Suivre La Chronique

L’emploi indépendant, temporaire et partiel monte en grade

Sujets relatifs :

, ,
L’emploi indépendant, temporaire et partiel monte en grade

Dans la plupart des cas, le temps partiel est choisi par le travailleur lui-même.

Les évolutions de la société et de l’économie (globalisation, tertiarisation, numérisation, etc.) se traduisent par une transformation progressive du marché du travail. Peu à peu, la norme que constitue l’emploi salarié sous contrat à durée indéterminée à temps plein cède du terrain à d’autres formes d’emplois, tels le travail indépendant, les contrats temporaires et les emplois à temps partiel. En Belgique, leur développement n’est pas associé à une dégradation des conditions de travail, même si quelques nuances peuvent être apportées, selon une analyse de la Banque nationale sur les formes d’emplois atypiques en Belgique.

On y lit par exemple que le travail indépendant est plus répandu en Belgique que dans l’UE (17% de l’emploi total en Belgique, contre 15% dans l’UE) et qu’en plus, au contraire de l’UE, il est en légère hausse chez nous. Cette hausse est soutenue par une multitude de facteurs, dont la dynamique des professions libérales, les améliorations successives apportées au régime social, la possibilité de combiner pension et revenus sous ce statut, l’attrait de plus en plus marqué pour la flexibilité, etc. Ceci dit, les indépendants assument un horaire de travail nettement plus lourd que les salariés et ils sont soumis à un taux de risque de pauvreté plus élevé. Revendiquant une forte satisfaction au travail, la majorité des indépendants ne souhaitent cependant pas changer de statut.

Contrats temporaires: un non-choix

Par rapport à la moyenne européenne, la proportion de contrats temporaires est faible en Belgique, où neuf salariés sur dix ont un contrat à durée indéterminée (86% dans l’UE). Au cours des 15 dernières années, la proportion de contrats temporaires au sein de l’emploi salarié n’a pas évolué jusqu’à la reprise économique, en 2014. Depuis, elle enregistre une croissance de plus en plus vive. Cette évolution coïncide avec la suppression de la clause d’essai, entérinée lors de l’harmonisation des statuts d’ouvrier et d’employé, de nombreux employeurs semblant depuis préférer proposer d’abord un contrat temporaire pour évaluer si le travailleur correspondent au profil recherché, en particulier pour les jeunes.

Contrairement au statut d’indépendant et au temps partiel, le travail sous contrat temporaire est rarement un choix des salariés et s’il ne débouche pas sur un contrat permanent, cela mène à une plus grande instabilité et à un risque accru de pauvreté.

Le temps partiel, une voie vers la fin de carrière

En Belgique, le travail à temps partiel est plus fréquent que dans l’UE (25% chez nous, contre 19% dans l’UE). Sa forte proportion est à mettre en lien avec l’existence de différents dispositifs tels que les congés thématiques, l’interruption de carrière, les crédits-temps, etc. Dans la plupart des cas, il correspond à un choix opéré par les travailleurs eux-mêmes, seuls 2%  des temps partiels le sont de façon involontaire, contre 5% dans l’UE. Sans surprise, l’analyse de la Banque nationale relève aussi que le temps partiel concerne quatre fois plus de femmes que d’hommes. Enfin, les temps partiels sont également abondamment utilisés en fin de carrière pour diminuer progressivement le temps de travail avant la pension.
 

Nous vous recommandons

Couvrir les couvreurs contre les risques d’incendie

Couvrir les couvreurs contre les risques d’incendie

Les réglementations de sécurité incendie deviennent de plus en plus strictes et l’obligation d’une assurance décennale, depuis juillet 2018, pour les couvreurs ne relève pas du hasard. De nombreux[…]

18/06/2019 | JuridiqueSécurité
Quatre grandes priorités pour la construction

Quatre grandes priorités pour la construction

Passation d’acte par vidéoconférence: le notariat poursuit sa transition digitale

Passation d’acte par vidéoconférence: le notariat poursuit sa transition digitale

Croissance de 17,6% pour Fédérale Assurance

Croissance de 17,6% pour Fédérale Assurance

Plus d'articles