Suivre La Chronique

Kärcher, une vie sous haute pression

Sujets relatifs :

,
Kärcher, une vie sous haute pression

Kärcher ne se limite pas aux nettoyeurs à haute pression. Ici, la nouvelle balayeuse autoportée KM 125/130 R pour le secteur de la logistique et de l’industrie. (© Kärcher)

Honneur suprême pour une entreprise, la marque Kärcher est devenue, au même titre que Bic ou Kleenex, pour ne pas les citer, synonyme de tous les produits du même genre, quel que soit leur véritable concepteur. Un bémol toutefois: dans l’imaginaire collectif, le nom «Kärcher» reste indissociable des appareils de nettoyage à haute pression alors que la gamme développée par le fabricant allemand est d’une diversité incroyable en même temps qu’elle couvre une multitude d’activités.

Fort d’un nom connu jusque dans les coins les plus reculés du globe, Kärcher pourrait se contenter de vivre sur ses acquis. Ce n’est visiblement pas dans les habitudes de la maison. Que du contraire même puisque le leader mondial de la technologie de nettoyage a réalisé, en 2016, le chiffre d'affaires le plus élevé de sa déjà longue histoire: 2,3 milliards d'euros! «Notre croissance l'année passée a été deux fois supérieure à la moyenne du secteur», s’est réjoui Hartmut Jenner, chief executive officer et président du conseil d'administration de la firme.

Les ventes ont ainsi augmenté de plus de 100 millions d’euros. Et elles concernent bien plus que les nettoyeurs à haute et ultra haute pression. On peut aussi y trouver des aspirateurs et des nettoyeurs vapeur, des pompes pour la maison et le jardin, des balayeuses et autolaveuses, des installations de nettoyage de véhicules, des détergents, des nettoyeurs cryogéniques, des installations de potabilisation et de recyclage de l'eau, des fontaines d'eau et un système de gestion de flottes. Autant de produits destinés tant au grand public qu’aux professionnels de différents secteurs auxquels on peut ajouter des accessoires, des conseils et des services.

 

Le Kärcher Center de Wilrijk, siège social de Kärcher Belux, et un des 9 centres implantés en Belgique. (© Kärcher)

A noter que le groupe Kärcher comprend aussi des entreprises qui travaillent sous leur nom propre. C’est le cas notamment de Woma (un fabricant de pompes et d'appareils ultra haute pression stationnaires et mobiles dont le siège se situe à Duisbourg) et de la société Bernhard Ringler Apparate-Bau (un fournisseur d'aspirateurs de grande puissance destinés aux besoins industriels les plus divers).

Success story

C’est en en 1935 qu’Alfred Kärcher crée sa propre entreprise à Stuttgart, dans le quartier de Bad Cannstatt, afin de faire de ses idées des produits concrets dans le domaine du chauffage. Alfred Kärcher conçoit et fabrique d'après son propre brevet le «four à bain de sel Kärcher» pour l'acier et la trempe des métaux légers dans le secteur industriel.

L'entreprise déménage en 1939 à Winnenden, où se trouve toujours le siège social de l'entreprise familiale. A cette époque, sont également fabriqués des éléments chauffants destinés aux moteurs d'avions et des chauffages pour cabines. Après la fin de la Seconde Guerre mondiale, l'entreprise se concentre sur des produits répondant aux besoins quotidiens les plus impérieux: fours circulaires, petites cuisinières, charrettes à bras et remorques de tracteurs. Ce n’est qu’en 1950 que Kärcher parvient à faire une percée dans la technologie du nettoyage en mettant au point le premier nettoyeur haute pression à eau chaude d’Europe. Ce concept de chauffage de l'eau est si innovant qu'il reste, aujourd'hui encore, à la base de tous les brûleurs.

Ce n’est qu’au début des années 1960 que Kärcher fonde sa première société à l'étranger (en France) avant de prendre pied par la suite en Autriche et en Suisse. Et c’est en 1974 que l’entreprise se concentre sur le nettoyage haute pression qui va faire sa légende. La phase d'internationalisation s'accélère directement après, en 1975. Kärcher ouvre alors une usine au Brésil. Et dix ans plus tard, il a déjà créé 16 sociétés de distribution, notamment en Amérique du nord, en Afrique et en Australie. Aujourd’hui, il emploie près de 12.000 personnes dans 65 pays et peut s’appuyer sur plus de 50.000 centres de service; on en recense notamment neuf en Belgique (à Dixmude, Elversele, Kontich, Hasselt, Liège, Braine-l'Alleud, Namur, Charleroi et Bruxelles) sans oublier Ehlerange au Luxembourg qui fait également partie de Kärcher Belux dont le siège social est implanté à Wilrijk (Anvers) depuis novembre 2015.

Un renouvellement permanent

Depuis la fondation de la société en 1935, l'innovation est le facteur de croissance principal de Kärcher en même temps qu’un concept fondamental dans la culture de l'entreprise. Le fondateur, Alfred Kärcher, ingénieur de son état, était, paraît-il, un inventeur dans l’âme  qui utilisait sa créativité pour trouver des solutions à des problèmes techniques. Une passion qui a visiblement fait souche. Plus de 90% des produits actuellement commercialisés par le fabricant ont moins de cinq ans. Rien qu’en 2016, Kärcher a lancé plus de 100 nouveaux produits; on peut notamment épingler, en ce qui concerne le marché professionnel, un tout nouveau concept de pistolet pour les nettoyeurs haute pression, avec une gâchette faisant usage de l'effet de retour de l'eau.

Et on peut s’attendre à de nouvelles fournées d’innovations pour l’exercice en cours, plus de 950 ingénieurs et techniciens étant occupés à développer de nouvelles solutions dans le centre de R&D du groupe à Winnenden, au nord-est de Stuttgart.

Du particulier à l’espace public en passant par les professionnels

Si Kärcher s’adresse tant au grand public qu’aux utilisateurs professionnels (industrie, commerces, soins de santé, transport et logistique, etc.), il s’est résolument tourné vers les administrations, notamment les pouvoirs locaux en charge de l’entretien des espaces publics. C’est dans cette optique que, en avril 2017, il a repris la firme Heylens de Ternat, distributeur et constructeur de machines de nettoyage et d'entretien de pistes cyclables, de trottoirs, de routes, de cimetières et autres espaces publics. Heylens possède une riche histoire de fournisseur de machines agricoles et d'excavatrices légères. Mais, suite au ralentissement du développement dans le secteur de l'agriculture à partir du milieu des années 1980, l’entreprise a décidé d'étendre ses activités, notamment aux outils et machines pour l’entretien des espaces publics. Avec son large assortiment de machines de nettoyage pour les communes et l'espace public, Kärcher vise également à se développer au sein de ce groupe cible. La reprise de Heylens constitue l'étape suivante dans le développement d'une plate-forme stable destinée à offrir un service optimal aux administrations publiques. - Adie Frydman

www.kaercher.com

Nous vous recommandons

Le Tour de France continue pour Wanty

Le Tour de France continue pour Wanty

C’est un pas de plus qui a été franchi dans le développement de Wanty avec l’ouverture d’une toute nouvelle filiale à Paris, le premier siège du groupe à l’international. […]

Just call me Derbigum

Just call me Derbigum

IsoHemp: construit, c’est du belge!

Entreprise

IsoHemp: construit, c’est du belge!

Van Marcke s’offre un nouveau centre de distribution totalement neutre en CO2

Van Marcke s’offre un nouveau centre de distribution totalement neutre en CO2

Plus d'articles