis NP 460: Sustainable Truck of the Year 2019

Mesures hivernales chez Infrabel

Mesures hivernales chez Infrabel

Plus d'articles