Suivre La Chronique

L'Hôtel Danckaert sous protection rapprochée

Sujets relatifs :

L'Hôtel Danckaert  sous protection rapprochée

null

Le Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale a acté le 7 juillet dernier le classement définitif de la totalité de l'hôtel Danckaert, ainsi que d'une partie de son jardin, situé rue Meyerbeer à Forest.

Maison bourgeoise typique de son époque, édifiée en 1922 par Jean-Baptiste Dewin, l'hôtel Danckaert forme un ensemble cohérent, dont toutes les parties revêtent un intérêt patrimonial. Tant les pièces du premier étage et de l'étage sous comble que celles du rez-de-chaussée révèlent l'esthétique et l'écriture de cet architecte bruxellois, disciple de Paul Hankar  et figure de proue de ce que l'on a appelé «l'Art nouveau géométrique» (par opposition à la tendance «Art nouveau floral» initiée par Victor Horta).

«L'hôtel Danckaert est représentatif de l'œuvre d'un architecte qui a durablement marqué le paysage et l'histoire de la Région. L'immeuble est un témoin original et remarquable de l'habitat de la bourgeoisie industrielle qui a fait la prospérité de Bruxelles», a souligné le Ministre-Président Rudi Vervoort.

Le classement de cet hôtel de maître, construit à la demande de l'industriel Jean Danckaert, a pour objet de protéger un fleuron de la qualité et de la diversité architecturale bruxelloise de l'Entre-deux-guerres.

En 2015, un comité de riverains s'est ainsi ému du sort de l'hôtel Danckaert dont la parcelle est la cible d'un projet immobilier de 51 logements et de 67 parkings souterrains. Ce qui n'est toujours pas à exclure puisque l'entièreté du jardin n'est pas classée. Une pétition pour défendre la conservation du lieu, rassemblant 2.000 signatures, a été remise à la Région.

Le comité Notre Histoire, qui défend la villa, estime néanmoins que le classement rend désormais incompatible le projet de logement. «Une construction aussi imposante défigurerait irrémédiablement le contexte environnemental de l'œuvre de Dewin, ce qui serait contradictoire avec la protection dont elle bénéficie aujourd'hui.»

Nous vous recommandons

La première des deux sous-stations offshore de SeaMade fait route vers la mer du Nord

La première des deux sous-stations offshore de SeaMade fait route vers la mer du Nord

La première des deux sous-stations offshore du parc éolien SeaMade a quitté le chantier à Hoboken pour sa destination finale en mer du Nord belge. La sous-station de 1200 tonnes dispose de quatre ponts, mesure 14[…]

21/03/2020 | EnvironnementBelgique
Sapa : l’économie circulaire appliquée aux profilés en aluminium

Sapa : l’économie circulaire appliquée aux profilés en aluminium

Guardian Glass: un verre de plus en plus «vert»

Guardian Glass: un verre de plus en plus «vert»

Total lance le plus grand projet de stockage d’électricité par batterie de France

Total lance le plus grand projet de stockage d’électricité par batterie de France

Plus d'articles