Suivre La Chronique

Dossier

L'économie circulaire, bien plus que du simple recyclage

Sujets relatifs :

,
L'économie circulaire, bien plus que du simple recyclage

L?économie circulaire regroupe différentes approches qui, toutes, poursuivent un objectif commun: l?optimisation de l?utilisation des ressources comme levier de compétitivité des entreprises.

L'économie circulaire, tout le monde en parle, mais beaucoup ne perçoivent pas clairement ce que cela représente exactement, en particulier dans les entreprises. C'est pourquoi Agoria lance, en collaboration avec Sirris (le centre collectif de l'industrie technologique qui aide les entreprises à élaborer des innovations, à les tester et à les mettre en œuvre), une série de contenus sur l'économie circulaire.

L'économie circulaire, c'est le contraire du modèle économique traditionnel linéaire dans lequel les matières premières sont récoltées, utilisées et finalement jetées. Dans l'économie circulaire, au contraire, l'objectif est de conserver les matières premières le plus longtemps possible dans le cycle de production-consommation. Ce qui peut se faire en recyclant mieux et plus, mais aussi en utilisant les produits plus longtemps et de manière plus intensive, ou encore en réparant et en réutilisant les produits ou les pièces détachées qui les composent. La transition aux énergies renouvelables est, dans ce cadre, également favorisée en tant que facteur clé du passage à l'économie circulaire.

On peut ainsi distinguer deux cycles: Dans le cycle naturel, les nutriments biologiques, issus des récoltes par exemple, sont utilisés jusqu?à ce qu?ils soient transformés en compost ou en engrais - spontanément ou par l'intervention de l'homme - et retournent ainsi à la nature. Dans le cycle technologique - prenons l'exemple des alliages métalliques ou des polymères - les matériaux sont produits de manière à pouvoir être facilement réutilisés, et ce, en consommant le moins d'énergie possible et tout en maintenant leur qualité. Le système est donc «durable» tant sur le plan écologique qu?économique.     

Cycle biologique et cycle technologique

Premièrement, on allonge la durée de vie d'un produit en l'entretenant correctement et en le réparant lorsque c'est nécessaire. Dans un second temps, on réutilise le produit et on lui donne une deuxième vie, par exemple sur le marché de l'occasion.  Ensuite, on revalorise et «re-manufacture» les produits ou parties de produits. Et enfin, on recycle les matériaux issus du produit utilisé.

Selon ce principe dit «des cercles en cascades», plus petit est le cercle, moins le produit utilisé doit être traité, plus vite il peut retourner dans le cycle, plus limité est son impact sur l'environnement  (émissions de CO2, consommation d'eau, toxicité,...) et plus sa valeur, en termes de matière, de travail, d'énergie et de capital, est préservée.

L'économie circulaire constitue non seulement un important potentiel de développement pour le secteur technologique, mais également une sécurité pour les entreprises européennes. «L'Europe est le plus grand importateur net mondial de ressources naturelles. La conséquence est une pression considérable sur le prix et l'accessibilité de ces ressources. L'objectif de l'économie circulaire est donc, entre autres, de parvenir à diminuer notre dépendance à l'importation de ressources naturelles par la création de produits, services, politiques publiques et modèles d'affaire innovants», rappelle Helen Versluys, expert Économie circulaire chez Agoria.

Réduction des coûts et création d'emplois

Selon la Commission européenne, le passage à une économie circulaire pourraient faire économiser quelque 600 milliards d'euros nets aux entreprises de l'UE, soit 8% de leur chiffre d'affaires annuel, tout en réduisant le total annuel des émissions de gaz à effet de serre de 2 à 4% et en permettant la création de quelque 580.000 emplois.

Dans les secteurs du réemploi, de la refabrication et de la réparation, par exemple, le coût lié à la «refabrication» des téléphones mobiles pourrait être diminué de moitié s'il était plus facile de les démonter. Par ailleurs, la collecte de 95% des téléphones mobiles permettrait d'économiser plus d'un milliard d'euros sur les coûts liés aux matières entrant dans la fabrication.

Autre exemple: le passage du recyclage à la remise en état des véhicules utilitaires légers, pour lesquels les taux de collecte sont déjà élevés, pourrait permettre d'économiser 6,4 milliards d'euros par an sur les besoins en intrants (soit 15% de ce budget) et 140 millions d'euros sur les coûts énergétiques tout en réduisant les émissions de gaz à effet de serre de 6,3 millions de tonnes.

