Suivre La Chronique

L’école numérique de digital Wallonia est dans les starting blocks

Sujets relatifs :

,
L’école numérique de digital Wallonia est dans les starting blocks

Les 325 équipes éducatives vont pouvoir exploiter des outils numériques variés allant des tablettes tactiles aux tableaux numériques en passant par les robots d’apprentissage du code.

© Askold Romanov © Digital Wallonia

325 projets ont été sélectionnés par le jury (sur 781 projets introduits). «Ce chiffre important ainsi que la qualité des projets confirment l’intérêt et le dynamisme des enseignants pour les pédagogies actives et numériques», veut croire Pierre-Yves Jeholet, le ministre wallon du Numérique.

Si le nombre de lauréats est inférieur à celui des 500 projets sélectionnés par le jury de 2017, la taille des projets a, quant à elle, été élargie pour permettre à de plus grandes équipes pédagogiques de s’impliquer dans le dispositif.

Au final, les moyens alloués par la Wallonie pour cette session 2018 s’élèvent à 6,8 millions d’euros (en augmentation de 12 % par rapport à l’édition précédente) soit 23.400 euros en moyenne par projet contre 15.000 euros en 2017.

«Ces projets vont permettre à 325 équipes éducatives, réparties dans 317 implantations scolaires et rassemblant plus de 1.800 enseignants, de développer des usages numériques avancés au profit d’environ 320.000 élèves» s’est enthousiasmé Pierre-Yves Jeholet. Cet appel à projets avait été réservé aux implantations scolaires qui n’avaient pas bénéficié de projets numériques lors des appels de 2014 et de 2017. Il s’agit donc d’une véritable avancée pour ces équipes qui vont pouvoir exploiter au profit des apprentissages, des outils numériques variés allant des tablettes tactiles aux tableaux numériques, en passant par les robots d’apprentissage du code.

En espérant que cela permette à la Wallonie de rattraper quelque peu le retard qu’elle accuse en la matière sur les autres régions et aux entreprises de pouvoir compter sur un vivier de jeunes formés aux usages numériques dans l’optique de la transition 4.0.

Des équipements pensés pour durer

Si les projets ont formellement une durée de trois ans, les équipements mis à disposition sont évidemment destinés à être utilisés plus largement et plus longuement dans le temps. Ils doivent ainsi servir de socle à une véritable stratégie numérique pour le déploiement dans ces implantations.

Pour rappel, la sélection a été faite sur base d’une étude détaillée de chacun des dossiers par une équipe universitaire spécialisée en techno-pédagogie, validée par l’administration de l’enseignement de la Fédération Wallonie-Bruxelles et de la Communauté germanophone. La liste des lauréats a ensuite été arrêtée par un jury rassemblant des représentants des administrations régionale et communautaire impliquées ainsi que des cabinets en charge de ces matières.

Au cours de la seconde quinzaine de juin, les porteurs de projets vont être invités à participer à l’une des quatre réunions réparties sur l’ensemble du territoire pour valider techniquement les derniers détails et permettre la commande des équipements qui devraient ainsi être délivrés dans les écoles aussi tôt que possible à la rentrée 2018-2019.
 
La liste des lauréats est disponible sur le site internet: www.ecolenumerique.be

Nous vous recommandons

La meilleure utilisation de bois certifié récompensée au World Architecture Festival

La meilleure utilisation de bois certifié récompensée au World Architecture Festival

Pour la deuxième fois, le PEFC parraine le «Best Use of Certified Timber» (Prix de la meilleure utilisation de bois certifié), organisé dans le cadre du World Architecture Festival, qui récompense les[…]

21/04/2019 | Matériaux
L’industrie du bois et de l’ameublement se porte bien

L’industrie du bois et de l’ameublement se porte bien

Nanoperforations et acoustique

Nanoperforations et acoustique

La place Rouge était blanche

La place Rouge était blanche

Plus d'articles