Suivre La Chronique

L’Ifapme dans la tourmente

Sujets relatifs :

, ,
L’Ifapme dans la tourmente

L’Ifapme joue un rôle fondamental pour pallier la pénurie de main-d’oeuvre qualifiée dans le secteur de la construction. L’institut est aujourd’hui en pleine tourmente.

© IFAPME

Burn-out, démissions volontaires, ambiance délétère,… la vie au sein de l’Ifapme (Institut wallon de Formation en Alternance) serait loin d’être un long fleuve tranquille. Au point que les organisations syndicales ont décidé d’interpeler le ministre de tutelle, Willy Borsus, le 21 octobre 2019.

Selon la CSC Services publics et la CGSP Admi, unies en front commun, les conditions de travail des membres du personnel de l’Ifapme sont aujourd’hui à ce point dégradées que non seulement le devenir individuel de chacun d’eux mais aussi la qualité des services, voire l’existence même de l’institution seraient compromis. Les syndicats pointent plusieurs éléments pour étayer leur propos:

  • demandes d’intervention psychosociale à caractère principalement collectif (4 en moins d’une année);
  • nombreux cas de burn-out;
  • démissions volontaires en cascade, etc.

Travailleurs et direction à couteaux tirés

Ce triste constat ne date visiblement pas d’hier et de nombreuses démarches en vue d’apporter une amélioration qui réponde à la détresse des travailleurs ont déjà été initiées par les deux organisations syndicales: interpellations en comité de concertation de base, interpellations en comité de négociation, demande d’enquête psychosociale, interpellations du comité de gestion,… sans que, malheureusement, aucune amélioration n’aient été enregistrées jusqu’ici. Persuadées qu’une solution satisfaisante ne saurait trouver son origine au sein de l’institution, les syndicats ont déposé un préavis d’actions en date du 7 octobre 2019. Et le 21 octobre, ils ont décidé de passer à l’action en profitant de la visite de Willy Borsus, le ministre de tutelle,  au siège central de l’Ifapme à Charleroi. A cette occasion, un cahier de doléances lui a été remis, lui rappelant les  obligations des différentes parties telles que prévue par le Code du Bien-être au Travail. Le ministre a pris note des doléances syndicales et a laissé entendre qu’il allait désormais s’atteler à déterminer un agenda d’actions.

Un rôle charnière

Rappelons que l’Ifapme joue un rôle fondamental en tant que centre de formation en alternance pour répondre à la pénurie de main-d’œuvre qualifiée, qui ralentit notamment le secteur de la construction. L’Ifapme propose de très nombreuses formations en lien avec le bâtiment et les apprenants qui en sortent trouvent un emploi dans plus de 80% des cas.
 

Nous vous recommandons

Travailleurs et substances dangereuses: les employeurs en première ligne

Travailleurs et substances dangereuses: les employeurs en première ligne

Certains groupes de travailleurs courent plus de risques que d’autres lors d’une exposition à des substances dangereuses. Cela peut notamment s’expliquer par un manque d’information, par leur[…]

15/11/2019 |
Avantage fiscal dans la construction et les secteurs connexes

Avantage fiscal dans la construction et les secteurs connexes

Favoriser l’accès des pierres naturelles locales aux marchés publics, mode d’emploi

Favoriser l’accès des pierres naturelles locales aux marchés publics, mode d’emploi

Le Gouvernement bruxellois classe deux cafés

Classement

Le Gouvernement bruxellois classe deux cafés

Plus d'articles