Suivre La Chronique

L’automatisation impliquera de nouveaux standards dans les bâtiments logistiques

Sujets relatifs :

, ,
L’automatisation impliquera de nouveaux standards dans les bâtiments logistiques

Actuellement, 5% de la logistique européenne est très automatisée et 15% bénéficie d’un certain degré d’automatisation. (© JLL)

Les principaux nœuds logistiques d’Allemagne et de Scandinavie investissent depuis longtemps dans l’automatisation. En Belgique aussi, la tendance à automatiser la logistique gagne du terrain – avec ou sans l’utilisation de robots pour les opérations simples et répétitives – et les premiers entrepôts entièrement automatisés sont déjà sortis de terre. Globalement, on estime qu’à ce jour, 5% de la logistique européenne est très automatisée et que 15% bénéficie d’un certain degré d’automatisation. Les 80% restants sont encore à l’état de halls logistiques traditionnels.

Le spécialiste en immobilier d’entreprise JLL commente cette tendance dans son rapport «Labour & Automation and the rise of robots in logistics». Il prévoit ainsi une hausse du taux d’automatisation dans les halls logistiques au cours des 5 années à venir et, à long terme, l’essor de l’automatisation en dehors des halls logistiques, notamment dans le secteur des transports utilisant des véhicules autonomes et des drones. Dans un futur constitué d’une automatisation intensifiée et d’une multiplication des robots, JLL estime que la localisation stratégique des bâtiments restera essentielle, mais que le type de bâtiments requis sera plus fortement impacté par l’automatisation. En effet, l’implantation d’un site logistique dépend principalement de la présence d’un débouché, de l’infrastructure de transport et de la proximité d’un centre de distribution, autant de facteurs qui ne sont pas directement impactés par l’automatisation.

Dans ce contexte, JLL recense les évolutions suivantes pour les futurs bâtiments logistiques:
- des surfaces au sol plus petites;
- les halls à hauteur plus élevée deviendront la norme, notamment grâce à l’ajout de mezzanines;
- la multiplication des mezzanines dans les espaces de stockage, soumises à des contraintes techniques plus strictes;
- une capacité de charge des sols accrue étant donné l’augmentation de la densité de charge et de la hauteur des empilements;
- des bâtiments plus petits nécessitant moins de terrain;
- une réduction des espaces de bureaux, sociaux et des places de parking. 

Enfin, pour les bâtiments plus anciens, des systèmes d’automatisation modulaires seront réalisés sur mesure, tandis que la présence de courant électrique assez puissant sera essentielle pour le bon fonctionnement des systèmes d’automatisation ainsi que pour l’utilisation de véhicules électriques.
 

Nous vous recommandons

Déplacements entre Bruxelles et sa périphérie: en ordre dispersé

Déplacements entre Bruxelles et sa périphérie: en ordre dispersé

La mobilité entre Bruxelles et sa périphérie soulève des enjeux socioéconomiques, environnementaux et politiques importants. Pourtant, si l’on cherche à dépasser les chiffres alarmants sur[…]

22/08/2019 | MobilitéTransport
Sweco se renforce dans les infrastructures ferroviaires nordiques

Sweco se renforce dans les infrastructures ferroviaires nordiques

Le rail, un outil de reconversion industrielle

Le rail, un outil de reconversion industrielle

Première mission de Vera: transport autonome entre un centre logistique et un port

Première mission de Vera: transport autonome entre un centre logistique et un port

Plus d'articles