Suivre La Chronique

L’Archipel: VINCI s’offre un siège à son image

Sujets relatifs :

, ,
 L’Archipel: VINCI s’offre un siège à son image

L’ensemble de 75.500 m2 est réparti en cinq bâtiments de hauteurs variables, le tout formant une série d’îles interconnectées.

© Viguier, Marc Mimram Architecture & Associés, IDA +

Futur siège social de VINCI, l’Archipel est un concentré de technologies innovantes. Le projet a récemment remporté le BIM d'Argent 2020 lors de l’événement organisé par le Moniteur et les Cahiers techniques du Bâtiment, qui récompense les meilleurs projets menés à l’aide de la maquette numérique.

Lauréat d’un concours, le projet a été conçu par l’agence Viguier, en association avec Marc Mimram Architecture & Associés.
L’ensemble de 75.500 m2 est réparti en cinq bâtiments de hauteurs variables, dont une émergence de 100 mètres de haut, le tout formant une série d’îles interconnectées et interdépendantes, reliées les unes aux autres par des passerelles. Au niveau du sol, un ensemble de parois vitrées donnant sur les rues perpendiculaires au boulevard de la Défense ouvre l’Archipel sur la ville et permet d’accéder aux fonctions partagées. «Cet archipel, constitué d’une série de bâtiments, exprime une forme de diversité, qui est l’essence même de VINCI», résume Jean-Paul Viguier.
A terme, près de 4.000 collaborateurs de VINCI emménageront à l’Archipel, rassemblant ainsi les fonctions centrales de tous les pôles de métiers du groupe.

Le surplomb des deux bâtiments côté Ouest, qui reprend une charge très importante, ne repose que sur 13 poteaux bipodes en «V» inversés. (Viguier architecture / Photo: © Renaud Araud)

De nombreux défis techniques à relever

L’imbrication entre l’Archipel et la future Gare Eole est l’une des principales valeurs ajoutées du projet, induisant également sa principale complexité. 
Cette configuration inédite a déterminé un phasage de travaux «à l’envers»: au lieu de construire successivement les infrastructures puis les superstructures des bâtiments, les équipes ont dû réaliser le génie civil du surplomb côté voies en même temps que les terrassements. En plus de la gestion de cette coactivité, inhabituelle à cette étape d’un chantier, les équipes ont relevé un défi technique de taille. Le surplomb des deux bâtiments côté Ouest qui reprend une charge très importante, ne repose en effet que sur 13 poteaux bipodes en «V» inversés.  Ces structures fines en béton armé coulé en place ont dû être fondées sur des pieux ancrés profondément dans le sous-sol.

Une vitrine des innovations du groupe

L’Archipel est construit comme un démonstrateur des savoir-faire de VINCI, notamment en termes de développement durable et d’intégration des nouvelles technologies. Sa conception anticipe d’ailleurs la nouvelle réglementation RT2020.
L’ensemble immobilier sera certifié HQE Exceptionnel et BREEAM Excellent. En complément, des certifications spécifiques sont visées pour approfondir plusieurs domaines: la performance énergétique (E+C-), la recyclabilité et l’économie circulaire (Cradle 2 Cradle) ou encore la connectivité (R2S, Ready services). Ces choix reflètent l’ambition d’atteindre un niveau de performance globale supérieur aux règlementations les plus sévères.

Full BIM

Le projet de l’Archipel est mené en full BIM (Building Information Modelling). Aussi appelé «maquette numérique de projet», ce principe emblématique de l’industrie 4.0 désigne une base de données structurées et ordonnées, relative à l’ouvrage construit, et utilisée pour produire des documents graphiques et des tableurs de données. Il s’agit du standard le plus élevé du BIM, qui consiste à utiliser la maquette numérique de la conception à l’exploitation des bâtiments, en impliquant tous les acteurs du projet de manière collaborative.

