Suivre La Chronique

L'emploi dans le Btp en 2022

Sujets relatifs :

L'emploi dans le Btp en 2022

null

Un panel d'experts français s'est penché sur les métiers en devenir d'ici 2022 dans l'Hexagone. Il en a résulté un rapport intitulé «Les métiers en 2022» qui décrypte 85 professions, dont ceux de la construction, des travaux publics et des services associés (gestion et promotion immobilières). Bien que centrées sur la France, les tendances dégagées ici peuvent sans doute être extrapolées à notre pays. Selon cette étude, l'avenir se veut plutôt morose puisque ces secteurs sont considérés comme les plus faibles contributeurs en termes de créations d'emplois.

Selon un scénario de croissance de 1,5% par an, 128.000 emplois seraient créés dans le Btp et les services associés de 2012 à 2022 (+0,6% de créations nettes par an), représentant en fait 554.000 postes à pourvoir, si on y ajoute près de 426.000 départs en fin de carrière. Cela correspondrait à une croissance annuelle de 2,8% des effectifs contre 3% pour l'ensemble des métiers considérés.

Selon un scénario de crise (1% de croissance par an), seuls 82.000 emplois (+0,4% de créations nettes par an) pourraient être créés avec «une dégradation des conditions de financement, avec par exemple des retards pris dans la construction de logements ou les dépenses de rénovation thermique.»

Parmi les 20 métiers du bâtiment qui offriraient le plus de postes entre 2012 et 2022, on peut citer les ouvriers qualifiés des finitions, les architectes et cadres, les conducteurs d'engins ou encore les techniciens et agents de maîtrise.

A l'inverse, les postes à pourvoir seraient moins nombreux parmi les ouvriers peu qualifiés, notamment ceux du gros 'uvre, des travaux publics et du béton en raison d'une hausse limitée de l'emploi conjuguée à des départs en fin de carrière réduits.

Fin de carrière: 2,2% par an

Estimés à 426.000 sur la période 2012-2022, les départs en fin de carrière devraient, d'après l'étude, concerner chaque année 2,2% des personnes employées dans le Btp en France, soit une proportion légèrement inférieure à celle projetée pour l'ensemble des métiers (2,3 %). Toutefois, des disparités sont visibles selon les groupes professionnels. Ainsi, les taux de départs seront nettement plus élevés parmi les ouvriers qualifiés. Ils pourraient atteindre 2,6% par an dans le second 'uvre (139.000) et les travaux publics (32.000). Ces départs viseront de nombreux artisans, notamment dans le second 'uvre où près de 40% des ouvriers qualifiés sont à leur compte. Et les experts de constater qu'en finale, les évolutions de l'emploi dans ces métiers au cours des prochaines années seront très liées à la reprise de ces Tpe artisanales.

Ils confirment également que les mutations en cours dans le secteur (nouvelles règlementations, innovations technologiques, nouveaux matériaux, etc.) se traduiront par une montée des qualifications requises dans les différents métiers du Btp et plus particulièrement ceux liés à la construction durable.

De manière globale, cette étude doit permettre de mieux anticiper les mutations et blocages du marché du travail et, in fine, d'aider à améliorer l'orientation des jeunes et la formation professionnelle des moins jeunes.

Nous vous recommandons

Une stratégie de recyclage qui a permis d’économiser 12.800 tonnes de CO2

Une stratégie de recyclage qui a permis d’économiser 12.800 tonnes de CO2

«Recyclage» et «économie circulaire» sont des concepts industriels désormais bien ancrés dans la stratégie des entreprises. Certaines ont toutefois pris le train avec un peu d’avance et[…]

16/11/2018 | Matériaux
La rugosité esthétique

La rugosité esthétique

Comme les plantes, les humains ont besoin de lumière pour (bien) vivre

Comme les plantes, les humains ont besoin de lumière pour (bien) vivre

Polyvalence totale avec Tradiva…

Polyvalence totale avec Tradiva…

Plus d'articles