Suivre La Chronique

L’IBSR devient Vias et élargit le champ de ses prérogatives

Sujets relatifs :

,
 L’IBSR devient Vias et élargit le champ de ses prérogatives

Ne dites plus IBSR mais Vias Institute. (© Vias)

L’IBSR met désormais son expertise et son expérience au service de la mobilité et de la sécurité au sens large. Cette métamorphose se traduit par un nouveau nom: l’institut Vias.

Le principal cheval de bataille de l’institut Vias restera évidemment la sécurité routière. D’autant que depuis la création de l’IBSR, le nombre de tués sur les routes est passé de 1.951 en 1986 à 637 en 2016, soit trois fois moins! Ces résultats sont d’autant plus remarquables que, dans le même temps, le nombre de véhicules sur les routes a quasiment doublé. A l’avenir, l’institut Vias entend intensifier ses efforts afin de rapprocher le plus possible la Belgique de l’objectif de 420 tués maximum d’ici 2020.
Mais Vias étendra dorénavant ses domaines d’activités à la mobilité et à la sécurité en général, toujours dans le but d’obtenir un changement de comportement de la part des Belges.

La mobilité: nouveau cheval de bataille de Vias

Dans la foulée de son changement de dénomination, Vias a dévoilé les résultats d’une grande enquête sur la mobilité, en collaboration avec le SPF Mobilité, qui montre notamment que la part de la voiture dans les déplacements domicile-travail a baissé pour passer de 71% en 2010 à 56% en 2016. Dans le même temps, le train (de 6 à 10%) et surtout le vélo (de 7 à 16%) ont gagné du terrain.
Le covoiturage semble également avoir le vent en poupe, du moins sur le chemin du travail. Alors que 2% des automobilistes y recouraient pour aller travailler en 2010, ils sont à présent 5%.
L’usage de la voiture dans les déplacements courts (entre 1 et 2 km) a connu une baisse considérable ces dernières années, passant de 53% en 2010 à 32% en 2016. Malheureusement, 23% des déplacements en voiture continuent de se faire sur une distance de moins de 5 km dont la moitié pour aller faire ses courses…

Grande enquête sur la sécurité des bâtiments publics à Schaerbeek

La sécurité des bâtiments fait désormais aussi partie de la palette d’activités de Vias.
A la demande des autorités communales de Schaerbeek, l’institut Vias va d’ailleurs évaluer la sécurité des bâtiments publics de cette commune. Cette analyse comprendra une enquête sur le sentiment de sécurité des citoyens, du personnel communal, des pompiers et de la police. Par ailleurs, l’organisation partenaire Securitas effectuera une analyse du risque au niveau de l’infrastructure. Pour les 48 bâtiments concernés, elle vérifiera notamment la façon de contrôler l’accès, le nombre d’entrées et de sorties, l’emplacement des issues de secours et les matériaux
 de construction utilisés.
Sur la base de ces informations, l’institut Vias cartographiera les besoins en sécurité pour tous les services communaux, écoles, crèches, bibliothèques et halls sportifs de Schaerbeek.

Nous vous recommandons

Avec Master Builders Solutions®, BASF offre une plate-forme numérique de pointe au secteur de la construction

Avec Master Builders Solutions®, BASF offre une plate-forme numérique de pointe au secteur de la construction

Avec Solunaut, Master Builders Solutions®, la marque de BASF a développé une plateforme de recherche de solutions accessible en ligne pour l’industrie de la construction. Cet instrument fournit aux utilisateurs les moyens[…]

Du neuf dans les Epis

Du neuf dans les Epis

Besix bien ancrée en Australie

Besix bien ancrée en Australie

Privilégier les intercalaires composites pour garantir la performance énergétique des fenêtres isolantes? Une étude dit «oui».

Privilégier les intercalaires composites pour garantir la performance énergétique des fenêtres isolantes? Une étude dit «oui».

Plus d'articles