Suivre La Chronique

L’Asbl ImmaTerra mandatée pour sensibiliser les entreprises wallonnes à l’économie de la fonctionnalité

Sujets relatifs :

,
L’Asbl ImmaTerra mandatée pour sensibiliser les entreprises wallonnes à l’économie de la fonctionnalité

ImmaTerra est l’extension wallonne d’un réseau d’accompagnateurs créé en France qui a pour mission de stimuler l’émergence de nouveaux modèles selon les principes de l’économie de la fonctionnalité et de la coopération. (© Mini Green Power)

Le Gouvernement wallon a décidé l’octroi d’un subside de 410.000 euros à l’Asbl ImmaTerra pour financer 40% de leur nouveau modèle de trois années visant à continuer à sensibiliser à l’économie de la fonctionnalité.

Pour rappel, un premier dispositif collectif d’accompagnement de huit dirigeants wallons avait vu le jour en province de Liège à l’initiative de l’Asbl ImmaTerra, organisme ayant créé en 2016 une entité juridique en Wallonie. ImmaTerra est l’extension régionale d’un réseau d’accompagnateurs créé en France et qui a pour mission générale de stimuler l’émergence de nouveaux modèles selon les principes de l’économie de la fonctionnalité et de la coopération (EFC). Cette dernière consiste en l'offre ou la vente de l'usage d'un bien ou d'un service et non du bien lui-même.

Ce premier projet pilote, d’une durée de 12 mois et qui a été subsidié à plus de 70% par le public (138.500 euros sur un total de 192.500 euros), a permis de développer une méthode de travail plus rigoureuse et mieux adaptée aux réalités des entreprises wallonnes.
Forte de cette expérience et après avoir obtenu des résultats significatifs, l’Asbl propose désormais un modèle de trois années où la part publique est réduite à 40% (410.000 euros sur un montant global de 1 million d’euros). Le reste est engagé sur fonds propres ou via la participation payante des entreprises.

Imma Terra s’engage sur cette période à:

  • mobiliser et sensibiliser au moins 1.000 entreprises;
  • opérer un accompagnement spécifique de 50 d’entre elles (soit six fois plus d’entreprises que précédemment);
  • former, aux enjeux, défis, opportunités et modalités de déploiement de la valeur ajoutée de l’EFC, 200 parties prenantes externes aux entreprises.

Un concept encore trop méconnu

«L’économie circulaire est sans aucun doute porteuse de nombreuses solutions face aux défis d’un développement économique durable. Cependant, un constat démontre que l’économie de la fonctionnalité demeure mal connue des dirigeants wallons, et peu mobilisée par les acteurs du développement économique territorial. C’est pour cette raison que le gouvernement intensifie son aide via ce subside. Je me réjouis également de l’apport du privé, que ce soit de l’Asbl elle-même ou des entreprises participantes pour un montant de 610.000 euros», a déclaré Pierre-Yves Jeholet, ministre wallon de l’Economie, à l’initiative de ce subside.
A noter que c’est la Sowalfin (Novallia) qui sera l’organe chargé de la coordination du projet.
 

Nous vous recommandons

Extraction de matériaux: comment scier la branche sur laquelle on est assis

Extraction de matériaux: comment scier la branche sur laquelle on est assis

D’ici 2060, l’utilisation de matériaux dans le monde doublera pour atteindre 190 milliards de tonnes (contre 92 milliards actuellement), tandis que les émissions de gaz à effet de serre augmenteront de 43%.[…]

20/03/2019 | Matériaux
Biodiversité: les entreprises ont aussi leur rôle à jouer

Evénement

Biodiversité: les entreprises ont aussi leur rôle à jouer

Plus d’une nouvelle habitation sur dix est désormais construite en bois

Plus d’une nouvelle habitation sur dix est désormais construite en bois

Première borne régionale d’un réseau de recharge électrique à Bruxelles

Première borne régionale d’un réseau de recharge électrique à Bruxelles

Plus d'articles