Suivre La Chronique

L’UE aide les villes à relever les défis urbains

Sujets relatifs :

, ,
L’UE aide les villes à relever les défis urbains

La Commission européenne octroie des subventions à 20 villes pour financer des projets innovants dans les domaines de la sécurité, du numérique, de l'environnement et de l'inclusion. 
Le Feder (Fonds européen de Développement régional) va financer 20 projets urbains pour un montant de 82 millions d'euros. Ces dossiers s’inscrivent dans le 4e appel à projets lancé dans le cadre de l'initiative de l’UE Actions innovatrices urbaines. Cette dernière permet aux villes européennes de mettre en œuvre des solutions innovantes afin de faire face aux défis urbains qu’elles rencontrent. Le budget total du Feder affecté à cette initiative s’élève à 372 millions d’euros pour la période 2014-2020.

Vingt heureuses élues

Les projets lauréats, dont la description est disponible ici, sont répartis en quatre catégories.
1. Sécurité urbaine. Par exemple, le Pirée en Grèce établira un conseil local pour la prévention de la criminalité et créera un point d'entrée unique pour les victimes. Tampere en Finlande et Turin en Italie ont également été retenues.
◊ Transition numérique. A Lisbonne, la société VoxPop facilitera la transmission des retours d'informations des utilisateurs afin d'améliorer le système de mobilité de la ville. Les villes de Gavà (Espagne), Heerlen (Pays-Bas), Ravenne (Italie), Rennes (France), Växjö (Suède) et Vienne (Autriche) bénéficieront aussi de subsides. 
◊ Utilisation durable du sol et solutions naturelles. Le projet GreenQuays vise à renaturer 7.500 m2 de zones urbaines à Breda et de partager avec d'autres villes européennes ses technologies innovantes de régénération de l'écosystème. Baia Mare (Roumanie), Latina (Italie), Prato (Italie), Plymouth (Royaume-Uni) figurent aussi dans cette catégorie. 
◊ Pauvreté urbaine. Bergame (Italie), Getafe (Espagne), Milan (Italie), Landshut (Allemagne) et, chez nous, Seraing sont sélectionnées. Cette dernière recevra 3,6 millions d’euros pour le projet «A place to be-come» visant à lutter contre l’exclusion sociale et à créer des espaces verts de qualité pour tous «grâce à un processus d’urbanisme inclusif» (voir encadré).
5e appel et après?
Un 5e et dernier appel à propositions dans le cadre de l'initiative Actions innovatrices urbaines sera lancé en septembre 2019. Il s'agira de la dernière occasion pour les villes de solliciter un financement dans le cadre de ce programme européen dans les domaines de la culture et du patrimoine culturel, de l'économie circulaire, de la qualité de l'air et de l'évolution démographique. Les villes lauréates de ce dernier appel seront annoncées au cours du deuxième trimestre 2020. 
Ensuite, pour la période 2021-2027, les Actions innovatrices urbaines seront intégrées dans l'«initiative urbaine européenne», un nouvel instrument combinant tous les outils urbains au sein d'un programme unique de coopération entre les villes, d'innovation et de renforcement des capacités en relation avec toutes les priorités thématiques du programme urbain de l'UE (intégration des migrants, logement, qualité de l'air, pauvreté urbaine, transition énergétique, entre autres). Ce nouveau schéma permettra de combiner plus facilement les fonds européens, comme ceux du Feder et ceux du Fonds pour la Sécurité intérieure par exemple. 
 
Plus d’infos sur www.uia-initiative.eu/fr
 
3 appels annuels
L'initiative Actions innovatrices urbaines a procédé à 3 appels annuels depuis décembre 2015. Ils ont permis de sélectionner 55 projets soumis par 17 Etats membres, dans le cadre desquels des solutions innovantes sont testées afin de faire face à un large éventail de défis urbains relevant de toutes les priorités thématiques du programme urbain de l'UE (intégration des migrants, logement, qualité de l'air, pauvreté, transition énergétique, entre autres). 
L’utilité de ce programme ne fait aucun doute, sachant que 359 millions de personnes – soit 72 % de la population européenne totale – vivent dans les aires urbaines. Ces dernières sont confrontées à des défis multiples et interconnectés relatifs à l’emploi, la migration, la démographie, l’eau et la pollution des sols, par exemple. Mais elles sont aussi des lieux dynamiques où les changements s’opèrent à large échelle et à un rythme accru.
Dès lors, afin de répondre à des défis de plus en plus complexes, les autorités urbaines doivent aller au-delà des politiques et services traditionnels et donc, faire preuve d'audace et de créativité. L'initiative Actions innovatrices urbaines et le programme qui lui succédera peuvent les y aider.
 
«A place to be-come»
«A place to be-come» à Seraing est le projet belge sélectionné par l’UE dans le cadre de l’initiative Actions innovatrices urbaines. Il est centré sur le quartier de la gare de Seraing-centre et a pour objectif principal l’inclusion sociale. Le projet rassemble, à ce titre, une dimension urbaine et sociale, en accord avec les priorités du master plan urbanistique et social de la ville.
«A place to be-come» prévoit un diagnostic du quartier de Seraing-centre qui met en avant des d’opportunités liées à la transformation du quartier (arrivée de la gare, réhabilitation des parcs, projet de «quartier nouveau» sur le site du haut fourneau 6). Il reprend également toutes les difficultés de ce même quartier (taux de chômage élevé, pauvreté, actes inciviques, cloisonnements physiques (voie ferrée) et sociaux).
Les actions s’étaleront sur 3 ans à partir de septembre. L’aide de l’UE portera sur des moyens humains supplémentaires, sur la réalisation d’études et sur des investissements et aménagements. Ce sera notamment le cas de la réhabilitation de la «rotonde». Un bâtiment emblématique, à haute valeur architecturale,  que le collège communal souhaite conserver sur le site du haut fourneau 6. L’idée est aussi de construire un tout nouvel abri de jour rue Ferrer.
L’ensemble de ces actions seront portées par 7 partenaires: la Ville de Seraing; l’Arebs (association du redéploiement économique du bassin sérésien); le Cpas de Seraing; l’ULiège; Natagora; Letsgocity et Psykolab.
Marchés publics
Tous les marchés

Nous vous recommandons

Sweco planche sur la mobilité en Flandre

Sweco planche sur la mobilité en Flandre

A la demande du Département flamand Mobilité et Transports publics, le consortium composé de Sweco, The New Drive et Goudappel Coffeng va élaborer la zone de transport d’Anvers, mais également les plans[…]

20/09/2019 | FlandreMobilité
111 ans pour Mewa

Entreprise

111 ans pour Mewa

Des lavettes industrielles réutilisables pour usines et ateliers

Des lavettes industrielles réutilisables pour usines et ateliers

Bostik Premium Aware: une gamme complète de colles et mastics sans solvants

Bostik Premium Aware: une gamme complète de colles et mastics sans solvants

Plus d'articles