Suivre La Chronique

Just call me Derbigum

Just call me Derbigum

En 2018, Derbigum a décidé d’investir 5,5 millions pour moderniser ses installations de Perwez et construire une nouvelle ligne de production. (© Derbigum)

De petit fabricant local de revêtement d’étanchéité, Derbigum s’est mué en un acteur mondial spécialisé dans les produits et services durables et économes en énergie. Retour sur une success story noire-jaune-rouge.

L’histoire de Derbigum remonte à loin. C’est en 1932 que Francis Blake et Agnan de Goussencourt démarrent, à Lot (dans le Brabant flamand), la production d’une pâte d’imperméabilisation pour toitures. C’est ainsi que naît Imperbel, la dénomination initiale de l’entreprise. Celle-ci va connaître un développement important au tournant des années 1950 et 1960 grâce à de nouveaux produits tels que des  Dans le même temps, elle entame son expansion internationale. Mais le tournant majeur intervient en 1973 quand Imperbel importe d’Italie la membrane Derbigum, conçue selon une technologie innovante, qui va déclencher une petite révolution technologique dans l’industrie de l’étanchéité. Cinq ans plus tard, en collaboration avec des partenaires européens, l’entreprise construit une usine de Derbigum à Perwez, dans le Brabant wallon.

Rayonnement international

Au lendemain du second millénaire, Imperbel accentue son développement international en créant plusieurs filiales ou en ouvrant des bureaux commerciaux. Aujourd’hui, l’entreprise est représentée en Allemagne, aux Pays-Bas, en Suisse, en Roumanie, en Pologne, en France, en Suède, au Danemark, en Finlande, en Norvège, au Royaume-Uni, en Espagne, au Portugal et en Afrique du Sud. La petite entreprise est définitivement devenue un véritable groupe, lequel prend le nom du produit qui l’a rendu célèbre: Derbigum.

Derbigum compte deux unités de production en Belgique (Lot et Perwez) où sont produits les membranes et les produits liquides. Plus des deux tiers de la production sont destinés à l’exportation. Pour la distribution et la vente de ses produits, l’entreprise fait appel à des distributeurs professionnels en matériaux de construction. Elle peut également compter sur un réseau étendu d’applicateurs professionnels, belges et internationaux, reconnaissables grâce au label de qualité «Derbigum Approved Contractor». Le groupe emploie 350 personnes, dont 200 en Belgique.

Lancée en 2010 en première mondiale, Derbipure® est une membrane blanche pour toitures, à base d'huiles végétales et de résine. Une alternative écologique aux roofings bitumineux classiques. (© Derbigum)

Derbigum, l’autre nom des membranes d’étanchéité

Outre une large gamme de membranes d’étanchéité, le groupe propose aussi un grand choix de produits de traitement et de finition liquides et semi-liquides. Un bitume et des plastomères APP sont la base des produits Derbigum. Leur mélange offre une excellente résistance au vieillissement. En surface, une armature en voile de verre assure stabilité dimensionnelle et protection contre les rayons UV. Une seconde armature en non-tissé de polyester vient renforcer la membrane et la rend plus résistante face aux aléas de chantier et aux déchirures. Le procédé breveté d’application à la colle à froid améliore encore l’efficacité du revêtement. Cette colle bitumineuse développée par Derbigum assure une fixation uniforme sur toute la surface de la membrane.

Les membranes Derbigum recouvrent à ce jour près de 700 millions de m2 de toits un peu partout dans le monde, dont plusieurs édifices prestigieux comme le Panthéon (Rome), la Maison Blanche (Washington), la tour Petronas de Kuala Lumpur (Malaisie), la chapelle musicale Reine Elisabeth, etc.

Une gamme large et variée

En 45 ans, le fabricant a largement étoffé sa gamme qui comprend désormais une multitude de produits aux caractéristiques très diversifiées pour des applications particulièrement étendues qui comprennent, outre le bâtiment, le génie civil et – c’est moins connu – la construction de routes. Par exemple, l’étanchéité du trajet TGV de Bruxelles jusqu’à la frontière française a été entièrement réalisée par Derbigum.

Outre ses produits, l’entreprise fournit une assistance technique dans le monde entier, des équipes se rendant sur chantier pour donner des conseils et proposer d’éventuelles solutions. Des techniciens se tiennent également à disposition partout où les produits ou nouvelles applications Derbigum sont mis en œuvre pour la première fois. Dans le même esprit, des campagnes de démonstration sont organisées pour chaque pays en tenant compte des spécificités locales. Par ailleurs, les couvreurs peuvent compléter leurs connaissances dans des centres de formation agréés: le Training Center de Derbigum à Lot accueille ainsi, chaque année, quelque 1.000 visiteurs professionnels. Les futurs applicateurs n’ont d’ailleurs pas été oubliés, Derbigum ayant initié plusieurs partenariats avec des écoles.

Rien ne se perd, tout se transforme

L’effort d’investissement continu dans la R&D a largement contribué au positionnement international de Derbigum. Les nombreux efforts consentis, tant au niveau de la production des matériaux que sur le plan des déchets de chantier, ont été récompensés par l’attribution du certificat Iso 14001 et de la norme EMAS. Derbigum a aussi été récompensée, en 2008, par le prix EMAS de la Commission européenne, lequel est décerné à des entreprises et autorités publiques qui se sont distinguées en matière de gestion environnementale.

De plus, la société investit depuis des années dans la réutilisation des matières premières. Elle a développé et déposé un brevet pour un procédé qui permet de recycler, à 100%, les chutes de production des matières premières pures qui sont ainsi réutilisées dans la fabrication de nouveaux produits. Aujourd’hui, plus d’un quart des matières premières provient du recyclage du bitume, ce qui représente près de 4.000 tonnes par an ou un équivalent de 1 million de m² de toiture, soit 200 terrains de football.

Le siège historique de Derbigum à Lot. (© Derbigum)

Nous vous recommandons

Le Tour de France continue pour Wanty

Le Tour de France continue pour Wanty

C’est un pas de plus qui a été franchi dans le développement de Wanty avec l’ouverture d’une toute nouvelle filiale à Paris, le premier siège du groupe à l’international. […]

IsoHemp: construit, c’est du belge!

Entreprise

IsoHemp: construit, c’est du belge!

Van Marcke s’offre un nouveau centre de distribution totalement neutre en CO2

Van Marcke s’offre un nouveau centre de distribution totalement neutre en CO2

Besix en croissance continue

Entreprise

Besix en croissance continue

Plus d'articles