Bétons recyclés et ultra bas carbone

L’Archipel a été pour VINCI le premier démonstrateur de mise en oeuvre de béton recyclé et de béton ultra bas carbone dans des éléments structurels d’un bâtiment. Fruit d’un travail commun entre VINCI Construction France et Eurovia, la particularité du béton recyclé est d’utiliser dans sa fabrication 50% de granulats issus de la démolition d’ouvrages en béton, soit un taux deux fois supérieur aux normes en vigueur!
Dans le cas du béton ultra bas carbone, le ciment est quasiment intégralement remplacé par du laitier de haut-fourneau, qui présente des propriétés de solidité et de résistance similaires à celles des bétons traditionnels. Ces caractéristiques le rendent donc apte à être utilisé dans des ouvrages de structures. Ce béton innovant permet une réduction de plus de 60% des émissions de gaz à effet de serre par rapport à un béton traditionnel.

L’imbrication entre l’Archipel et la future Gare Eole a déterminé un phasage de travaux «à l’envers». (Viguier architecture / Photo: © Renaud Araud)

Dalles actives de régulation thermique

À l’instar des planchers chauffants, le principe de la dalle active repose sur une circulation d’eau froide ou chaude à l’intérieur de la dalle de béton. Celle-ci emmagasine une grande quantité de froid ou de chaleur, selon la période de l’année, puis la restitue graduellement, du fait de l’inertie du matériau. Le bénéfice? Une régulation en douceur de la chaleur/fraîcheur dans le bâtiment.
Le procédé Green Floor® développé par VINCI Energies répond au même principe de fonctionnement que la dalle active mais sa particularité tient à la circulation d’air (et non d’eau) à l’intérieur de la dalle de béton.
Cette technique de dalle active ventilée, utilisée dans le bâtiment D, permet de concilier climatisation, ventilation et chauffage.

Façades intelligentes et photovoltaïques

Créée par VINCI Construction, ActivSkeen est une business unit qui développe une gamme de technologies photovoltaïques intégrées au bâti. La façade sud du bâtiment D est une façade dite électrochrome: elle s’opacifie automatiquement en fonction de l’ensoleillement. L’ambition? avoir des façades actives, esthétiques et performantes, qui répondent aux enjeux de confort et de frugalité énergétique. D’une manière globale, un effort particulier est réalisé sur l’optimisation énergétique des matériaux choisis – menuiseries, vitrages, isolants – afin d’avoir l’enveloppe extérieure la plus performante possible.

Bâtiment biosourcé bois

Le bâtiment B2 vise le label Bâtiment biosourcé – niveau 1, qui consiste à mettre en lumière la qualité environnementale des bâtiments neufs (ou en partie) qui intègrent une part significative (min. de 18 kg/m2) de matériaux biosourcés dans leur construction. Pour l’archipel, le matériau choisi est le bois: il s’agit de créer une doublure en bois, à l’intérieur même de l’enveloppe du bâtiment; c’est un composant à part entière de la façade. Sa mise en oeuvre est assurée par Arbonis, filiale de VINCI Construction France.
 

Nous vous recommandons

Les promoteurs immobiliers doivent-ils également assurer leur responsabilité décennale?

Les promoteurs immobiliers doivent-ils également assurer leur responsabilité décennale?

La loi Peeters oblige les entrepreneurs, architectes et autres prestataires de services à assurer leur responsabilité décennale pour des projets pour lesquels un permis définitif a été obtenu[…]

23/06/2020 | ConstructionImmo
Recherche architecte pour redévelopper la Tour Reyers

Recherche architecte pour redévelopper la Tour Reyers

L'UWA plaide pour une diminution de la TVA sur les honoraires des architectes

L'UWA plaide pour une diminution de la TVA sur les honoraires des architectes

Grand Paris Express: Besix va aménager la Gare de Saint-Denis Pleyel

Grand Paris Express: Besix va aménager la Gare de Saint-Denis Pleyel

Plus d'articles