Ceci étant, à l'heure actuelle, peu de pays ont adopté une stratégie globale d'économie circulaire Si l'on entend beaucoup parler d'économie circulaire, la majorité des initiatives politiques liées à sa mise en place portent uniquement sur la gestion des déchets, avec seulement quelques pays allant au-delà de l'augmentation des taux de recyclage et une utilisation plus élevée des matières premières secondaires.

Globalement, les objectifs nationaux en lien avec l'économie circulaire ne concernent souvent que la réduction des déchets et de la consommation énergétique, en réponse aux directives européennes existantes.

Sur les 32 pays de l'Espace économique européen ayant répondu à une enquête récente de l'agence européenne pour l'environnement, 9 pays ont été plus loin en adoptant des objectifs nationaux pour l'utilisation efficace des ressources: l'Autriche, l'Estonie, la France, l'Allemagne, la Hongrie, la Lettonie, la Pologne, le Portugal et la Slovénie. A ces 9 états membres, on peut encore ajouter deux régions la Flandre et l'Ecosse qui ont initié des stratégies au niveau régional.

Les exemples dans le secteur technologique

Une série d'entreprises membres d'Agoria sont actives au plus haut niveau mondial dans le domaine de recyclage: Il y a Umicore, qui récupère des métaux précieux comme de l'or à partir d'anciens appareils électroniques; Metallo Chimique, qui produit du métal à partir de flux de déchets de plus en plus complexes; ou encore la PME innovante Comet Traitements qui extrait le métal et le plastique de fins résidus de déchiquetage issus du broyage d'ancien véhicules ou appareils électriques et électroniques, ce qui permet de réduire la quantité de résidus devant être triés.

S'ils sont attirants sur papier et applicables dans n?importe quelle entreprise, les principes de l'économie circulaire ne sont pas simples pour autant.  D'où l'accompagnement proposé par Agoria et Sirris par le biais de différents outils complémentaires: workshop de sensibilisation, formation interne, quick scan des opportunités de l'économie circulaire, etc.

Des outils publics pour les entreprises qui veulent prendre le train de l'économie circulaire

La Wallonie offre également aux entreprises ? wallonnes ? qui le désirent la possibilité d'être soutenue dans leur réflexion en économie circulaire et dans la mise en œuvre de  leurs projets via le programme Next. Avec ce programme, le Gouvernement wallon vise une démarche d'excellence et de progrès, afin d'optimiser l'usage et la gestion des ressources. Cette démarche d'excellence s'appuie sur trois piliers: les entreprises, l'enseignement et la formation. Concernant le pilier «entreprises», la mission est de générer des projets de croissance et/ou de susciter la création d'activités nouvelles (produits, services, modes organisationnels, processus de production) permettant de renforcer la compétitivité de nos entreprises, de créer de l'emploi et de la richesse, tant sur le territoire wallon qu?à l'international. Dans ce contexte, le rôle de Next est de fournir un accompagnement spécialisé via son équipe opérationnelle; de financer les projets; d'identifier des filières porteuses et des moyens de valorisation profitables à la Région.

En complément de ce programme, l'Agence pour l'Entreprise et l'Innovation (AEI), quant à elle, coordonne un dispositif de sensibilisation et  d'accompagnement des Tpe/Pme sur l'ensemble du territoire wallon et participe ainsi à l'implémentation d'une stratégie globale en économie circulaire sur le territoire.

 

Nous vous recommandons

Le site internet de la Plateforme Wallonne de l’Isolation souhaite faciliter la recherche de professionnels fiables

Le site internet de la Plateforme Wallonne de l’Isolation souhaite faciliter la recherche de professionnels fiables

Grâce à son nouveau site internet, la Plateforme Wallonne de l’Isolation (PWI) veut permettre la recherche simple d’un professionnel œuvrant dans le domaine de l’isolation en fonction du type de travaux[…]

15/10/2020 | EnvironnementFinitions
VINCI Construction regarde vers le bas

VINCI Construction regarde vers le bas

Première pierre pour le nouveau centre de tri pour les PMC élargis à Ghlin

Première pierre pour le nouveau centre de tri pour les PMC élargis à Ghlin

Jan De Nul Group présente son aspirateur à petites particules de plastiques

Jan De Nul Group présente son aspirateur à petites particules de plastiques

Plus d'articles